• BOX OFFICE GERARD DEPARDIEU 1975 PART II

     

    SEPT MORTS SUR ORDONNANCE
    3 DECEMBRE 1975

     

    De Jacques ROUFFIO – Scénario de Georges CONCHO et Jacques ROUFFIO - Avec Michel PICCOLI, Charles VANEL, Jane BIRKIN,  Marina VLADY.

    Le souvenir du docteur Berg, mort dix ans auparavant, après avoir tué sa femme et ses trois enfants, continue à obséder les mémoires: Berg, excentrique, coléreux, trop bon médecin, embarrassait le clan Brézé, composé d'Antoine, l'aïeul, de ses trois fils et de son gendre, qui dominent toujours la ville de toute la force du pouvoir que leur donne la Médecine... Aujourd'hui, le docteur Pierre Losseray, remis d'un infarctus, a repris ses activités. Insidieusement, Antoine Brézé et son clan repartent à l'attaque de ce chirurgien qui met à nouveau en péril leur puissance. Comme Losseray refuse de céder devant ses exigences, Antoine Brézé se retranche devant le coeur fragile de son confrère et du danger qui peut en résulter pour les malades. Cette affirmation fait d'autant mieux son chemin qu'une des patientes de Losseray, sans qu'il en soit responsable, meurt sous anesthésie. Harassé par les doucereuses semonces de Brézé, Losseray réalise la ressemblance qui lie son destin à celui du docteur Berg, autre gêneur, dénoncé autrefois pour avoir triché à son Cercle de jeu, et poussé à bout par les sourdes menaces d'Antoine Brézé. Comme il se fait volontairement examiner par un des membres du clan Brézé pour faire taire les médisants, Losseray constate qu'il a subi sans qu'il s'en aperçoive un second infarctus. Mis en demeure de renoncer à la chirurgie, il retrouve le geste fatal du docteur Berg en tuant sa femme, Muriel, puis en se suicidant. Comme il y a dix ans, la police, les amis font silence autour du drame: avec sept morts sur la conscience, le clan Brézé poursuit son règne.

    Thriller sur le milieu « mystérieux » des blouses blanches, ce film solide, mais sans surprises permet à DEPARDIEU, d’affirmer son nouveau statut : ne nous y trompons pas, c’est bien lui qui est la vedette du film, avé la moustache, malgré la présence de Michel PICCOLI et de cette vieille baderne de Charles VANEL.
    C’est un film typique des années 70, c'est-à-dire un max de distribution de prestige, un bon sujet carré et une bonne affiche. DEPARDIEU assure comme un vieux briscard, nullement impressionné par ses collègues. Le film fonctionne correctement au box office, tout du moins sur la région Parisienne.   

    ENTREES France TOUTES EXPLOITATIONS

    1 148 200

    ENTREES Paris 1ère EXPLOITATION

    372 935

    ENTREES Paris TOUTES EXPLOITATIONS

     

    ENTREES Paris 1ère SEMAINE

    65 611

    NOMBRE DE SEMAINES PARIS 1ère exploitation

    14

    NOMBRE DE SALLES  Paris semaine de sortie

    17

    Moyenne entrées par salles 1ère semaine

    3 859

    1er JOUR Paris

     

    COTE DU SUCCES

    * *

    « BOX OFFICE GERARD DEPARDIEU 1976 PART IBOX OFFICE GERARD DEPARDIEU 1975 PART I »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Maxime
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:11
    Pas vu ce film mais cette distribution me donne l'eau à la bouche !Je ne pense pas qu'il existe en DVD....en tous cas il faut une fois de plus signaler une bande originale de Philippe Sarde excellente sur ce film.....
    2
    renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:11
    ah, il passe pourtant de temps en temps sur TF1 en deuxième partie de soirée, à surveiller  donc....
    C'est clair que c'est un bon thriller made in 70's, regardable, donc...et puis Piccoli cela passe toujours, hein? c'était une de ses meilleures périodes!  Faudra  réfléchir à lui consacrer une étude de son BO.
    Merci de tes encouragements, cela  m'encourage à continuer, le moral est correct en ce moment, donc j'en profite pour mettre le plus d'articles en réserve!...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :