• BOX OFFICE FRANCE 1967 TOP 51 A 60

     

    TOP 10 TOP 11 A 20TOP 21 A 30TOP 31 A 40TOP 41 A 50TOP 51 A 60 - TOP 61 A 70 TOP 71 A 80

     

    FILM

    FRANCE

    PARIS

    REALISATEUR

    INTERPRETE

    INTERPRETE

     51

    Qui a peur de Virginia Woolf

    817 295

    295 542

    NICHOLS

    TAYLOR

    BURTON

    BOX OFFICE FRANCE 1967 TOP 51 A 60 George et Martha sont mariés depuis une vingtaine d'années. Ils paraissent se détester et se mépriser réciproquement. Et c'est bien le spectacle qu'ils donnent, entre minuit et l'aube, à la suite d'une soirée bien arrosée, à un jeune couple venu faire connaissance avec eux. George est, en effet, professeur à l'Université dont le père de Martha est recteur. Il semble n'avoir pas tenu les promesses que donnait sa jeunesse et végéter dans l'enseignement. Et c'est à une suite de « jeux » atroces qu'ils vont se livrer une nuit durant. Jeux qui consistent à se salir l'un l'autre, à humilier leurs hôtes dont ils font ressortir les bassesses. Cela va jusqu'à l'offre faite au jeune professeur de « profiter » des bonnes dispositions de Martha à son égard, tandis que la toute jeune femme, passablement idiote, névrosée et ivre-morte, cuve son brandy dans la voiture. George décide alors, pour gagner une nouvelle « manche », d'annoncer à Martha la mort de leur fils, qui devait avoir seize ans le jour même. Ce qu'il fait. Et l'on découvre alors que ce « fils » n'était qu'une fiction tragique destinée à masquer leur profonde souffrance de n'avoir pas d'enfant ; que toute leur dégradation vient du mensonge installé dans leur vie et que la décision de George de « tuer » l'enfant est le signe de leur libération.

     52

    Le fou du labo 4

    806 582

    151 991

    BESNARD

    LEFEBVRE

    BLIER

    BOX OFFICE FRANCE 1967 TOP 51 A 60 Eugène Ballanchon, paisible savant, a toutes les apparences d'un gentil énergumène dans le cerveau duquel nul n'imaginerait que s'élabore un travail intense d'où peuvent, à l'occasion, naître d'incroyables découvertes. Ballanchon est, pour le moment, en train de mettre la dernière main à son « gaz de vérité », analogue dans ses effets au sérum du même nom. Mais, un peu de cendre de cigarette étant tombée dans un de ses alambics, il s'en échappe un gaz qui a pour effet de munir ceux qui l'ont respiré d'une indéfectible bonne humeur. Le patron de Ballanchon songe à utiliser cette invention au profit de la Défense Nationale, pour annihiler les tendances offensives de l'ennemi en cas de guerre. Une bande de truands, spécialisés dans l'espionnage industriel, va tenter de s'emparer de cette invention. Le chef de cette organisation, Beauchard, qui a la nostalgie des « belles années » de Chicago, utilise les services de la charmante espionne Régine pour faire parler Ballanchon. Mais celui-ci, moins balourd qu'il n'en a l'air, découvre les intentions de la jeune femme et, de plus, s'en fait une alliée en lui faisant respirer un peu du gaz qu'il a découvert. Beauchard use maintenant d'une arme plus violente contre Ballanchon : le kidnapping. Mais celui-ci, prisonnier, simulera un suicide en faisant couler de l'encre rouge sous la porte de la chambre gardée par deux « gorilles », et réussira à s'enfuir. Beauchard, alors, passe à sa dernière manoeuvre d'intimidation : le kidnapping collectif. Il s'empare du patron de Ballanchon, du père de ce dernier et de Régine et les emmène dans le baraquement d'un parc d'attraction « western » où Ballanchon ira les délivrer, vêtu d'une cape et d'un magnifique chapeau de cow-boy. A l'issue d'une poursuite mouvementée à cheval et en diligence qui mènera tous les personnages sur une autoroute, les motards arrêteront les truands.

     53

    Plus féroce que les mâles

    803 669

    216 374

    THOMAS

    JOHNSON

    SOMMER

    BOX OFFICE FRANCE 1967 TOP 51 A 60 Les principaux dirigeants de compagnies pétrolières meurent les uns après les autres. Hugh Drummond, enquêteur de la Lloyds, découvre un réseau dont les agents sont une ravissante et énigmatique créature, Irma Eckman, et une autre beauté du nom de Pénélope. Celles-ci n'hésitent pas à, décapiter ainsi les compagnies pour obtenir la signature des accords qui leur rapportèrent une commission d'un million de livres...

     54

    Lamiel

    794 512

    221 062

    AUREL

    KARINA

    BRIALY

    BOX OFFICE FRANCE 1967 TOP 51 A 60 Lamiel eat une jeune paysanne que protège le Docteur Sansfin car 11 voit en elle un grand avenir. Il la fait devenir lectrice au château de la duchesse de Miossens, ayant persuadé celle-ci que ses migraines venaient d'une excessive tension oculaire. Au château, Lamiel veut absolument s'informer de ce qu'est l'amour. Elle donne dix francs à un facteur des environs pour le lui apprendre. La leçon donnée, Lamiel est très déçue. Le fils de la duchesse, tombé amoureux d'elle, l'enlève et la mène à Paris. Là, Lamiel ne tarde pas à s'ennuyer. Dans la pension de famille où elle vit, elle rencontre le Jeune comte d'Aubigné, aristocrate extravagant et ruiné. Ayant écrit une lettre de rupture à son premier amant, Lamiel devient la maîtresse en titre du comte. C'est toujours le Docteur Sansfin qui veille sur Lamiel et lui explique ce qu'elle doit faire de sa vie. « Je suis plus sensible à votre destin qu'au mien » lui dlt-il. Il parvient à la faire adopter par le vieux marquis d'Orplez. Ainsi, le comte d'Aubigné qui, malgré un duel qu'il avait eu pour elle, ne s'était pas décidé à l'épouser, accepte aujourd'hui de donner son nom à une marquise. Une fois mariée, Lamiel a de nombreux amants. De son côté, le comte d'Aubigné ne compte plus ses maîtresses. La maladie chronique de Lamiel, l'ennui, la reprend. Une nuit, un cambrioleur s'introduit chez elle. Elle le laisse emporter ce qu'il veut et se donne à lui. Valber, celui-ci bandit célèbre, incarne l'idéal masculin de Lamiel parce qu'il mène une vie à la fois romanesque et dangereuse. Elle va même jusqu'à s'exhiber avec lui dans une loge à l'Opéra. Son mari la tuera, non par jalousie, mais pour défendre son honneur. Lamiel mourra heureuse puisqu'elle a ainsi protégé la fuite de son amant poursuivi par la police.

     55

    Les corrompus

    786 698

    164 640

    WINTERSTEIN

    STACK

    SOMMER

     BOX OFFICE FRANCE 1967 TOP 51 A 60Dans un train circulant quelque part en Chine populaire, des hommes se battent. Le vainqueur s'empare d'un médaillon et prend la direction de Macao. Il rencontre Cliff Wilder, un photographe en quête de documents sensationnels. Les deux hommes décident de faire route ensemble. Ils sont poursuivis par un gangster américain et une société secrète chinoise, à la recherche du médaillon. L'homme confie son mystérieux butin à Wilder. Peu après, il est enlevé, torturé et tué. Le photographe est à son tour traqué. Il découvre bientôt que le médaillon est la clé permettant de localiser l'emplacement d'un fabuleux trésor qu'il va tenter de trouver...

     56

    Luke la main froide

    762 562

    197 836

    ROSENBERG

    NEWMAN

    KENNEDY

    BOX OFFICE FRANCE 1967 TOP 51 A 60 Luke Jackson est un rebelle dans l’âme. Suite à plusieurs délits, dont des vols dans un parking en état d’ébriété, il est condamné à deux ans d’emprisonnement dans un camp de prisonniers travaillant pour l’état. Il se heurte violemment au « caïd » de l’établissement, Dragline (joué par George Kennedy), à qui il est censé répondre sur les chantiers, avant de gagner peu à peu sa confiance et le respect de tous ses codétenus. Luke à également fort à faire avec les règlements de la prison et la violence exprimée par les matons. Surtout quand le décès de sa mère le conduit à s’évader avant d’être repris et durement puni. Son comportement, s’il change alors en apparence, deviendra plus encore plus roublard...

     

     57

    Coplan ouvre le feu à Mexico

    739 558

    149 838

    FREDA

    JEFFRIES

    SUN

    BOX OFFICE FRANCE 1967 TOP 51 A 60 Dans le talon d'une jolie fille assassinée, un micro-film montre des photos de toiles de maîtres disparues pendant l'occupation nazie. Leur vente publique aux enchères alimente un trésor devant permettre la reconquête de la suprématie mondiale. Les Services secrets français désignent Coplan pour découvrir le chef de ce groupement. Il lui laut donc s'intéresser aux tableaux, ce qui l'amène à être invité par une troublante comtesse à venir voir chez elle un Renoir qu'elle voudrait vendre. L'ayant endormie, il pénètre à la cave où sont cachés une magnifique collection. et des gardiens auxquels il échappe moyennant une bagarre homérique pour rejoindre la comtesse au Mexique. Il y trouve des camions qui vous renversent dans des ravins, des bureaux blindés, de splendides haciendas aux pièces truquées dont le plafond descend pour vous écraser, des souterrains immenses où l'on peut se retrouver découvert et prisonnier dans une immense salle avec. la comtesse. Celle-ci se présente comme une victime terrorisée par ses chefs et Coplan l'aide à leur échapper, va exécuter à domicile Montez, leur ancien agent passé à l'ennemi. Il se trouve alors en face. de la comtesse qui commandait la bande et trouve la mort tandis que Coplan rentre, après mission accomplie, pour reprendre sa vie et ses futures nouvelles aventures...

     58

    Le Vicomte règle ses comptes

    717 923

    78 074

    CLOCHE

    MATHEWS

    YANNE

    BOX OFFICE FRANCE 1967 TOP 51 A 60 Un hold-up audacieux au rayon laser est commis dans une banque parisienne par les acolytes de Marco Lemoigne. L'assurance américaine met sur l'affaire le célèbre « vicomte », Clint de la Roche. Il est bientôt contacté par un caïd sicilien en retraite, Rico Maroni, qui lui propose un marché pour identifier rapidement les auteurs du vol dont il est une des principales victimes. La police française, prévenue par le Bureau des Narcotiques, apprend que Maroni avait entreposé de la drogue dans les coffres de la banque et que c'est d'elle dont Marco s'est emparé. Il s'arrange, sous prétexte de transaction, pour mettre en présence les deux bandes. Un règlement de comptes général dans la luxueuse villa de ce dernier sur la Costa del Sol permet aux vilains de trouver leur châtiment, au Vicomte de récupérer les précieuses valises d'opium (qu'il remettra sagement à la police) et à la morale d'être sauve !

     59

    Texas, nous voilà

    707 549

    173 846

    GORDON

    DELON

    MARTIN

    BOX OFFICE FRANCE 1967 TOP 51 A 60 Au Texas, les mariages ne se déroulent pas toujours comme ils devraient. La belle Phoebe Taylor, promise au noble espagnol Don Andrea Baldasar, duc de la Cassada, est pourtant bien là ; mais un invité imprévu, le lieutenant Cuttle, débarque pour empêcher le bon déroulement de la cérémonie. Ayant obtenu un baiser de l'aguicheuse demoiselle, il s'autoproclame fiancé officiel et agresse l'Espagnol. Dans la lutte qui s'ensuit, Don Andrea tue un soldat. Il doit s'enfuir. Loin de sa fiancée, qui a déjà trouvé une épaule réconfortante, Don Andrea rencontre le Texan Sam Hollis, qui recherche des hommes pour combattre les Comanches. Le bel hidalgo tombe à point nommé...

     60

    L' affaire Al Capone

    693 132

    115 477

    CORMAN

    ROBARDS

    SEGAL

        BOX OFFICE FRANCE 1967 TOP 51 A 60   En 1929. Chicago est devenue la capitale mondiale du crime. En neuf ans, près de mille meurtres y ont été commis et les gangs ont encaissé 350 millions de dollars grâce aux juteux trafics engendrés par la Prohibition. Alors que la loi même fait la démonstration permanente de son impuissance, Al Capone, le roi de la pègre, voit soudain son autorité contestée par le chef d'un gang rival, Bugs Moran. Ce dernier ordonne le meurtre de Patsy Lolardo, chef de la Mafia et ami d'Al Capone. En guise de représailles, les hommes de Capone, se faisant passer pour des vendeurs d'alcool, piègent sept membres du gang Moran dans un garage. Pour l'opinion, révoltée par ce massacre, c'est une vengeance de trop...
    « BOX OFFICE FRANCE 1967 TOP 61 A 70BOX OFFICE FRANCE 1967 TOP 41 A 50 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :