• BOX OFFICE FRANCE 1988 TOP 10

     

    ENTREES FRANCE 1987 : 139. 9 millions

    ENTREES FRANCE 1988 : 124. 7 millions

    Les entrées sont cumulées et peuvent être le résultat de plusieurs exploitations

    Source CNC / Simon SIMSI / Le Film Français

        

    TOP 10TOP 11 A 20TOP 21 A 30TOP 31 A 40TOP 41 A 50TOP 51 A 60 - TOP 61 A 70 - TOP 71 A 80 -

    TOP 81 A 90 - TOP 91 A 100  

     

    FILM

    FRANCE

    PARIS

    REALISATEUR

    INTERPRETE

    INTERPRETE

     1

    LE GRAND BLEU

    9 194 796

    1 992 658

    BESSON

    BARR

    RENO

    LE GRAND BLEU BOX OFFICE  Grèce 1965 - sur une petite île, deux garçons, Jacques et Enzo, luttent pour être le meilleur plongeur en apnée. Le père de Jacques, scaphandrier, se noie sous les yeux horrifiés de son fils. Vingt ans plus tard, Jacques et Enzo sont devenus des plongeurs professionnels. Enzo détient le record du monde de plongée en apnée; il désire que Jacques participe aux prochains championnats, pour être certain qu'il reste le meilleur. Les deux hommes enchaînent plongée sur plongée, chacun son tour descend le plus profond. Jacques, qui a rencontré au Pérou Johana, la retrouve lors de la première épreuve. Amoureux, ils décident de vivre ensemble; il lui présente sa famille: son oncle Louis, excentrique qui écoute Wagner, sous l'eau, dans sa baignoire, et surtout les dauphins de l'aqualand avec lesquels il entretient des rapports privilégiés. La lutte pour le titre entre Jacques et Enzo prend, soudain, des proportions dramatiques. Lors de sa dernière plongée, Jacques a atteint 120 m, des études scientifiques prouvent que personne ne pourra aller au-delà à cause d'une impossibilité physiologique. Enzo plonge quand même et trouve la mort. Jacques, malgré l'amour de Johana, ne résistera pas, lui non plus, à l'appel des profondeurs: il s'enfonce dans la mer sombre jusqu'au lieu de rendez-vous avec un dauphin.

     2

    L'OURS

    9 136 266

    1 704 293

    ANNAUD

    KARYO

    WALLACE

    BOX OFFICE FRANCE 1988 L'ourson Youk vivait heureux avec sa maman ours. Mais un jour où elle se délectait du miel d'un essaim, elle ne vit pas la roche se détacher au-dessus d'elle... Le coeur brisé, Youk se retrouve seul. Heureusement, le grand ours Kodiac Kaar le prend sous sa protection et entreprend son apprentissage. Il lui enseigne la pêche, la chasse, comment séduire une belle ourse en dansant, et surtout comment se défendre contre toutes sortes de dangers. Le moindre n'est pas l'homme et son fusil, tel le chasseur Tom, bientôt flanqué du vieux trappeur Bill. Devant leur incompréhensible cruauté, les ours commencent par se défendre, contre les chiens lancés contre eux, par exemple, puis se font attaquants, dépeçant les chevaux de leurs poursuivants. Kaar a beau mettre en fuite le puma qui menace Youk, permettant à celui-ci de croire ses propres grognements dissuasifs, les hommes s'emparent de l'ourson et le mettent en cage. Mais lorsque Tom, désarmé face à Kaar, se met à genoux et le supplie, le grand ours sauvage l'épargne. Comprenant le message de bonté et de compassion, Tom relâche Youk.

     3 QUI VEUT LA PEAU DE ROGER RABBIT

    5 897 806

    1 500 206

    ZEMECKIS

    HOSKINS

    LLOYD

     QUI VEUT LA PEAU DE ROGER RABBIT BOX OFFICE Le détective Eddie Valiant est engagé pour surveiller Jessica, vamp ondulante et callipyge, épouse volage de la vedette du cartoon, le lapin Roger Rabbit, que ses doutes empêchent de se concentrer sur son travail. Eddie apprécie peu cette besogne, son propre frère ayant autrefois été tué par un « Toon » (héros de cartoons). Il prend en flagrant délit Marvin Acmé, roi des farces et attrapes, avec Jessica. Roger est effondré. Mais Acmé assassiné, le voici suspect n° 1. Le juge Demort, dit Doom, ennemi juré des Toons (il a inventé un mélange verdâtre qui permet de les dissoudre), aidé de ses fidèles fouines, enquête. Mais Roger s'est réfugié chez Eddie, le seul en qui il ait confiance. En fait, Acmé, propriétaire de Toonville, avait rédigé un testament par lequel il léguait la ville aux Toons. Enquête tortueuse et courses-poursuites s'engagent entre Eddie, flanqué de l'encombrant lapin fou, et le juge. Celui-ci n'est qu'un Toon déguisé en humain, meurtrier d'Acmé comme du frère d'Eddie. Il veut exterminer les Toons et s'emparer de leur ville pour construire une autoroute. Il faudra qu'Eddie entre dans l'univers des Toons pour permettre à Roger et Jessica d'échapper à la mort et rendre aux Toons leur bien.

     4 LA VIE EST UN LONG FLEUVE TRANQUILLE

    4 088 009

    1 272 274

    CHATILLIEZ

    VINCENT

    WILMS

    BOX OFFICE FRANCE 1988 Il y a deux Bapaume. Dans le quartier du Moulin de la Vierge, vieilles H.L.M. et jeune délinquance, vivotent les Groseille: le père chômeur "professionnel", la mère raciste et oisive, la fille aînée qui couche avec tout le monde, et les garçons, voleurs et voyous, dont le plus déluré est Momo. A l'autre bout de la ville, la villa des Le Quesnoy, famille pieuse, vie bourgeoise et feutrée. M. Le Quesnoy, strict directeur de l'EDF, vouvoie son épouse, paroissienne modèle du père Aubergé, les enfants sont à l'unisson, sauf peut-être Bernadette. Voisin et ami des Le Quesnoy, le docteur Mavial, alcoolique, patron de la maternité dont l'infirmière-chef est Josette, sa maîtresse soumise et méprisée. Voilà des années qu'elle attend, Josette! Et lorsque meurt madame Mavial, le docteur... lui enlève tous ses espoirs. Alors, Josette se venge, et révèle à Mavial, aux Groseille et aux Le Quesnoy que, douze ans auparavant, dans un accès de rage contre le docteur, elle avait interverti deux bébés: Momo est un Le Quesnoy, les Groseille le lui apprennent. Quant à Bernadette, c'est une Groseille, Momo le lui révélera. Dès lors, Momo va vivre chez les Le Quesnoy, faisant de sa nouvelle vie une source de revenus pour les Groseille. Et plus il semble devenir un Le Quesnoy, plus ses "nouveaux frères" s'encanaillent avec les Groseille que Bernadette, elle, rejette violemment. Rien ne sera plus comme avant dans l'austère famille. Mavial, lui, a dû fuir le scandale; et le voici, accablé et gâteux, auprès de Josette...

     5

    ITINERAIRE D'UN ENFANT GÂTE

    3 254 397

    780 074

    LELOUCH

    BELMONDO

    ANCONINA

      BOX OFFICE FRANCE 1988Abandonné tout petit par sa mère dépressive, Sam Lion a grandi et s'est épanoui dans le milieu du cirque, sa vraie famille, jusqu'au jour où, un accident l'ayant écarté des chapiteaux, il s'est reconverti avec bonheur dans l'industrie du nettoyage. Alors que son entreprise Victoria est plus que prospère, que son fils et sa fille qu'il a lancés, ses amis, son ex-femme Corinne lui témoignent leur affection, bref qu'il a tout pour être heureux, Sam s'ennuie, se mine. Il décide soudain de tout plaquer, part voguer sur son voilier pour une durée indéterminée et va même bientôt jusqu'à se faire porter disparu. Tandis que son entourage le pleure et tâche en vain de pallier son absence, Sam se ressource en parcourant le globe au gré de ses envies, dissimulé sous une fausse identité. C'est en Afrique qu'il rencontre Al, un ex-employé de Victoria qui l'a démasqué par hasard. D'abord sur la défensive, Sam propose ensuite au jeune homme de devenir son homme de paille au sein de Victoria et de l'aider à redresser par son biais l'entreprise en perte de vitesse. Sitôt dit, sitôt fait: Al, se réclamant d'une ultime recommandation écrite de Sam, prend les commandes de Victoria où il applique à la lettre les ordres du "défunt", si bien que la situation est bientôt rétablie. Mieux, Al épouse Victoria, la fille de Sam. Satisfait, ce dernier décide alors de réapparaître...

     6

    CAMILLE CLAUDEL

    2 720 350

    758 898

    NUYTTEN

    DEPARDIEU

    ADJANI

    CAMILLE CLAUDEL BOX OFFICE La jeune Camille Claudel a deux passions: celle qu'elle éprouve pour son frère Paul, auquel la lie une tendre et forte complicité, mais surtout celle de la sculpture. Elle a vingt ans lors de sa première rencontre avec le grand Rodin. Impressionné par son enthousiasme, il l'engage comme assistante avec son amie anglaise Jessie. Mais Camille se lasse bien vite des ingrates besognes dont le maître se décharge sur elles: elle claque la porte de l'atelier et décide de voler de ses propres ailes. Décidément séduit par le tempérament de son "élève", Rodin la raisonne et lui promet de l'aider à exprimer des potentialités qu'il sait immenses: Camille est un diamant brut qui s'ignore. Egérie intime et clandestine du grand homme, elle va vivre avec lui une idylle ardente en même temps qu'elle le nourrira de son inspiration créatrice, oeuvrant sans relâche pour lui dans l'ombre, au détriment de son oeuvre propre. Mais quelques années plus tard, c'est de nouveau la rupture. Définitive. Fatiguée de taire à sa famille la nature de sa relation avec Rodin, fatiguée d'être exploitée, Camille s'établit à son compte, encouragée par ses proches dont Paul. Hélas! l'amertume, la jalousie, le ressentiment la minent peu à peu et la font sombrer dans une paranoïa aiguë. Camille est internée dans un asile dont seule la mort la délivrera, trente ans plus tard.

     7

    CROCODILE DUNDEE II

    2 557 914

    545 272

    CORNELL

    HOGAN

    KOZLOWSKI

     CROCODILE DUNDDE 2Vivant depuis plusieurs mois avec une journaliste new-yorkaise, Crocodile Dundee commence à s'ennuyer de son bush natal. C'est alors que sa compagne, qui détient des photos compromettantes pour la mafia colombienne, est enlevée. Après avoir réussi à la libérer, ils repartent tous les deux en Australie en vue d'assurer la protection de son épouse dans un milieu plus hospitalier pour Crocodile Dundee, le bush. Mais la mafia colombienne n'a pas dit son dernier mot et, après avoir réussi à retrouver nos deux héros, décide de les suivre en Australie pour les exécuter. Ainsi les tueurs colombiens débarquent dans le bush australien, mais très vite les chasseurs dans ce territoire hostile deviennent les proies de Michael J. Crocodile Dundee…

     8

    BAGDAD CAFE

    2 354 340

    982 074

    ADLON

    GOLDBERG

    PALANCE

      BOX OFFICE FRANCE 1988Le Bagdad Café, motel pourvu d'un bar sans licence de vente d'alcool, est situé dans une zone désertique près de Las Vegas et longeant la célèbre Route 66. Jasmine (Marianne Sägebrecht), une touriste allemande abandonnée par son mari en plein désert y échoue avec, comme tout bagage, une valise contenant une garde-robe masculine et un jeu de magie. Le Bagdad Café est dans un état pitoyable, plus ou moins géré par une femme acariâtre, Brenda (CCH Pounder), et sa famille hétéroclite. Le café est le refuge de gens en marge de la civilisation. L’arrivée de Jasmine bouleverse la vie de cette communauté à la dérive et ramène bientôt la clientèle qui désertait ce trou perdu. Chacun, y compris Jasmine, voit sa vie transformée, et notamment Brenda qui va retrouver un sourire depuis longtemps perdu. Brenda et Jasmine montent ensemble un spectacle de magie qui remporte un succès croissant. Mais Jasmine, dont le visa a expiré, doit bientôt repartir, au grand désespoir de Brenda et des habitués du café. Heureusement, Jasmine obtient bientôt un nouveau visa et revient : le spectacle reprend et le Bagdad Café est plus florissant que jamais. Un peintre habitué du café propose à Jasmine de la peindre ; au fil du temps, ses toiles deviennent de plus en plus intimes et il tombe amoureux d'elle. Dans la dernière scène du film, lorsqu'il demande à Jasmine de l'épouser, celle-ci répond seulement : « je dois en parler avec Brenda ».

     9

    LIAISON FATALE

    2 209 939

    594 441

    LYNE

    DOUGLAS

    CLOSE

     BOX OFFICE FRANCE 1988Belle vie, bien calme, que celle de Dan Gallagher. Une femme jeune, charmante, aimante et aimée, une petite fille espiègle, un gros chien affectueux, de bons amis. Et un bon travail d'avocat d'affaires pour une grande maison d'édition. C'est là qu'au cours d'une réception, Dan remarque Alex, nouvellement engagée au comité de lecture. Alex le remarque aussi. Bientôt elle le séduit, l'invite à passer la nuit avec elle, alors que Beth, son épouse, et Ellen, sa fille, sont parties en week-end. Aventure sans lendemain pour Dan ; beaucoup plus pour Alex qui cherche à le revoir, à s'imposer. Dan, lui, la fuit. Elle le harcèle de coups de fil, de visites, lui annonce bientôt qu'elle est enceinte. Dan croit s'en sortir lorsqu'il quitte New York pour s'installer à la campagne : Alex le retrouve et commence à s'attaquer aux siens. Dan prend peur, raconte tout à Beth. Celle-ci est effondrée, maïs réagit. Alex, elle, ne désarme pas, va jusqu'à enlever Ellen à la sortie de l'école. Folle d'inquiétude, Beth a un accident. Pendant ce temps, Alex avait ramené Ellen chez elle. Dès lors, Dan n'a plus qu'une idée : se débarrasser d'Alex. II se rend chez elle, mais recule à temps devant l'irréparable. Alex, maintenant, ne se contrôle plus et cherche à éliminer Beth, handicapée par ses blessures. Dan intervient à temps, croit avoir tué Alex : celle-ci vit encore, et, déchaînée, se rue sur lui. La balle tirée par Beth lui sera fatale. La vie familiale des Gallagher pourra reprendre.

     10

    WILLOW

    2 176 569

    515 279

    HOWARD

    KILMER

    WHALLEY

    BOX OFFICE FRANCE 1988  II était une fois quelque part, il y a longtemps, un mystérieux royaume peuplé de paisibles petits hommes, les Nelwyns, vivant dans l'ombre des « géants » voisins, gouvernés par la méléfique Reine Bavmorda, les Daïkanis. Informée de la naissance d'Elora la princesse qui, selon la prophétie, la chassera du trône, Bavmorda ordonne à ses sbires de la retrouver et, à défaut, de tuer tous les nouveaux-nés. Recueillie par Willow Ufgood, un Nelwyn, Elora échappe au massacre. Mais le conseil des petits hommes, inquiet, ordonne qu'on rapatrie le bébé. Le coeur gros, Willow prend alors la route quand bientôt il rencontre Madmartigan, un aventurier aussi charmeur que peu scrupuleux, qui lui propose ses services. Malheureusement la route est semée d'embûches : la guerre fait rage et des soldats patrouillent sans relâche à la recherche d'Elora. Afin d'aider Willow, une ravissante fée lui confie une baguette magique destinée à sa consoeur. Fin Raziel. Celle-ci, prisonnière d'un corps de rat musqué, attend d'être libérée pour contrer les sinistres projets de la Reine. Sitôt fait et flanqués d'une petite année de baroudeurs amis, Willow, Madmartigan et Fin Raziel donnent l'assaut au château de la cruelle Bavmorda qu'ils parviendront à vaincre au terme d'un combat apocalyptique. De retour chez lui, Willow est porté en triomphe.

     R

    LE LIVRE DE LA JUNGLE

    2 100 000

    442 426

    WALT DISNEY

    ANIMATION

     

    BOX OFFICE FRANCE 1988 Un jour, la panthère noire Bagheera trouve un bébé abandonné dans un panier au fin fond de la jungle indienne. Bagheera s'empresse d'apporter le bébé à une louve qui vient d'avoir des petits et qui accepte de l'élever. Pendant dix ans, le « petit d'homme » baptisé Mowgli grandit paisiblement parmi ses frères louveteaux jouant avec eux. Une nuit, la meute de loups apprend le retour dans la jungle du tigre mangeur d'hommes Shere Khan. Pour protéger Mowgli, le conseil de la meute décide de le renvoyer au village humain le plus proche, Bagheera acceptant de l'escorter. La panthère et l'enfant quittent les loups le soir même mais l'enfant refuse de partir de la jungle. Le chemin restant à parcourir étant long, ils s'endorment dans un arbre pour le reste de la nuit. Durant leur sommeil, un python affamé, nommé Kaa surgit, hypnotise Mowgli et l'enserre dans ses anneaux. Le serpent tente de dévorer l'enfant mais Bagheera intervient et le sauve. Le lendemain, les deux amis poursuivent leur chemin mais Mowgli est attiré par un troupeau d'éléphants mené par le colonel Hathi. Mowgli s'insère dans la patrouille des éléphants à la suite de Winifred, la femme d'Hathi, et de Junior, leur fils. Bagheerea retrouve le petit d'homme et ils en viennent aux mots au point qu'ils partent chacun de leur côté. Mowgli rencontre alors un ours, Baloo, qui prend la vie comme elle vient. Cet épicurien promet de prendre soin de Mowgli et de ne pas l'emmener dans un village humain, ce qui réjouit l'enfant. Profitant de la vie, Baloo est trompé par une bande de singes rusés qui kidnappent Mowgli. Il est emmené auprès de leur chef, l'orang-outan, le roi Louie. Le roi des singes, tout en dansant et chantant, propose un marché à l'enfant, en échange d'apprendre le secret du feu détenu par les hommes, il promet à Mowgli de le laisser rester dans la jungle. Mais comme le petit d'homme a été élevé par des loups et non des humains, il ne connait pas ce secret. Bagheera et Baloo se mêlent à la danse pour sauver Mowgli et s'ensuit un chaos qui s'achève avec la destruction du palais des singes

     

     

     

    .

    « INGMAR BERGMAN BOX OFFICEBETTE DAVIS BOX OFFICE »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    courslola
    Mercredi 27 Août 2014 à 17:58

    J'en reviens pas du score de bernadette en France. Tout Lourdes s'était mobilisé ou quoi ?

    L'insoutenable légèreté de l'être était un très beau film. C'était l'époque où Juliette Binoche jouait dans des films populaires...et de qualité.

    Cry freedom est excellent, il m'avait fait vraiment chialer. J'avais mis 10 mn avant de sortir de la salle et essayer de ne rien laisse paraitre. La fin du film, où l'hymne national sud africain fut chanté en l'honneur des noirs assassinés, avait été pour moi un choc. Kevin Kline était excellent aussi, un avocat blanc défendant la cause  africaine je crois.

    2
    Didier
    Jeudi 28 Août 2014 à 01:12

    Aaahhhh, enfin le retour des B.O. annuels AVEC commentaires, bien à propos !


    J'imagine bien le temps que tu dois y passer, mais en lisant l'article - au-delà des chiffres - tu nous ramène à nos bons souvenirs de l'époque et des films qu'on allait voir au cinéma à ce moment là... Bravo ! Continue, ça commence à s'approcher de la perfection tes tableaux annuels (;-D).

    3
    Gamorrean
    Jeudi 28 Août 2014 à 13:34

    Super ton commentaire! effectivement plein de bons souvenirs de jeunesse!! :)

    A noter qu'en province aussi Le grand bleu a eu une carrière incroyablement longue (plus d'un an à Angers, ville avec à l'époque 21 salles).

    4
    adda chentouf
    Mardi 2 Septembre 2014 à 12:06

    Que de souvenirs, en effet, à la vue de ce tableau : J'étais à Paris pour les fêtes de fin d'année 1988 (il n'y avait pas encore de visa en ces temps bénis !). Arrivé le 30 décembre, je m'étais empressé d'acheter une carte UGC pour 6 séances et d'aller voir "Itinéraire d'un enfant gâté" au cinéma UGC DANTON . Un pur moment de bonheur devant un Bébel métamorphosé mais sublime. Je l'ai revu le lendemain pour mieux le savourer !  J'ai également vu "qui veut la peau de Roger Rabbit" ( hilarant !)dans la même salle, "Imagine John Lennon", un superbe documentaire sur les Fab Four dont je suis un fan absolu (au ciné Saint- Germain), "Le cauchemar de Freddy" que je n'ai guère aimé ((à l'UGC ODEON) et enfin "Ne réveillez pas un flic qui dort" dans une salle de l'UGC DANTON presque vide, ce polar de trop pour Delon étant très mauvais, d'ou son échec (800.000 entrées seulement sur toute le France). De très bons souvenirs pour un cinéphile Algérien dans LA ville du cinéma !

     PS. J'aurai juste souhaité, cher RENAUD, avoir le tableau détaillé du BO de 1988 (et des années antérieures) et pas seulement les films ayant dépassé le million d'entrées, comme vous l'aviez fait pour les années 60/70. Merci encore pour votre colossal et prodigieux travail !

    5
    Didier
    Mercredi 3 Septembre 2014 à 01:57

    Bonjour cher Adda,


    Tout d'abord, merci de la part de Renaud et de moi-même, d'être fidèle parmi les fidèles de ce blog !


    Ensuite, je suis toujours admiratif de votre mémoire ! Vous rappeler à quels moments vous étiez à Paris (ça, encore pourquoi pas), quels films vous avez vu à ce(s) moment(s) là et dans quelle(s) salle(s), chapeau ! Personnellement, à quelques exceptions près, je serais incapable de me souvenir dans quel cinéma j'ai pu voir tel ou tel film il y a... 26 ans ! A mon avis, c'est Monsieur Al Zheimer qui me guette ! Encore que, je peux me rappeler que j'avais revu "Sacco et Vanzetti" au cinéma Le Champo... la semaine dernière !


    Pour répondre à votre question concernant les tableaux annuels, il se trouve que nous sommes face à un dilemme, avec Renaud. En effet, nous sommes tiraillés entre le fait de partager le plus d'infos possible concernant le Box-office France dans son ensemble - et quelque soit l'époque - et le fait d'essayer de garder une certaine exclusivité sur le net.


    Je m'explique. Depuis 2-3 ans, vous avez certainement pu apprécié, comme d'autres, des tableaux annuels mais aussi des filmographies de quelques légendes du cinéma - toutes époques confondues - qu'elles soient acteurs/trices, réalisateurs ou autres, avec le plus de chiffres possible pour rendre ces tableaux/filmos les plus exhaustifs possible, aussi bien pour les films ayant atteint les plus de 500 000 entrées (qui figurent dans les deux tomes de "Ciné passions"), que ceux au-dessous de ces fameuses 500 000 entrées.


    Tout ceci est possible, car il se trouve que j'ai en possession la totalité des données du CNC, et je peux vous assurez que la plupart des chiffres complètement inédits sont sur ce blog et nulle part ailleurs, y compris sur des sites professionnels du Box-office (CBO, Rentrak, etc...) !!!... sauf que... Sauf que, justement, avec Renaud nous nous sommes rendu compte que quelques blogs/sites "concurrents" (et gratuits, tout comme ici), avaient tendance à venir copieusement se servir sur le blog, pour y glaner des chiffres introuvables ailleurs ! Vous me direz, c'est un peu la dure "loi" d'internet. Certes. Seulement le problème, c'est que ces sites, à commencer par JP's Box-office (pour ne pas le nommer et, par ailleurs, qui est un excellent blog), oublient immanquablement et systématiquement de citer leurs sources, ce que - à l'inverse - Renaud a toujours mis un point d'honneur à faire. Donc, à la longue, avouez que ça devient rageant !


    Et cela nous freine un peu pour vous proposer des tableaux totalement inédits ! Imaginez, cher Adda, ne seriez-vous pas curieux de connaître la filmographie de Charlie Chaplin, par exemple, avec les entrées introuvables des "Lumières de la ville", des "Temps modernes" ou de la "Ruée vers l'or" ? Ne voudriez-vous pas découvrir les entrées des différentes rééditions des classiques de Walt Disney ou de "La nuit du chasseur" ? Je vous assure que de connaître le détail de la carrière de "Autant en emporte le vent" ou de "La grande vadrouille" est impressionnant ! Seulement voilà, avec Renaud, nous savons très bien que tous ces chiffres alléchants seraient repris sans vergogne ! Et ça fait... chier !!! D'où le petit préambule, en rouge, qui a été mis sur la fiche-film du "Corniaud", en demandant de nous laisser quelques chiffres en exclusivités... Et, d'où le fait de se limiter -pour le moment - aux films millionnaires, concernant les tableaux annuels.


    Mais, rien que pour vous : "Imagine John Lennon" (72 270 entrées France).

    6
    adda chentouf
    Jeudi 4 Septembre 2014 à 13:33

    Merci, cher Didier pour vos précisions. Je remarque juste que le grand réalisateur et acteur Britannique Richard Attenborough disparu le 24 aout dernier n'a pas fait l'objet d'un hommage sous forme de BO détaillant sa prestigieuse carrière. D'ailleurs, sa mort n'a curieusement pas été autant médiatisée que celles de Robin Williams et de Lauren Baccal alors que c'est un grand nom du cinéma international, chose que je trouve quelque peu injuste. J'espère que vous et Renaud allez "réparer"cet oubli, involontaire je présume, envers l'illustre réalisateur du somptueux "Ghandi". Merci.

    7
    Jeudi 4 Septembre 2014 à 16:40

    Bonjour Adda

    EN ce moment je suis pas mal pris par la rentrée scolaire des enfants donc je suis moins présent, mais sachez que je travaille entre autre sur le Box Office de Richard Attenborough, je dois en être au tiers, donc il devrait être présenté dans quelques jours. C'était prévu...Il faut dire que le public d'aujourd'hui lme connait peu. C'est une nouvelle qui a du plus toucher les anglais bien sûr... IL reste en France un des personnages de "La grande évasion" entre autres, même si les plus jeunes (les trentenaires) ne le connaissent uniquement que par le rôle du professeur créateur du Parc Jurassique !

    8
    Vendredi 12 Septembre 2014 à 14:43

    Bien sur ils ne sont pas dans ce top entrées de l'année 88, mais pour moi les souvenirs de cette année qui, je pense on marqué le cinéma sont Beetlejuice avec un Mickael Keaton excellent, Piège de cristal, le premier de la saga Die Hard, et celui qui m'a captivé le plus cette année fut Génération Perdue, mon premier film de vampire, ça vous marque un homme...

    9
    Vendredi 12 Septembre 2014 à 15:25

    @pimousse - Piege de cristal n'a fait que 655 000 entrées en effet. Mais un succès énorme en vidéo. Beetle juice est un Tim Burton attachant et Génération perdue un bon film effectivement. Une belle année alors que 1989 m'a plutôt déçu

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :