• BOX OFFICE FRANCE 1960 TOP 11 A 20

     

    TOP 10 - TOP 11 A 20TOP 21 A 30TOP 31 A 40 - TOP 41 A 50

     

     

    FILM

    FRANCE

    PARIS

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    11

    LES VIEUX DE LA VIEILLE

    3 451 374

    342 643

    GRANGIER

    GABIN

    NOEL NOEL

    VIEUX DE LA VIEILLE Deux septuagénaires très vivaces, Jean-Marie Pejat et Blaise Poulossière, grands amateurs de coups de gueule et de chopines de gros rouge, font la loi à Tioune, leur village du Bourbonnais. Quand un troisième compère, Baptiste Talon, revient au village suite à sa mise à la retraite de la SNCF, les trois vieux mènent grand tapage, mais Baptiste Talon apprend à ses compères son intention de se rendre à Gouyette, maison de retraite tenue par des religieuses, sur recommandation d'un ami, retraité de la SNCF, déjà installé là-bas. D'abord choqués à l'idée de s'enfermer dans un " bagne pour vieux ", ses deux amis, suite à plusieurs incidents survenus dans le village, décident de l'accompagner. Refusant la voiture des bonnes sœurs, ils décident de s'y rendre à pied. Commence alors un voyage épique, émaillé de nombreux arrêts-boissons, qui les mènera finalement à leur but. Mais, voyant que les conditions promises sont très loin de la réalité, ils s'enfuient la nuit suivante afin de revenir chez eux. Mais, suite aux péripéties de leur voyage, c'est entre les gendarmes qu'ils reviennent au village. Cela suffira-t-il à les calmer ?

     

     

     

    12

    FORTUNAT

    3 338 322

    523 671

    JOFFE

    BOURVIL

    MORGAN

    FORTUNAT.jpg Lors de l'occupation de la France, le destin réunit le braconnier Fortunat, brave bougre quelque peu porté sur la boisson et Juliette, femme fort élégante accompagnée de ses deux enfants.  Juliette et ses gosses désirent gagner la zone libre pour se réfugier à Toulouse. Pour cela il leur faut franchir la ligne de démarcation.  

     

     

     

     

     

     

     

    13

    LE BARON DE L'ECLUSE

    3 160 233

    830 746

    DELANNOY

    GABIN

    PRESLE

     BARON DE L'ECLUSE  Élégant, racé, le monocle à l'œil, portant beau, le baron Jérôme a vraiment de la classe mais il n'a pas d'argent ! Ce qui ne l'empêche pas de mener la grande vie, à Deauville, collectionnant les ardoises, à l'hôtel, au bar, au casino, car il joue beaucoup et perd souvent Sauf cette nuit où la chance lui a fait gagner onze millions de francs (anciens) aux dépens du marquis de Villamayor. Celui-ci n'a pas de liquide, mais un bateau, qu'il donne à Jérôme en lui promettant d'envoyer un chèque du solde de sa dette, sur-le-champ, le baron part chercher son yacht à Rotterdam en compagnie d'une ancienne liaison, Perle Germain-Joubert, lasse de vivre aux crochets du richissime prince Saddokan.  Le couple entreprend de traverser la France au fil des canaux, direction Monte-Carlo. Mais le yacht tombe en panne sèche le long d'une écluse, près de Chalons. Il est vrai que Villamayor n'a pas envoyé son chèque et que Jérôme n'a plus un sou vaillant 1 Abord, où il y a à boire - du whisky - niais rien à manger, la zizanie s'installe entre les deux naufragés, Affamée, Perle s'offre un copieux festin dans une auberge et réussit à faire payer la note par Maurice Montbernon, un viticulteur champenois qu'elle n'a eu aucun mal à séduire. Pendant ce temps, au " Café de l'écluse ", Jérôme, entre deux appels téléphoniques pour traquer le fameux chèque, gagne pain, vin et saucisson en jouant aux cartes avec des mariniers Marie, patronne du bistrot et jolie veuve, est très sensible à son charme.  Montbernon a demandé à Perle de l'épouser et la jeune femme, avec la bénédiction e Jérôme, quitte le navire. Désormais seul, le baron se rend au dîner en tête-à-tête auquel Marie t'a convié. Les deux solitaires s'épanchent rêvent d'un avenir commun Mais le chèque arrive et Jérôme reprend la barre, Marie écrase une larme tandis que le baron lui envoie un baiser

     

    14

    LA FRANCAISE ET L'AMOUR

    3 056 736

    802 272

    COLLECTIF

    SKETCHES

     

    FRANCAISE-ET-L-AMOUR.JPG Du temps des illusions aux épreuves de la vie conjugale, sept tableaux retracent les étapes de la Française, assurément parisienne, aux prises avec les difficultés d'aimer.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    15

    KATIA

    3 008 994

    418 799

    SIODMAK

    SCHNEIDER

    JURGENS

    KATIA  A l'Institut Smolny, où sont élevées aux frais de l'Etat les jeunes filles pauvres de la noblesse, Katia Dolgorouki accumule les zéros de conduite. Le portrait du tsar n'a-t-il pas été retrouvé sous son oreiller.  Sévèrement semoncée, Katia affirme que ce portrait lui a été remis par Alexandre II lui-même, lors d'une récente visite à son père. Or, quelques jours plus tard, le tsar en personne - suppléant l'impératrice toujours souffrante - vient visiter l'Institut. Tremblante de peur, Katia est présentée à l'empereur par la directrice qui lui conte l'aventure du portrait.  Mais le tsar, séduit par le regard suppliant de Katia, répond dans le sens souhaité et confirme ses dires. Il demande même à l'emmener en promenade pour lui faire la morale. Conquis par la fraîcheur et la spontanéité de la gracieuse Katia, le tsar rétablit la fortune des Dolgorouki.  Chaque jour, il rend visite à sa jeune protégée qui a quitté l'Institut Smolny. Une passion ardente naît entre le tsar et Katia. Pour mettre un terme aux rumeurs désobligeantes et à l'opposition des ministres, Alexandre II éloigne Katia. Elle ira en France parfaire son éducation.

     

     

     

    16

    LA DOUCEUR DE VIVRE

    2 965 048

    764 059

    FELLINI

    MASTROIANNI

    EKBERG

    DOUCEUR DE VIVRELa dolce vita est composé d'une série d'épisodes en apparence déconnectés. La structure du scénario n'est pas sans rappeler celle des films à sketches chers au cinéma italien et auxquels Fellini a lui-même eu recours plusieurs fois. Situé à Rome dans les années 1950, le film suit, sur ce mode apparemment décousu, les pérégrinations de Marcello Rubini (Marcello Mastroianni), un jeune provincial aux aspirations littéraires devenu chroniqueur dans un journal à sensations. La longueur du film (2 h 46) empêche souvent d'en percevoir, à la première vision, le caractère extrêmement structuré. À travers des tableaux connectés par la présence de Marcello et de quelques autres personnages-clés (Pierotto, Paparazzo), Fellini explore systématiquement, en faisant appel à sa propre biographie, les choix existentiels qui s'offrent à un jeune homme doué : le mariage et la famille, la foi, les exigences de l'intellect, la facilité de l'hédonisme. Sans porter de jugement, le film évoque la face obscure et la face claire de chacun des parcours possibles, laissant finalement Marcello devant le choix de l'innocence ou de la déchéance. Cette exploration se déroule en 12 étapes, précédées par un prologue et conclues par un codicille. 

     

     

    17

    LE DERNIER TRAIN DE GUN HILL

    2 821 228

    633 774

    STURGES

    DOUGLAS

    QUINN

    DERNIER TRAIN DE GUN HILLLa femme indienne du shérif Matt Morgan est violée et tuée par deux hommes. Se rendant à Gun Hill, Morgan découvre que l’un des criminels est le fils de son vieil ami Craig Belden, devenu un très riche éleveur. Bien qu’il doive la vie à Belden, Morgan est déterminé à arrêter les coupables et à repartir avec eux par le dernier train de Gun Hill. Mais avant cela, il devra affronter Belden et ses hommes, dans une ville indifférente ou hostile, où il ne peut compter que sur l’aide de Linda, l’ancienne maîtresse de son ami. 

     

     

     

     

     

     

    18

    LES DERNIERS JOURS DE POMPEI

    2 483 749

    408 976

    LEONE

    REEVES

    REY

    DERNIERS JOURSAprès une campagne en Palestine, le centurion Glaucus revient à Pompei où il découvre que toute sa famille a été massacrée. Le préfet Ascarius accuse les chrétiens, mais Glaucus découvre que le coupable est le grand-prêtre égyptien Arbaces. Héléna, fille d'Ascarius, convertie au christianisme par son esclave aveugle Nidia, est arrêtée. Glaucus, accusé du meurtre d'Ascarius, est jeté dans l'arène avec elle. L'éruption du Vésuve les sauvera tous les deux  

     

     

     

     

     

     

    19

    CRESUS

    2 479 695

    365 803

    GIONO

    FERNANDEL

    RELYSS

     CRESUS.jpg  Jules est berger sur un plateau aride de Haute-Provence. Il vit seul : parfois il laisse une lampe allumée devant une de ses fenêtres et Fine, une jeune veuve, vient lui tenir compagnie.  Jules fait paître ses moutons sur les hauteurs et c'est là qu'un matin il découvre une énorme bombe. Comme on est en 1946, au lendemain de la guerre, le berger pense que l'engin explosera facilement. Il s'abrite dans un trou, vise le détonateur de la bombe et tire plusieurs coups de fusil. Rien ne se passe. Intrigué, Jules s'aperçoit alors qu'il ne s'agit pas d'une bombe mais d'un "container" bourré de billets de banque. Il y en a une telle quantité que Jules est incapable de compter cette fortune tombée du ciel.  Discrètement, il cherche à savoir par Delphine, l'institutrice, combien il faut de zéros pour faire des millions de milliards, mais il ne comprend rien à la leçon. Le curé, consulté, lui cite l'Évangile.  Quant à Fine, elle se contente de donner une idée à Jules : réunir tous les villageois autour d'un banquet. Et là, le berger doit expliquer d'où lui vient cet argent. Croyant calmer la convoitise de tous, Jules se met alors à distribuer à chacun, jour après jour, des paquets de billets. Les bénéficiaires de ces largesses, jaloux les uns des autres, en viennent à haïr leur auteur et à décider de le tuer. Heureusement pour le "Crésus" involontaire, deux policiers surviennent qui révèlent que les billets sont faux : les Allemands comptaient en inonder la France pour la ruiner !

     

    20

    LE CAÏD

    2 472 089

    389 860

    BORDERIE

    FERNANDEL

    WILSON

    CAID.jpg Hold-up sanglant et rapide près des raffineries de pétrole de l'étang de Berre. Poursuivi par une bande rivale, Toni s'enfuit avec la sacoche aux trente millions. Dans le compartiment du train qui l'emmène à Paris, Toni se retrouve face Justin Mignonnet, un professeur de philosophie dans un lycée d'Arles qui monte à Paris pour un congrès de métaphysique.  Le professeur, sous la menace, est obligé de mettre cette sacoche, dont il ignore le contenu, dans sa propre valise et il est prié de se rendre le lendemain à l'Hôtel de Pigalle, rue Fontaine pour récupérer ses papiers d'identité en échange de la mystérieuse serviette.  Un tantinet inquiet, il se rend d'abord à son hôtel habituel, où ces messieurs du congrès l'accueillent avec respect. Le patron lui annonce la visite prochaine de sa nièce. Puis, au rendez-vous fixé, c'est une jeune femme qui se présente, elle-même poursuivie par une bande rivale... S'en suit une cascade d'aventures. Y participent Rita, la compagne de Toni, persuadée que Migonnet est un caïd puisqu'il détient la sacoche dissimulée par le bandit dans ses bagages; une bande rivale, sûre, elle aussi, de se trouver devant un véritable gangster; la police, à la recherche des millions. Toni est assassiné, Rita enlevée, Migonnet séquestré, jusqu'à ce que la sacoche échoue dans une gare et, découverte, éclaircisse la situation.

     

     

     

    .

    « BOX OFFICE FRANCE 1960 TOP 21 A 30BOX OFFICE FRANCE 2007 TOP 11 A 20 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :