• BOX OFFICE FRANCE 1968 TOP 21 A 30

     

    TOP 10  -  TOP 11 A 20 -  TOP 21 A 30  -  TOP 31 A 40  -  TOP 41 A 50

     

     

    FRANCE

    PARIS 

    BANLIEUE

    1ère sem

    PARIS

    REALISATEUR

    INTERPRETE

    INTERPRETE

    21

    Le lauréat

    1 877 211

    880 037

    14 351

    NICHOLS

    HOFFMAN

    BANCROFT

     BOX OFFICE FRANCE 1968 TOP 21 A 30Benjamin est un jeune homme qui a fini ses études et est retourné chez ses parents en Californie où il prévoit de passer quelques jours de vacances. Ses parents l'invitent à descendre de sa chambre pour se mêler à la fête donnée en son honneur, mais il préfère rester seul à l'écart de la soirée, jusqu'au moment où Madame Robinson, amie de ses parents, s'approche et lui demande de la raccompagner chez elle. Benjamin accepte de la ramener dans sa nouvelle voiture. Le jeune lauréat se rend vite compte que cette femme lui fait des avances… Arrivés chez elle, elle l'invite à boire un verre et l'emmène dans la chambre de sa fille Elaine, étudiante à Berkeley, et s'y déshabille. Benjamin veut résister à l'appel de cette femme quand soudain l'arrivée de Mr Robinson met un terme à cette scène de séduction. Après une petite discussion, Mme Robinson lui dit à très bientôt et Benjamin s'en va. Bientôt, Benjamin et Madame Robinson entretiennent une liaison, et se voient régulièrement à l'Hotel Taft. Benjamin est sous la coupe de sa maitresse. Les parents de Benjamin, soucieux de voir que leur fils ne fait rien de ses journées, et sort la nuit, lui demandent d'inviter la fille des Robinson, Elaine, qui vient de revenir de Berkeley, à sortir. Malgré l'interdiction formelle que Madame Robinson lui a faite de voir sa fille, le jeune homme accepte un rendez-vous avec Elaine, ce qui détruit sa relation secrète avec Mme Robinson. Dès le premier soir, il tombe amoureux d'Elaine. Mais quand celle-ci apprend qu'il a eu une relation avec sa mère, elle part et refuse de le revoir. Il va la retrouver à Berkeley et lui propose le mariage. Elaine, qui s'est fiancée à un étudiant en médecine, hésite. Après quelques péripéties, où le père d'Elaine vient à Berkeley et s'emporte contre Benjamin, qu'il maudit, le mariage d'Elaine et de son fiancé se profile. Benjamin l'apprend au dernier moment, entre dans l'église et voit Elaine qui prête serment à son futur mari. Benjamin ému et en pleurs l'arrache de la cérémonie et ils partent tous les deux en courant et s'engouffrent dans un bus. Le film se termine sur un plan d'eux, assis sur la dernière banquette du bus, regardant l'un et l'autre droit devant eux.

     

     22

    L' astragale

    1 875 409

    386 565

    32 314

    CASARIL

    JOBERT

    NOEL

    BOX OFFICE FRANCE 1968 TOP 21 A 30 Anne, détenue encore mineure, n'a dans sa prison qu'une seule amie et confidente : Rolande. Quand celle-ci -est libérée, Anne éprouve un grand désarroi et l'idée de l'évasion ne la quitte plus. Aussi se décide-t-elle, une nuit, après s'être fait porter malade à l'infirmerie, à « faire le mur ». Mais le mur est haut, très haut, et quand Anne retombe sur le sol, puis se relève, elle s'aperçoit en éprouvant une immense douleur qu'elle ne peut plus marcher. Sa cheville, et plus précisément l'os appelé astragale, s'est brisée. Elle se traîne sur le bord de la route, hèle un poids lourd. L'homme, qui a peur des responsabilités, ne prend pas en charge Anne mais stoppe pour elle une voiture. Son conducteur, Julien, est lui aussi un repris de justice. Dès que les yeux de Julien et de Anne se rencontrent, c'est le coup de foudre. Julien installe Anne chez sa mère, puis dans une guinguette désaffectée tenue par des ex-truands, enfin à Paris même chez une prostituée qui vit avec sa fillette. Entre temps, Anne s'est fait soigner quelques jours dans une clinique, et bientôt elle réapprend à marcher. La vie, pourtant, malgré son grand amour, lui paraît toujours une prison. Prison de l'attente, prison des visites trop brèves et trop rares de Julien. Un jour, c'est la catastrophe : Julien, qui vivait du produit de ses vols, s'est fait reprendre. Evidemment, il serait trop dangereux pour Anne d'aller le voir en prison. Elle doit encore attendre. Et, en attendant, que fait-elle ? Elle se prostitue pour amasser de l'argent en vue de la libération de Jean. Un de ses clients est tombé amoureux d'elle et l'a installée dans ses meubles.Puis vient le jour de la libération de Julien. Après une brève dispute - l'éloignement favorise les malentendus - ils décident dé mener définitivement une vie commune. Hélas : la liberté n'est pas encore, pour Anne, à la portée de la main. A la veille de s'installer avec l'homme de sa vie, elle est reprise. Les policiers la recherchaient depuis longtemps. Que d'heures, que de mois, que d'années peut-être, Anne va-t-elle devoir encore attendre ?

     

     23

    La planête des singes

    1 856 876

    561 610

    59 475

    SCHAFFNER

    HESTON

    MCDOWALL

    BOX OFFICE FRANCE 1968 TOP 21 A 30 Une expédition scientifique américaine atterrit sur une planète inconnue, plus de 2000 ans après son décollage, au bout de 18 mois d'un voyage effectué à une vitesse proche de la lumière. Le vaisseau s'écrase dans un lac, au milieu d'une région désertique. Les 3 hommes rescapés, Taylor, Landon et Dodge commencent une longue marche pour trouver de la vie. Au bout de plusieurs jours, ils découvrent des hommes à l'état sauvage, semblant muets, et ils deviennent bientôt traqués par des chasseurs montés à cheval, qui ne sont rien d'autres que des gorilles ! Tandis que Dodge est tué, Taylor est capturé (tout comme Landon) et placé sous la responsabilité de la psychologue pour animaux Docteur Zira, chimpanzé aux idées novatrices sur les hommes. Taylor essaie de convaincre les singes que les hommes peuvent réfléchir, mais les orangs-outans, qui dirigent la planète, ne l'entendent pas de cette oreille.

     

     

     

     

     24

    Angélique et le sultan

    1 780 555

    301 565

    34 970

    BORDERIE

    MERCIER

    HOSSEIN

    BOX OFFICE FRANCE 1968 TOP 21 A 30 L'indomptable Angélique, après de brèves retrouvailles avec son blen-aimé mari, le Pescador, comte de Peyrac, est enlevée par des trafiquants de femmes et emmenée à Alger. Elle est captive de Mezzo Morte, l'homme qui fournit au Sultan « les plus belles femmes de la terre ». Quelque part en mer, sur une petite barque solitaire, gît un navigateur assoiffé et épuisé. Nous reconnaissons Peyrac, à la recherche de sa chère Angélique. Sauvé par une galère, enchaîné à des esclaves, Peyrac est conduit à Alger à la prison de la citadelle. Avec la complicité du geôlier qu'il a pu soudoyer, Peyrac saute le mur, frappe à la première porte venue... celle de l'Ambassadeur de Turquie, son ami de toujours, qui va l'aider à gagner la capitale du Sultan, Miquenez, où Angélique a été conduite pour devenir la favorite du Sultan. Après une journée de fête au cours de laquelle le Sultan a sauvé un chrétien de la mort pour gagner les faveurs d'Angélique, cette dernière doit affronter les ardeurs de son nouveau maître. Le Sultan tente de violenter Angélique qui le repousse avec vigueur. Offensé, le Sultan condamne la rebelle à être suppliciée dans l'arène, fouettée à mort, attachée à un poteau, les bras en croix. Or, Peyrac a tendu un piège au Sultan, et lui promet la révélation d'un secret : faire de l'or avec de la tourbe, contre la libération d'Angélique. Le Sultan accepte le marché et promet de lui rendre Angélique. Mais celle-ci a été libérée par deux gentilshommes français qui ont pénétré dans le harem, Vateville et Colin Paturel. Angélique vogue maintenant sur le bateau où l'a rejointe Peyrac. Toutes voiles gonflées, le navire s'éloigne à l'horizon vers l'île des Langoustiers, berçant le couple heureux. Angélique est radieuse. Elle a retrouvé le seul homme qu'elle ait jamais aimé et auquel elle demeure éperdument fidèle. Mais combien de temps seront-ils réunis ?

     25

    Ho!

    1 774 340

    541 519

    68 162

    ENRICO

    BELMONDO

    CRAUCHET

    BOX OFFICE FRANCE 1968 TOP 21 A 30 Pour le gang des frères Schwartz leur chauffeur, François Holin, n'est que « Ho », celui qu'on humilie et méprise, celui qui est servi le dernier au moment des partages. Pourtant, grâce à son sang-froid et à son habileté, Holin les a tirés d'un mauvais pas après un hold-up : sa part de butin n'en est pas moins maigre. Elle lui est toutefois suffisante pour se consacrer à deux passions :les jolies cravates et la seule femme qu'il aime, la tendre Bénédite. Un jour, au cours d'un braquage, le chef de la bande se tue accidentellement. Holin, qui avait préparé un prochain hold-up avec lui, propose aux frères Scbwartz de terminer l'affaire : ils lui rient au nez. Aussi Holin décide-t-ll de « travailler » à son compte. Peu après, il est stupidement arrêté au volant d'une voiture volée. Emprisonné à la Santé, il est soupçonné d'avoir appartenu au gang Schwartz. Malgré ses dénégations, Holin sent qu'il va être démasqué et réussit une audacieuse évasion. Libre, il s'empresse de retrouver Bénédite à qui il raconte un imaginaire voyage à Panama. Pour Bénédite, en effet, François Holin est un coureur automobile, ce qu'il avait été réellement jadis. Mais le mensonge ne prend pas, car Holin est maintenant célèbre et la presse parle de lui « à la une » comme d'un gangster. Abandonné de Bénédite, Holin recrute trois jeunes voyous, puis organise et réussit la périlleuse attaque d'un fourgon bancaire. Mais il supporte mal les articles que lui inflige Brîand, le journaliste de « France-Soir ». Après l'avoir kidnappé, il lui raconte sa vie réelle de coureur automobile et de gangster, puis retrouve Bénédite qui accepte de fuir avec lui pour Holin et le met en garde contre son insouciance et ses fanfaronnades. Pourtant, c'est en achetant une cravate que Holin est cerné par la police ; il ne parvient à s'échapper, blessé, qu'en tirant sur les policiers. Traqué, il retrouve Bénédite qui accepte de fuir avec lui pour échapper à la justice. Mais, en passant chez lui, il est accueilli par les Schwartz qui, traqués également, veulent lui prendre son argent et se venger de la brillante fortune de leur ancien larbin. Dans la bataille, inévitable, Bénédite et les Schwartz trouvent la mort. Et c'est criblé de balles et épuisé que François Holin se rendra enfin à la police, arrivée sur les lieux du massacre.

     26

    Roméo et Juliette

    1 752 174

    340 586

    11 200

    ZEFFIRELLI

    WHITING

    HUSSEY

    BOX OFFICE FRANCE 1968 TOP 21 A 30 Les jeunes Romeo et Juliette tombent dès leur première rencontre fou amoureux l'un de l'autre. Mais ils sont tous deux les enfants de deux familles rivales, les Montaigu et les Capulet, qui leur interdisent formellement toute rencontre, ce qui leur interdit formellement toute rencontre...

     

     27

    Dans la chaleur de la nuit

    1 728 305

    694 983

    25 970

    JEWISON

    POITIER

    STEIGER

    BOX OFFICE FRANCE 1968 TOP 21 A 30 Le policier Wood fait sa ronde et découvre le corps de Leslie Colbert, un industriel du Nord venu bâtir une usine nécessaire au développement de Sparta. Il a été assassiné et dévalisé. Wood trouve un Noir dans la salle d'attente de la gare et le mène auprès de son chef, Bill Gillespie. Tous deux pensent que ce Noir ferait un suspect idéal pour l'assassinat de Colbert. Mais au cours de l'interrogatoire, le Noir, Virgil Tibbs, se révèle être un policier lui-même, en fait l'un des as de la brigade des homicides de Philadelphie. Confus, Gillespie veut renvoyer Tibbs, mais n'est pas borné au point de ne pas comprendre l'aide précieuse que celui-ci peut lui apporter. D'autre part, la femme de la victime a fait pression auprès du maire pour que Tibbs soit chargé de l'enquête. Celui-ci a commencé par disculper un suspect, arrêté par Gillespie parce qu'il avait été trouvé en possession du portefeuille de Colbert. Ensuite il rend visite à Endicott, le plus riche planteur de coton de la région, qui n'avait pas caché son opposition à la construction de l'usine de Colbert. Après un interrogatoire très violent au cours duquel les deux hommes en sont venus aux mains, Tibbs quitte la demeure d'Endicott, bien décidé à mener cette enquête jusqu'à son terme malgré l'hostilité de toute la ville. Une bande de voyous essaie même de le frapper mais il est sauvé par Glllespie qui sent de plus en plus une certaine estime naître en lui à l'égard de son confrère noir. Tibbs continue à questionner les suspects. Une jeune fille de seize ans, accompagnée par son frère, vient porter plainte contre Sam Wood des oeuvres de qui elle se prétend enceinte. En fait, l'accusation est mensongère, la jeune fille est une exhibitionniste et Tibbs ne cache pas à Gillespie sa désapprobation devant l'arrestation de Wood. Néanmoins il met en rapport l'incident et le crime. S'étant rendu chez la femme qui devait faire avorter la jeune fille, il découvre dans le sac de cette dernière une centaine de dollars volés à Colbert. L'homme qui les a donnés à la jeune fille est un barman à demi dégénéré auquel Tibbs n'aura pas de mal à faire avouer son crime, commis pour des raisons purement vénales. Accompagné à la gare par Glllespie, devenu son ami, Tibbs quitte la ville.

     28

    Le rapace

    1 720 776

    517 904

    34 612

    GIOVANNI

    VENTURA

    FURMAN

    BOX OFFICE FRANCE 1968 TOP 21 A 30 Vera Cruz en 1938. Le « Rital», aventurier international, arrive dans la ville où il rejoint l'avocat Calvez, éminence grise d'une bande de conjurés qui ont décidé de supprimer l'actuel Président. C'est le Rital, tueur à gages de grande réputation, qui doit tirer sur lui. On l'installe dans une chambre face à la demeure de Ca-mito, la, maîtresse du Président que celui-ci va bientôt venir retrouver en secret. Durant son attente, le « Rital » a pour compagnon le petit-fils de l'ancien Président qui,, dès que la révolution aura triomphé, sera promu au rang de héros national. Face à l'idéalisme et à la juvénilité du jeune homme, le « Rital » qui l'a surnommé, par dérision, Chico, exprime en les exagérant son cynisme et son nihilisme. Parfois même, pour l'endurcir, il brutalise ou utilise le jeune homme comme son domestique. Peu après, il décide de modifier son plan et de s'introduire au sein même de la maison de Camito pour y frapper le Président. Quand celui-ci pénètre chez sa bien-aimée, il est abattu par la première balle du « Rital ». Chico veut tirer sur Camito mais son arme a été enrayée par le « Rital » qui éprouvait à l'égard de la maîtresse du Président une secrète admiration. C'est alors que Calvez va mettre en pratique ses plans : il ordonne que le « Rital » et son compagnon soient supprimés lors d'un guet-apens sur la route. Mais par son adresse, le « Rital » échappe aux membres du petit commando lancé à ses trousses et les tue un à un. Il est maintenant évident aux yeux de Chico que ses compagnons sont des traîtres et des crapules. D'ailleurs, la révolution échoue totalement et le pouvoir passe entre les mains du plus rétrograde des généraux. Le cynisme du « Rital » était donc amplement justifié. Se postant sur un pont « le Rital » décimera tous les chefs des conjurés. Au coeur de la lutte, Chico le sauvera par un coup de fusil providentiel. Mais le « Rital » ne veut pas entendre parler d'amitié. En fait, il veut éviter au jeune homme de partager son propre destin qui, dit-il, ne saurait se terminer qu'au bout d'une corde. Aussi, quand Chico s'avance vers lui le blesse-t-il d'une balle à la cuisse. Puis il va déposer le blessé dans la maison de sa fiancée, dont il sait qu'elle le soignera bien. Après quoi, il saute dans un wagon de marchandises, continuant sa destinée de tueur à gages.

     29

    Ces messieurs de la famille

    1 626 941

    509 084

    35 332

    ANDRE

    YANNE

    BLANCHE

    BOX OFFICE FRANCE 1968 TOP 21 A 30 Gabriel Pelletier, directeur commercial dans une importante firme industrielle, serait le plus heureux des hommes s'il n'était affublé d'une famille d'une rare originalité. Le jour où Gabriel Pelletier est chargé par la direction de la firme d'accueillir et d'héberger un important industriel américain venu à Paris pour traiter un gros marché, il mesure les difficultés qui vont naître. Comment ce M. Strumberger, qui a la réputation d'un farouche puritain, va-t-il réagir devant le comportement des divers membres de la famille ? Bien qu'il ait sermonné femme, frère, beau-frère enfants, Gabriel affronte, en présence de Strumberger des situations plus cocasses que jamais. Sa femme, Simone, est prise, en toute innocence, dans une raffle de prostituées. Il lui faut aller la chercher au commissariat. Richard, son fils, est vus à la porte du lycée par le proviseur qui vient de découvrir qu'il y avait monté un bureau de P.M.U. ! Enfin, sa fille Nicole revient ivre d'une surprise-party, tandis que l'oncle Albert tourne dans la villa des séquences d'un film d'avant-garde. Le clou de la soirée sera l'intrusion d'un truand dans la villa enfin silencieuse, truand venu surprendre le beau-frère de Pelletier en galante compagnie, tandis que Strumberger a été emmené à l'Opéra par ses hôtes. La soirée galante se transforme en tragédie. Bernard a un cadavre sur les bras, bientôt dissimulé dans un tapis et subrepticement emporté dans les bois. Pour la troisième fois en 24 heures, Pelletier se retrouve au commissariat. Mais Strumberger, gagné par la vie mouvementée de cette famille parisienne, décide de renoncer à son triste puritanisme et de s'inspirer de ces exemples séduisants. Il refuse de retourner aux U.S.A.. Tous les efforts de Gabriel Pelletier ont été vains ! Il lui faudra accueillir un nouveau correspondant.

     30

    Béru et ces dames

    1 492 325

    433 180

    43 484

    LEFRANC

    BARRAY

    RICHARD

    BOX OFFICE FRANCE 1968 TOP 21 A 30 Pour toucher un loyer qui se fait attendre, Bérurier, l'adjoint du commissaire San Antonio, devenu propriétaire par héritage, se rend au domicile d'un certain Lorrenzi, où il a la surprise et de le trouver ralde mort, et de se taire matraquer. Ayant repris ses esprits, il fait appel à son chef hiérarchique et se rend avec lui à l'hôtel particulier qui lui a été laissé en héritage par sa tante défunte et dont Lorrenzi était locataire. Il y découvre avec stupeur qu'il abrite un pensionnat d'un genre très spécial. Une conversation avec la maîtresse du lieu, juste avant qu'elle ne soit assassinée sous les yeux des deux policiers, les lance sur la piste d'un M. Bernal, habitué de cette accueillante maison. Il dirige un laboratoire où arrive justement une cargaison de morphine saisie en douane, laquelle, malgré l'intervention de San Antonio et du gros Béru, est incontinent enlevée avec la camionnette convoyeuse. L'affaire se complique lorsqu'on s'aperçoit qu'il y a eu erreur de véhicule : c'est une caisse de virus d'oreillons qui a été dérobée et la police est affolée par cette menace d'épidémie, terrifiante pour l'avenir de la race. Quant aux truands, acheteurs et vendeurs de la drogue, ils se soupçonnent mutuellement et se menacent de sinistres représailles. San Antonio prend en main les recherches dans ce maquis interlope où il retrouve d'anciennes connaissances au casier judiciaire chargé. Une auxiliaire des vendeurs, Nadia, chargée d'attirer le commissaire dans un piège, succombe au contraire à son charme et devient une précieuse alliée. Tandis que le gros Béru surveille de près, à sa grande satisfaction d'ailleurs, les pensionnaires de son hôtel devenu très particulier, San Antonio réussit à négocier, grâce à Nadia, l'échange de la morphine qu'il a, sans scrupules, dérobée au laboratoire de Bernal, contre le dangereux virus. Mais cela déclenche la fureur des trafiquants qui s'aperçoivent qu'on leur a refilé du sucre en poudre et se lancent à la poursuite du commissaire, tout en procédant au sein de leur bande à de sanglants règlements de comptes. San Antonio, servi par son audace, son agilité et le concours de Nadia, se tire de périls extrêmes. Bernal, le vendeur indélicat, est tué par le chef du gang dont la voiture, prise en chasse par l'hélicoptère de San Antonio, explose en tombant dans un ravin. Et Béru, dont les filatures ont manqué de discrétion, se retrouve à la tête d'une classe d'auxiliaires de la circulation où l'on peut aisément reconnaître les aimables personnes qui habitaient l'accueillant établissement dont la fermeture les a laissées sans emploi.

     

    .

    « BOX OFFICE FRANCE 1968 TOP 31 A 40 BOX OFFICE FRANCE 1968 TOP 11 A 20 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :