• BOX OFFICE MARLON BRANDO 1997

     

    L’ÎLE DU DOCTEUR MOREAU

    (THE ISLAND OF DR MOREAU)

    9 JANVIER 1997

     

      ILE-DU-DOCTEUR.jpg

    Réalisation

    John FRANKENHEIMER

    Scénario

    Richard STANLEY

    Directeur de la photographie

    William A FRAKER

    Musique

    Gary FRANK

    Production

    Esward PRSSMAN / New LINE

    Distribution

    Metropolitan

    Durée

    95 minutes

     

    Docteur MOREAU

    Marlon BRANDO

    Montgomery

    Val KILMER

    Celui-qui-dit la loi

    Ron PERLMAN

     

    Chargé de négocier un traité en Asie, le diplomate Edward Douglas est le seul rescapé d’un tragique accident d’avion. Dérivant dans la mer de Java, il est sauvé par Montgomery, l’assistant du mystérieux docteur Moreau, ancien prix Nobel de médecine retiré depuis dix-sept ans dans une île où il poursuit ses recherches. À son arrivée, Douglas fait la connaissance de son hôte obèse et excentrique ainsi que de sa fille, la gracieuse Aissa. Il découvre aussi des aspects beaucoup moins plaisants de la vie sur l’île : les expériences génétiques de Moreau ont produit toute une population d’êtres monstrueux, mi-humains, mi-animaux, auxquels leur créateur impose ses règles par l’intermédiaire de l’un d’eux, Celui-qui-dit-la-Loi. À chaque infraction, ou chaque fois qu’ils menacent de retomber dans l’animalité, ils sont punis à l’aide de décharges électriques produites par un microprocesseur implanté dans leur poitrine. Lo-Mai, un homme-léopard coupable d’avoir tué et dévoré un lapin, est ainsi exécuté par Azazello, une des créatures. Hyène, le père de Lo-Mai, découvre le microprocesseur dans le cadavre de son fils et, comprenant l’origine des “punitions”, arrache le sien et pousse ses congénères à faire de même. Ensemble, ils font irruption dans la villa de Moreau, lequel meurt au cours du saccage. Ayant pris possession de la télécommande des microprocesseurs, Hyène peut à son tour dominer ceux qui, tels Azazello, refusent de se révolter.
    Par ailleurs, Douglas découvre qu’un sérum à base d’ADN humain (notamment le sien) était utilisé par Moreau pour enrayer la régression de ses créatures vers l’animalité. Mais, avant d’être tué par Azazello, Montgomery détruit les stocks de sérum : toutes les créatures, même la quasi-parfaite Aissa, commencent à se transformer. L’anarchie et la violence s’installent dans la colonie. Les bâtiments sont incendiés. Azazello pend Aissa, puis est exécuté par Hyène, lequel se suicide en se jetant dans les flammes. Finalement, Douglas parvient à quitter l’île en radeau, laissant les hommes-animaux à la garde de Celui-qui-dit-la-Loi.
     

    Sur le papier, un deuxième remake de l’île du Docteur Moreau avec Marlon BRANDO et Val KILMER semblait être très intéressant. Cependant la version de 1979 était déjà excellente, en particulier avec un Burt LANCASTER fabuleux. C’est peu de dire qu’on assiste à une catastrophe. Le réalisateur vidé par Val KILMER en cours de tournage, BRANDO déguisé en folle, maquillé de blanc. Un Val KILMER en roue libre, complètement diva qui agace même BRANDO sur le tournage, tellement ses retards éthyliques et autres sont réguliers. Pauvre Val KILMER, même à 10% de ses moyens BRANDO l’enfonce, et représente la seule chance du film de ne pas sombrer dans les limbes du nanar…. Dommage : à 75 ans, c’est une des dernières apparitions du maître qui apparaît quand même fragile….  Le jugement du public Français est sans appel.

     

     

    ENTREES France TOUTES EXPLOITATIONS

     

    249 838

     

     

    ENTREES Paris 1ère EXPLOITATION

     

     

    62 076

     

    ENTREES Paris 1ère SEMAINE

    37 247

    NOMBRE DE SEMAINES PARIS 1ère exploitation

    5

    NOMBRE DE SALLES  Paris semaine de sortie

    30

    Moyenne entrées par salles 1ère semaine

    1 242

    1er JOUR Paris

    5 483

    Budget

    40 M$

    (53 M$ 2007)

    Recettes US

    27.6  M$

    (37 M$ 007)

    Recettes Mondiale

    42 M$

    (56 M$)

    COTE DU SUCCES

    *

     

    « BOX OFFICE MARLON BRANDO 1997 PART IIBOX OFFICE MARLON BRANDO 1995 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :