• BOX OFFICE FRANCE 1969 - TOP 81 A 90

     TOP 10TOP 11 A 20TOP 21 A 30TOP 31 A 40TOP 41 A 50TOP 51 A 60TOP 61 A 70TOP 71 A 80TOP 81 A 90 - TOP 91 A 100  

     

     

    FRANCE

    PARIS 

    BANLIEUE

    1ère sem

    PARIS

    REALISATEUR

    INTERPRETE

    INTERPRETE

    81

    TARZAN ET L'ENFANT DE LA JUNGLE

    551 479

    71 980

    16 239

    GORDON

    HENRY

    GUR

    BOX OFFICE FRANCE 1969 TOP 81 A 90Tarzan va aider une jeune journaliste et un photographe à retrouver un petit garçon, dont le père s'est noyé six ans plus tôt dans la jungle. Ils espèrent que l'enfant est encore en vie...

     

     

    82

    LA VOIE LACTEE

    536 821

    253 962

    37 219

    BUNUEL

    TERZIEFF

    SEYRIG

    BOX OFFICE FRANCE 1969 TOP 81 A 90Cette méditation fantaisiste et surréaliste de Luis Bunuel est impossible à résumer rationnellement car, par essence, elle s'oppose à toute raison. Il s'agit du voyage de deux clochards goguenards qui, sur la route de Saint-Jacques de Compostelle (le célèbre pèlerinage était comparé au Moyen Age à la Voie Lactée qui traverse le ciel) font toutes sortes de rencontres insolites dont la succession échappe au temps et à l'espace. Les deux hommes passeront indifféremment d'un lieu à l'autre, d'un siècle à l'autre. Un homme vêtu de noir les aborde sur la route et leur parle comme Dieu parla à Osée dans la Bible. Dans une auberge, un curé discute avec un gendarme de l'Eucharistie. A la fin de cette épineuse discussion, deux ambulanciers emmènent le prêtre, qui n'est autre qu'un échappé de l'asile psychiatrique. Dans un restaurant « quatre étoiles », un maître d'hôtel féru de théologie réfute devant les serveurs les hérésies sur la double nature du Christ. A un moment, l'un des deux clochards pense au Christ et aussitôt nous voyons la Sainte-Famille comme la représentent les gravures saint-sulpiciennes. L'équipée picaresque des deux hommes les amène aussi à assister à une parodie de spectacle de fin d'année donné par les petites élèves d'un collège religieux. Chemin faisant, ils passent à côté de toutes les hérésies qui s'animent et revivent sous leurs yeux ; celle de Priscillien, jouée en latin, celle des manichéens, condamnés par un concile du VIe siècle. Transportés ensuite au XVIe siècle, les deux clochards assistent à un duel à l'épée entre un janséniste et un jésuite. Ils arrivent enfin à Saint-Jacques de Compostelle pour y trouver la prostituée dont leur parla, au tout début de leur périple, le prophète Osée. Et ils voient le Christ accomplir un miracle qui n'en est peut-être pas un.

     83

    HELLO DOLLY

    502 049

    222 874

    31 261

    KELLY

    STREISAND

    MATTHAU

    BOX OFFICE FRANCE 1969 TOP 81 A 90New York, 1890. Dolly Gallagher Levi est une « marieuse » professionnelle. Elle est engagée par Horace Vandergelder, un célibataire de Yonkers devenu millionnaire grâce au commerce du grain, qui souhaite faire faire un riche mariage à sa nièce, Ermengarde, malgré son attirance pour Ambrose Kemper, un artiste désargenté. Mais Dolly se met en tête de trouver également à Horace une épouse. Elle l'entraîne pour ce faire à New York. Cornelius Hackl et Barnaby Tucker, les deux commis d'Horace, décident eux aussi d'aller à New York pour y faire des conquêtes. Ils y rencontrent la modiste Irène Molloy, que Dolly destine à Vandergelder, et son employée Minnie Fay sous le charme desquelles ils tombent aussitôt.

    84

    THERESE ET ISABELLE

    514 361

    123 883

    20 070

    METZGER

    PERSSON

     GAEL

    BOX OFFICE FRANCE 1969 TOP 81 A 90Vingt ans plus tard, Thérèse revient sur les lieux de son adolescence, où elle a vécu avec la singulière Isabelle des amours clandestines et passionnées. La jeune femme parcourt avec mélancolie ces lieux et revoit par de nombreux flashs- back l'adolescente qu'elle fut...

     

     85

    CATHERINE IL SUFFIT D'UN AMOUR

    507 049

    71 855

    33 274

    BORDERIE

    GEORGES-PICOT

    BERGE

    BOX OFFICE FRANCE 1969 TOP 81 A 90Les mésaventures de Catherine, prise dans les tourments du conflit entre Armagnacs et Bourguignons, et objet de la convoitise de plusieurs hommes…

     86

    LES FEMMES

    505 292

    102 208

    30 199

    AUREL

    BARDOT

    RONET

    BOX OFFICE FRANCE 1969 TOP 81 A 90Un romancier à succès qui a gagné le Goncourt, hanté par le complexe de Don Juan, ne trouve plus l'imagination. Son éditeur qui a besoin d'un nouveau livre de son auteur vedette engage une "secrétaire à tout faire". Le contrat de travail possède une clause qui stipule qu'elle manifester la docilité la plus inconditionnelle du jour et de la nuit. Dans un train, Jérôme dicte ses mémoires à Clara ainsi que ses aphorismes. Ce qui vaut quelques évocations galantes, dont la plus marquante est sa réussite de faire poser sa maîtresse la plus timide dans un atelier de peinture. Il tombe amoureux de Clara qui succombe à son charme. Elle le quitera. Déçu il termine de dicter ses mémoires à une nouvelle secrétaire. Il lui jure que les femmes, c'est terminé. Enfin...il le croit...peut être.   

    87

    LA MAISON DE CAMPAGNE

    497 437

    84 387

    25 557

    GIRAULT

    RICHARD

    DARRIEUX

    BOX OFFICE FRANCE 1969 TOP 81 A 90Lorette et Bertrand Loiselier forment un couple heureux. Bertrand est un riche commerçant en vins et Lorette est une femme d'intérieur, un peu snob qui subît l'influence de son amie Véronique et s'occupe de ses deux grands enfants, Gérard et Martine, et du petit dernier, Patrick. Actuellement, la grande affaire de Lorette est de convaincre son mari d'acheter une maison de campagne. Et comme ce que femme veut, Dieu le veut, Bertrand se met en chasse ; à vrai dire, tous ses dimanches à lui et à sa famille y passent. Un jour, ils ont trouvé la maison de leurs rêves. Ils sont d'abord escroqués par la mère du propriétaire, une noble désargentée, qui oblige Bertrand à faire toutes ses courses avec elle (et à les payer) avant de lui révéler que ce n'est pas elle mais son fils qui peut s'occuper de la vente. Celui-ci, un jeune homme d'affaires très moderne, a vite fait de régulariser la vente. Maintenant, les ouvriers envahissent la demeure. Ils travaillent lentement et se font payer très cher, d'autant plus que Lorette, subissant l'influence et les caprices de Véronique, leur ajoute constamment de nouvelles tâches à exécuter. Toutes les économies de Bertrand y passent, et plus encore. A tel point que le premier jour où la famille va coucher dans la maison enfin prête, Bertrand annonce qu'il a dû vendre l'appartement de Paris. Désormais, tous vont connaître à perpétuité les joies de la campagne ! Bertrand passe la soirée avec un gros client. Restée seule à la maison (car les enfants sont chez des amis à Paris et la bonne, dégoûtée du surcroît de travail, a pris la fuite), Lorette se croit presque dans un manoir hanté. Le lendemain, Bertrand amène son client chez lui : celui-ci partira affolé par les tirs de fusées d'un taupier très actif et farfelu. La commande est fichue. Qu'à cela ne tienne, le fils de la propriétaire de la maison, amoureux de Martine, passera une fabuleuse commande pour la T.W.A. : plusieurs milliers de bouteilles des meilleurs crûs.

     88

    MALDONNE

    482 719

    107 098

    27 450

    GOBBI

    VANECK

    HOSSEIN

    BOX OFFICE FRANCE 1969 TOP 81 A 90Ancien prix du Conservatoire mais planiste impécunieux, Christens a été remarqué par un personnage grisonnant qui lui fait une offre mirifique : s'il accepte d'endosser la personnalité d'un certain Paul de Baer, exilé en Amazonie, il touchera dix millions. Il s'agit, lui dit ce Frank, d'une affaire d'héritage qui sauvera de la ruine Mme de Baer. Christens, tenté par ce pactole qui lui permettra peut-être de pouvoir terminer et faire exécuter la symphonie qu'il compose, accepte le marché. Il entre dans la peau du personnage dont il est, paraît-il, le sosie, adopte ses tics et s'installe dans la villa où vit Gilberte de Baer, devenue amnésique, ce qui résoud évidemment tous les problèmes. D'ailleurs Frank est là, majordome dévoué, qui le surveille étroitement. Mais d'autres aussi surveillent ses allées et venues, photographiant sans relâche tous les habitants de la villa. Il s'agit d'un groupe d'Israélites fermement décidés à venger la mort de leurs frères de race, odieusement massacrés pendant la guerre par le colonel S.S. Martin von Klaus, qui avait pour ordonnance ce même Frank camouflé en majordome. Von Klaus, qui depuis la guerre se fait appeler Paul de Baer, se cache en fait dans une chambre de la villa et espère, en offrant son sosie comme victime, échapper à ceux qui ont retrouvé sa trace. La mise en vente de la villa, nécessitée par de soi-disant difficultés financières, ouvre la porte aux acheteurs éventuels parmi lesquels Frank, Gilberte de Baer et von Klaus espèrent que se glissera l'assassin. Mais un visiteur mélomane est séduit par le talent du maître de maison qu'il engage pour une série de concerts. Gilberte, qui n'est pas restée insensible au charme de son faux mari, qui n'a pas du tout perdu la mémoire et qui, en fait, a peur de son vrai mari, arrive trop tard pour empêcher le meurtre de Christens tandis que von Klaus meurt d'une crise cardiaque.

     

     89

    LE BATARD

    453 231

    18 892

    11 200

    TESSARI

    GEMMA

    KINSKI

    BOX OFFICE FRANCE 1969 TOP 81 A 90 Malgré son amour maternel sincère, Martha, ancienne vedette de music-hall, vieillissante et alcoolique, ne réussit pas à rapprocher ses deux fils violemment opposés au cours de plusieurs hold-up qu'ils pratiquent ensemble...

     

    90

    LES ETRANGERS

    445 809

    47 727

    25 806

    DESAGNAT

    MEYER

    CONSTANTIN

    BOX OFFICE FRANCE 1969 TOP 81 A 90 Un petit groupe de gangsters dévalise la banque d'une bourgade située à l'entrée du désert du Nouveau-Mexique. Le but des voleurs est de s'emparer d'une petite sacoche de diamants venant d'une mine voisine. Après leur forfait, les gangsters doivent mener une lutte farouche pour échapper à leurs poursuivants et tous mourront à l'exception de Kaine, un jeune tueur impitoyable, qui part cacher ses diamants dans le tunnel d'une mine désaffectée. Mais une partie du tunnel s'effondre sur lui, et il reste inanimé. Chamoun, qui habite avec sa compagne, May, une baraque en planche, l'héberge chez lui. Il sait qui il est et compte bien partager avec Kaine les diamants. Chamoun qui, autrefois, a tué pour les beaux yeux de May un homme du Syndicat du crime, attend deux tueurs qui ont pour mission de le supprimer. Ils arriveront un jour à l'improviste, alors que Chamoun est absent, et Kaine les abattra en état de légitime défense. A maintes reprises, Kaine essaie d'échapper à la vigilance de ses hôtes, mais en vain. Il est toujours repris. Le capitaine Blaine, un policier plus intéressé par le montant des primes à toucher que par la justice qu'il est censé servir, surveille de près Chamoun, May et Kaine. Kaine a accepté de mener Chamoun à sa cachette. Mais il ne lui indique pas l'endroit exact où il a caché les diamants. Il s'arrange pour que Chamoun soit victime d'un éboulement. Ce qui arrivera. Mais Chamoun ressortira vivant du puits de mine effondré. Il annonce à Kaine qu'il est en possession des diamants. Ce dernier essaie une dernière fois de fausser compagnie à ses hôtes mais sera finalement abattu par le policier, Blaine, qui surveillait tout ce petit monde, caché sur le toit de la baraque. Il encaissera le montant de la mise à prix de la tête de Kaine. Quant à Chamoun et à May, ils pourront aller s'installer en Europe grâce à l'argent donné par la compagnie d'assurances pour la récupération des diamants.

      

    « BOX OFFICE FRANCE 1969 TOP 91 A 100BOX OFFICE FRANCE 1969 - TOP 71 A 80 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :