• BOX OFFICE MARLON BRANDO 1997 PART II

     

    THE BRAVE

    (THE BRAVE)

    30 JUILLET 1997

     

      THE-BRAVE.jpg

    Réalisation

    Johnny DEPP

    Scénario

    Paul Mc CUDDEN, D P DEPP

    Directeur de la photographie

    Vilko FILAC

    Musique

    Iggy POP

    Production

    Charles EVANS JR

    Distribution

    Diaphana

    Durée

    123 minutes

     

    Raphel

    Johnny DEPP

    McCARTHY

    Marlon BRANDO

     
     

    Raphael habite avec son épouse Rita et ses enfants Frankie et Marta une caravane délabrée au bord du dépôt d'ordures, de Morgantown, un misérable bidonville aux confins de la Prairie américaine. Pour lui, l'avenir semble bouché et la vie ressemble à une mort lente. Ayant passé plusieurs années en prison pour ivresse, bagarres et larcins, il se sent coupé de ses racines et incapable de communiquer avec ses proches. Pourtant, même le peu qu'il possède va lui être enlevé : des promoteurs s'apprêtent en effet à l'expulser du terrain qu'il occupe. Comme d'autres chômeurs de Morgantown, il a entendu dire qu'un certain McCarthy, un richissime invalide désireux d'apprivoiser l'idée de sa mort prochaine, payait une forte somme à tout individu disposé à se laisser exécuter après avoir été soumis à la torture. Dans un entrepôt désert, il rencontre d'abord l'assistant du milliardaire, le cynique et cruel Larry, puis McCarthy lui-même, aussi charmeur qu'inquiétant. Après un bref entretien, il accepte, contre 50 000 dollars, de revenir dans une semaine subir son supplice. L'essentiel de la somme doit être versé à sa famille après sa mort, mais pour l'instant, une confortable avance lui permet d'acheter un réfrigérateur, une télévision grand écran et des jouets pour ses enfants. Cette soudaine aisance suscite curiosité ou jalousie de la part des voisins et inquiétude de la part de Rita, laquelle redoute que son mari ne soit retombé dans l'illégalité. Raphael la rassure, sans pour autant dévoiler l'origine de cette manne financière. La seule personne à laquelle il se confie est le père Stratton : il lui demande de s'assurer que la somme promise sera bien versée à sa famille après sa disparition. Stratton, horrifié, refuse d'être complice de ce qu'il considère comme un suicide. À mesure que les jours passent, Raphael met en ordre son existence : il se rapproche des siens, donne une grande fête pour ses amis et règle son compte à Luis, le proxénète local qui s'en était pris à Rita. Au cours d'une cérémonie traditionnelle, Papa, le vieux sage indien, le met en rapport avec l'esprit de ses ancêtres.
    Le lendemain matin, sur le chemin de l'entrepôt, Raphael rencontre le père Stratton, enfin disposé à lui rendre le service qu'il lui avait demandé, et c'est en toute sérénité que ce brave s'apprête à affronter la mort.

     

    On ne peut pas dire que la première expérience de Johnny DEPP en tant que réalisateur fut couronnée de succès. Présenté à Cannes en 1997, le film est très mal accueilli par la presse et le film n’est même pas projeté aux USA. Reste donc la France, pays du cinéma qui réserve cependant un accueil des plus discrets à ce film. Avec une piteuse moyenne de 661 spectateurs en salles, le film connaît une petite exploitation. Il faut dire que Johnny n’a pas choisi la facilité. Film malsain sur la nécessité pour un être humain de trouver de l’argent pour sa famille, ce n’est pas vraiment une comédie. Pourtant il y a DEPP et BRANDO, toujours excellent dans son rôle étrange et qui trinque avec DEPP avant de jouer de l’harmonica. Bref, un rôle étrange pour BRANDO qui a accepté de jouer uniquement par amitié pour DEPP. Sent-il en lui un des rares acteurs de la nouvelle génération capable de relever le flambeau ? Sans aucun doute.     
     

    ENTREES France TOUTES EXPLOITATIONS

     

    74 265

     

     

    ENTREES Paris 1ère EXPLOITATION

     

     

    26 044

     

    ENTREES Paris 1ère SEMAINE

    18 510

    NOMBRE DE SEMAINES PARIS 1ère exploitation

    4

    NOMBRE DE SALLES  Paris semaine de sortie

    28

    Moyenne entrées par salles 1ère semaine

    661

    1er JOUR Paris

    3 517

    COTE DU SUCCES

    0

    « BOX OFFICE MARLON BRANDO 2001BOX OFFICE MARLON BRANDO 1997 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :