• BOX OFFICE FRANCE 1966 TOP 10

     

    Box office France des films sortis en 1966

    Les entrées sont cumulées et peuvent être le résultat de plusieurs exploitations

    Source CNC / Simon SIMSI / Le Film Français 

     

    TOP 10 - TOP 11 A 20TOP 21 A 30TOP 31 A 40TOP 41 A 50TOP 51 A 60TOP 61 A 70TOP 71 A 80 - TOP 81 A 90 TOP 91 A 100 - TOP 101 A 110

     

     

    FILM

    FRANCE

    PARIS
    Total

    REALISATEUR

    INTERPRETE

    INTERPRETE

    1

    La grande vadrouille

    17 275 169

    3 500 000

    OURY

    BOURVIL

    DE FUNES

    BOX OFFICE ANNUEL FRANCE 1966 TOP 25 Un avion anglais est abattu au-dessus de Paris. Ses trois occupants sautent en parachute : Peter Cunningham tombe sur l'échafaudage d'Augustin Bouvet, peintre en bâtiment; Alan Mac Intosh se pose sur le toit de l'Opéra pendant la répétition de l'orchestre, dirigé par Stanislas Lefort; Sir Reginald fait un plongeon dans le bassin aux phoques du zoo.  Tandis que la police allemande, sur les ordres du major Achbach, se lance à leur recherche, Stanislas et Augustin prennent en charge bien malgré eux leurs aviateurs respectifs et se retrouvent au hammam, où les Anglais s'étaient donné rendez-vous. Curieux moment où des inconnus simplement vetus d'une serviette se dévisagent en sifflotant "Tea for Two"... Pour mieux passer inaperçus, Augustin et Reginald "empruntent" des uniformes allemands et vont récupérer Peter caché au Guignol grace à Ginette, qui leur fournit un moyen de gagner la zone libre. Lorsque les Aallemands trouvent le parachute dans la loge de Stanislas, celui-ci, compromis, doit fuir à son tour.  Dans le train qui les emmène vers la Bourgogne, Peter est arrêté. Il est conduit à la Kommandantur de Meursault. Augustin, Stanislas et leurs protégés dérobent une voiture postale. Après bien des péripéties, ils sont recueillis par sœur Marie-Odile aux Hospices de Beaune. Pour leur faire franchir la ligne de démarcation, elle les cache dans des tonneaux, qui, hélas, sont livrés par méprise à la Kommandantur de Meursault, où ils seront du reste bientôt rejoints par Augustin et Stanislas déguisés en feldgendarms.  Il ne leur restera plus qu'à mettre le feu au bâtiment et à sauter dans le chariot de sœur Marie-Odile, qui les emmènera au galop vers un aéroclub désaffecté. Là, à bord de planeurs en piteux état, ils franchiront enfin les derniers obstacles. Mise à jour 2016

     

    2

    Le Docteur Jivago

    9 816 305

    1 731 180

    LEAN

    SHARIF

    CHRISTIE

    BOX OFFICE ANNUEL FRANCE 1966 TOP 25Le  film commence dans les années 1950 près d'un barrage hydroélectrique ; le général Ievgrav Jivago recherche une jeune femme, qu'il pense être la fille de son demi-frère Youri Jivago et de Lara Antipova. En Russie en 1913 Youri, qui est médecin et poète, vient soigner la mère de Lara. Cette dernière est une jeune et belle femme, fiancée avec Pasha, révolutionnaire idéaliste, mais qui accepte d'échanger ses faveurs sexuelles pour le luxe de l'amant de sa mère, Komarovski, un homme influent qui soutient les libéraux, favorables à des réformes limitées du régime tsariste. Elle tente de le tuer avec un révolver en pleine réception. La Première Guerre mondiale éclate puis la guerre civile entre rouges et blancs. Sur le front Youri retrouve Lara, infirmière, et ils soignent ensemble les blessés. Après la fin du conflit Jivago retourne à Moscou auprès de son beau-père, sa femme et son fils Sacha pour trouver sa belle maison partagée avec des prolétaires souffrant de disette, du froid et du typhus. Ievgrav, qui est dans la police, le sauve d'une confrontation et organise le voyage vers l'Oural d'où Youri est originaire. Pendant le voyage en wagon à bestiaux il est confronté à la misère et la violence de la guerre civile, et Youri rencontre fortuitement Pasha devenu le général bolchevik Strelnikov (inspiré par Léon Trotsky). Celui-ci est toujours marié à Lara, mais il ne l'a pas vue depuis le début des conflits. Installé dans la dépendance de la belle datcha à Varykino, il cultive le jardin. Plus tard, il retrouve Lara qui vit avec sa fille à Iouriatine, la bourgade voisine. Ils deviennent amants. Dans une scène une allusion est faite à l'endoctrinement des enfants du nouveau régime vis-à-vis du tsarisme. Youri est capturé par les partisans et doit les accompagner pendant deux années. Nous assistons à une embuscade et une charge. Enfin il s'échappe dans une tempête de neige et vit avec Lara, sa famille étant partie pour Moscou. Komarovski réapparaît et apprend à Youri que Pasha a été exécuté et que le nouveau pouvoir les recherche, elle et Jivago. Lara, enceinte, accepte de s'enfuir mais Youri ne peut pas la suivre. Youri, épuisé par ces épreuves, meurt prématurément d'une crise cardiaque quelques années plus tard. Mise à jour 2016

     

    3

    Paris brule-t-il ?

    4 946 274

    882 588

    CLEMENT

    COLLECTIF

     

    BOX OFFICE ANNUEL FRANCE 1966 TOP 25 Le récit de la libération de Paris du 8 au 25 août 1944. Le général Von Choltitz est nommé commandant de la place de Paris par Hitler.  Dans la capitale, la résistance s'organise tandis qu'un émissaire est envoyé au-devant des troupes américaines pour les convaincre de venir délivrer Paris afin d'éviter un massacre et la destruction de la ville...

     

    4

    Pour une poignée de dollars

    4 383 831

    1 500 000

    LEONE

    EASTWOOD

    VOLONTE

    BOX OFFICE ANNUEL FRANCE 1966 TOP 10Une petite ville isolée... Un étranger sans nom arrive. Il observe d'abord d'un air indifférent un gamin et son père se faire rosser par des brutes, puis il se dirige vers le centre. Le sonneur de cloche lui indique qu'ici on devient riche ou on meurt. Peu après, trois hommes s'amusent à tirer dans les jambes de son mulet. L'étranger atterrit alors dans une auberge minable où le tenancier lui donne un repas et lui ordonne de partir, lui expliquant que cette ville est un cimetière. Entretemps, l'étranger aperçoit le croque-mort joyeux préparer ses cercueils. Il apprend ensuite de l'aubergiste que la ville est déchirée par la lutte de deux familles rivales, les Baxter, qui viennent du Texas, et les Rodos. Les uns font le trafic d'armes (Baxter), les autres celui d'alcool (Rodos). Il tue alors les hommes qui avaient tiré sur son mulet, et provoque John Baxter, le chef du clan. Ayant vu l'étranger tuer les hommes de Baxter, Don Benito Rojos engage l'étranger en lui donnant de l'argent. L'étranger surprend ensuite une dispute entre Don Benito et son frère Esteban. Ce dernier lui reproche d'avoir trop donné d'argent et souhaite faire disparaître l'étranger. L'étranger comprend et se retire non sans classe. Il est intrigué par une belle femme, appelée Marisol, qui avait par deux fois repoussé ses regards.

     

    5

    Les centurions

    4 294 746

    973 993

    ROBSON

    QUINN

    DELON

    BOX OFFICE ANNUEL FRANCE 1966 TOP 10 Le colonel Raspeguy combat en Algérie. Il y retrouve un ancien officier arabe de la guerre d'Indochine, maintenant du côté des rebelles du F.L.N.  Raspeguy réussit a l'éliminer mais sans utiliser les méthodes réglementaires. Le jour ou il doit recevoir une décoration pour sa bravoure au combat, un autre de ses amis quitte l'armée.

     

    6

    Un homme et une femme

    4 269 209

    1 095 308

    LELOUCH

    TRINTIGNANT

    AIMEE

    BOX OFFICE ANNUEL FRANCE 1966 TOP 10 Anne Gauthier et Jean-Louis Duroc, trente ans tous les deux, se rencontrent par hasard à Deauville, où ils viennent de rendre visite à leurs enfants respectifs en pension dans un "home". Ils se sentent attirés l'un vers l'autre. Anne lui parle sans cesse de son mari. Celui-ci, cascadeur s'est tué deux ans plus tôt et son souvenir ne cesse de l'obséder.  Au cours d'un week-end suivant, Jean-Louis lui avoue que lui-même, coureur automobile, a eu un très grave accident. Sa femme, le croyant perdu, s'est tuée de désespoir. Ils en sont à ce stade de leurs confidences lorsque Jean-Louis quitte Anne pour courir le rallye de Monte-Carlo, qu'il dispute avec brio.  Anne, qui a suivi l'épreuve à la Télévision, lui adresse ce télégramme : "Bravo, je vous aime. " Jean-Louis regagne aussitôt Paris, puis Deauville où Anne passe le week-end... Au moment de devenir sa maîtresse, Anne se refuse, en souvenir de son mari.  Jean-Louis, déçu, regagne seul Paris, tandis qu'Anne repart par le train. À la gare Saint-Lazare, Jean-Louis est là; ils se précipitent dans les bras l'un de l'autre.

     

    7

    Et pour quelques dollars de plus

    4 148 095

    1 200 000

    LEONE

    EASTWOOD

    CLEEF

    BOX OFFICE ANNUEL FRANCE 1966 TOP 10Deux chasseurs de prime recherchent le même criminel : L'Indien, d'abord séparément puis ensemble. Mais leurs motivations ne sont pas forcément les mêmes...L'Indien, bandit cruel et psychopathe, s'évade de prison avec la complicité de sa bande. Avant de quitter la prison, il exécute son compagnon de cellule et le directeur de la prison. Il tue en duel l'homme qui l'a livré, non sans avoir fait tuer juste avant la femme et le fils de ce dernier. Il annonce à sa bande qu'ils vont s'attaquer à la banque d'El Paso, connue pour être une des mieux gardées de l'ouest. En prison, il a connu un menuisier - le compagnon de cellule qu'il a tué avant de s'évader - qui lui a raconté que l'argent de la banque est principalement caché, non dans le coffre de la banque, mais dans un meuble qu'il a conçu pour dissimuler un autre coffre.Deux chasseurs de primes concurrents, Le Manchot et le colonel Douglas Mortimer sont à la poursuite de L'Indien. Dans un premier temps, ils se jaugent en se provoquant mutuellement mais en évitant le duel. Ils décident finalement de faire équipe pour arrêter L'Indien et sa bande. Mortimer fait promettre au Manchot de lui laisser L'Indien. Le Manchot se fait recruter incognito dans la bande de L'Indien en faisant évader de prison Sancho Perez, un ami de L'Indien. Le lendemain, la bande de L'Indien attaque la banque d'El Paso pendant que les hommes de la ville sont partis vers Santa Cruz où Le Manchot et trois membres de la bande étaient chargés de faire diversion en s'attaquant à la banque. En réalité, Le Manchot élimine les trois autres et fait passer un message par télégraphe faisant croire à l'attaque à Santa Cruz. Après l'enlèvement du coffre-fort, la bande fuit dans le village d'Aguacaliente, où le colonel s'insère dans l'équipe en offrant ses services pour ouvrir le coffre et réclame la somme de 5 000 $ pour le travail fait. Mais les deux chasseurs de prime sont démasqués pendant qu'ils tentent de récupérer le magot et sont passés à tabac. Décidé à ne pas partager le magot avec ses acolytes, L'Indien élabore une mise en scène pour faire croire à une complicité interne à la bande pour faire évader les deux prisonniers. Les bandits commencent à s'entretuer pour récupérer l'intégralité du magot. Le Manchot et le colonel Mortimer s'échappent alors et abattent les bandits un à un, jusqu'à la confrontation finale avec L'Indien. Comme promis, Le Manchot laisse le colonel Mortimer affronter L'Indien en combat singulier. Sorti vainqueur du duel, le colonel Mortimer récupère dans la main de L'Indien la montre de gousset que L'Indien sortait régulièrement pour se bercer au son de sa musique. La scène finale du duel, rythmée par la petite musique des montres dorées permet de comprendre les motivations réelles du colonel : venger sa sœur qui s'est donné la mort alors qu'elle était violée par L'Indien, quelques années plus tôt. Le colonel Mortimer se contente de sa vengeance et laisse Le Manchot récupérer tous les corps des bandits et toucher les primes... 

    8

    Le grand restaurant

    3 878 520

    667 659

    BESNARD

    DE FUNES

    BLIER

    BOX OFFICE ANNUEL FRANCE 1966 TOP 10 Monsieur Septime est le patron du célèbre "Grand Restaurant", temple parisien de la gastronomie où se pressent les personnalités en vue de la capitale.  Tout marche bien jusqu'au jour où un chef d'état d'Amérique du Sud disparaît mystérieusement dans le restaurant.  Septime est immédiatement soupçonné par la police, et s'engage dans une incessante course-poursuite avec gangsters, policiers et journalistes à ses trousses.

     

    9

    Les professionnels

    3 215 543

    773 924

    BROOKS

    LANCASTER

    MARVIN

    BOX OFFICE ANNUEL FRANCE 1966 TOP 101917. Ancien soldat de Théodore Roosevelt et de Pancho Villa, Henry 'Rico' Fardan est engagé par Grant, un magnat texan du pétrole, pour retrouver sa femme Maria, prétendument enlevée par des révolutionnaires mexicains conduits par Jesus Raza. En échange, Grant offre une récompense de 100 000 $. Fardan est épaulé dans sa mission par trois autres 'spécialistes' : Hans Ehrengard, ancien cavalier et éleveur de chevaux, Jacob 'Jake' Sharp passé maître dans l'art de manier n'importe quelle arme et enfin Bill Dolworth, spécialiste en explosifs et ami de Fardan avec qui il a opéré nombre de coups de main au Mexique deux ans auparavant... mais pour le compte de Raza. Les quatre hommes s'enfoncent dans le désert mexicain, se heurtent plusieurs fois à des groupes de bandits. Ils réussissent à localiser le repaire de Raza ainsi que Maria Grant. En "libérant"celle-ci, ils découvrent qu'elle n'a jamais été kidnappée -ce qui confirme les doutes déjà exprimés par Bill Dolworth quant au bien-fondé de l'accusation- qu'elle a rejoint les rangs des révolutionnaires de son plein gré, et qu'elle est de surcroît l'amante de Raza. S'engage alors pour Fardan et ses acolytes une course vers le chemin du retour avec Raza et ses hommes à leurs trousses. 

     

    10

    La curée

    2 558 254

    900 150

    VADIM

    FONDA

    PICCOLI

    BOX OFFICE ANNUEL FRANCE 1966 TOP 10 Alexandre Saccard est un richissime et puissant homme d'affaires habitué à dominer ses partenaires financiers comme ses proches. Le symbole de cette richesse et de cette puissance, c'est le luxueux hôtel particulier où il demeure avec sa jeune et jolie femme, Renée et son fils Maxime, né d'un premier mariage. Renée et Maxime ont presque le même âge et entre les deux jeunes gens naît une passion dont l'intensité n'échappera pas longtemps à Alexandre toujours aussi attentif à ce que rien ni personne ne vienne nuire à sa respectabilité ou à ses intérêts.  Aussi, lorsque Renée lui demandera le divorce, Alexandre aura-t-il prévu une implacable vengeance. D'abord, il s'emploie à ce que son ex-épouse soit désormais sans ressources. Puis il arrange un mariage d'intérêt entre Maxime et Anne Sernet. Le jeune homme se laisse aisément convaincre qu'il vaut mieux épouser une riche héritière que s'accrocher à une femme pauvre. Renée, dupée, vient relancer son amant au cours de la réception donnée pour ses fiançailles avec Anne.  Elle y découvre un Maxime ravi des perspectives financières que lui offre son prochain mariage. Désespérée, Renée tente de se suicider en se noyant. Elle échoue et, moralement et intellectuellement choquée, n'a plus d'autre solution que de revenir à la merci d'un Alexandre dont "l'honneur" est sauf.

             

     

    Chiffres complémentaires par  Didier NOISY

     

    Pour revenir en détails sur certains films, il faut expliquer que la carrière de la plupart des champions de 1966 s'est faite soit sur la longueur, soit sur les multiples reprises dont certains films ont bénéficiés. Voici ce que ça donne en vrac :

     

    La grande vadrouille : le film est sorti le 8 décembre 1966.

    - Au 31 décembre 1969 (il faut savoir qu'à l'époque un succès s'étalait sur 3 ans et plus !), il avait totalisé 13 250 000 d'entrées en France.

    - Le film a bénéficié d'une reprise en 1973, réalisant 78 076 entrées Paris/p.

    - Au 31 décembre 1974, il avait atteint 16 497 000 de spectateurs.

    - Fin 1983, il en était à 17 226 000 d'entrées.

     

    Docteur Jivago est sorti le 30 septembre 1966. Il a fait l'objet de plusieurs reprises :

    - 1969 : 13 937 entrées en première exclusivité Paris

    - 1973 : 139 897 entrées Paris/périphérie

    - 1976 : 25 213 entrées Paris/p.

    - 1978 : 122 015 entrées Paris/p.

    - 1983 : 106 774 entrées Paris/p.

    - Fin 1984, il totalisait 9 760 000 entrées France

     

    Paris brûle-t-il ? est sorti le 26 octobre 1966

    - le film est re-sorti en 1974, totalisant 33 675 entrées Paris/p.

     

    Pour une poignée de dollars est sorti le 25 mars 1966. Lui aussi a connu multiples reprises :

    - 1972 : 293 309 entrées Paris

    - 1973 : 13 657  (Paris/p.)

    - 1976 : 181 511 (Paris/p.)

    - 1979 : 96 080  (Paris/p.)

    - 1983 : 110 456 (Paris/p.)

    - 1985 : 17 470 (Paris/p.)

     

    Les Centurions est sorti le 7 octobre 1966.

    - Il est resorti en 1974, avec 47 510 entrées Paris/p.

     

    Et pour quelques dollars de plus est sorti le 30 septembre 1966. Lui aussi a bénéficié de nombreuses reprises :

    - 1972 : 254 061 entrées Paris/p.

    - 1976 : 71 643 (Paris/p.)

    - 1979 : 55 816 (Paris/p.)

    - 1985 : 22 074 (Paris/p.)

    - Entre 2000 et 2010, il a encore totalisé 8 030 (Paris) et 10 741 (France)

     Un homme et une femme est ressorti en 1976, totalisant 40 220 entrées Paris/p.

     

    Les professionnels est sorti le 21 décembre 1966. Il a connu deux reprises officielles :

    - 1973 : 52 869 entrées Paris/p.

    - 1979 : 29 484 entrées Paris/p.

     

    Nevada Smith est ressorti en 1975, réunissant 49 176 entrées Paris/p.

     

    La mélodie du bonheur est ressorti en 1977 (6 892 Paris/p.) et en 1979 (53 235 Paris/p.)

     

    etc..., etc...

     

     

    .

    « BOX OFFICE FRANCE 1966 TOP 11 A 20BOX OFFICE ROYAUME-UNI 1989 - TOP 31 A 130 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    gamorrean
    Lundi 25 Janvier 2016 à 16:47
    beaucoup de films dans le style des James Bond de l'époque dans la seconde partie du top 100... très à la mode ces années-là semble-t-il...
      • Mardi 26 Janvier 2016 à 02:45

        Oui c'est l'année du film d'espionnage, genre devenu à la mode à la suite du succès mondial de James BOND. Beaucoup de ces productions étant italiennes ou allemandes. Certains sont appréciés des amateurs de séries B.

        Merci d'être venu consulter ce top.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :