• BOX OFFICE DU 17/07/85 AU 23/07/85

    BOX OFFICE PARIS DU 17 JUILLET 1985 au 23 JUILLET 1985


     

    TITRE SEM ENTREES CUMUL REALISATEUR ACTEUR ACTEUR
                 
    SALE TEMPS POUR UN FLIC
    1 67 230
    67 230 DAVIS NORRIS SILVA
    LA FORET D'EMERAUDE
    4 67 034
    364 844 BOORMAN BOOTHE BOORMAN
    POLICE ACADEMY 2 AU BOULOT
    2 58 382
    142 428 PARIS GUTTENBERG WINSLOW
    SPECIAL POLICE
    3 37 668
    181 196 VIANEY BERRY BOUQUET
    LA ROSE POURPRE DU CAIRE
    8 32 399
    512 872 ALLEN DANIELS FARROW
    LES ANGES SE FENDENT LA GUEULE
    4 24 323
    149 464 UYS GEHR BOTHA
    WITNESS
    9 21 280
    601 457 WEIR FORD MCGILLIS
    NOM DE CODE:OIES SAUVAGES
    1 21 231
    21 231 DAWSON BORGNINE CLEEF
    UN FAUTEUIL POUR DEUX   ( R) 2 15 270
    37 841 LANDIS MURPHY AYCKROYD
    STARMAN
    3 15 212
    98 179 CARPENTER BRIDGES ALLEN
    STICK LE JUSTICIER DE MIAMI
    1 14 779
    14 779 REYNOLDS REYNOLDS BERGEN
    SANG POUR SANG 3 14 280
    52 445 COEN GETZ MACDORMAND
    SCANNERS (R) 1 12 445
    12 445 CRONENBERG IRONSIDE  
    LE FEU SOUS LA PEAU
    1 11 953
    11 953 KIKOINE JACOB MAREUIL

     

    Pour une poignée de spectateurs , Chuck Norris  parvient à obtenir son deuxième top 1 de suite! C'est un exploit qu'il ne renouvellera pas la suite de sa carrière sombrera dans la médiocrité (si ce n'était  déja le cas). Il avait même été invité au journal télévisé, si si! Une telle star! Instant de gloire qui ne durera qu'un été. Le fim? Un série B quand même filmé par Andrew Davis.
    "la forêt d'émeraude" décidément la grosse surprise de l'été rate la première marche d'un cheveu. Si on avait dit à John BOORMAN que son film ferait presque 400 000 entrées à Paris dans le mois...  "Police academy 2" éphémère numéro 1 s'écroule rapidement..."Witness" à maintenant dépassé les 600 000 entrées, c'est une confirmation pour Harrison Ford qu'il est bankable sans Indy." Nom de code oies sauvages" la vague suite du bon premier volet permet de rvoir avec joie deux vieilles trognes du cinéma et surtout Lee Van CLEEF, star de la fin des années 60.
    Burt Reynolds ne faisait pas une entrée en France à l'époque de sa gloire, quand ses "shériffs...." le rendait milliardiaire aux USA, alors maintenant qu'il est un has been aux states, cela ne pouvait pas franchemet s'améliorer en France. Logique.   
    « BOX OFFICE PARIS DU 24/07/85 AU 30/07/85BOX OFFICE DU 10/07/85 AU 16/07/85 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Mercredi 11 Octobre 2006 à 19:00
    renaud0566

    Le grand Chuck a d'ailleurs continué sa carrière avec "portés disparus 2" "portés disparus 3 : Braddock" avec la célèbre réplique "Je met les pieds où je veux, LittleJohn, et c'est souvent dans la gueule". Un très joli "Chien de flic" si je me souviens bien, un très beau "Sidekicks"...etc.. une filmographie royale!!


    Il faut avouer que "Sale temps pour un flic" est surement son meilleur film, mis à part le Bruce Lee où il en prenait où c'est lui qui recevait les pieds dans la gueule!


     


     

    2
    Mercredi 11 Octobre 2006 à 19:01
    renaud0566

    Sorry, j' ai un peu merdé mon message, c'est toujours comme ça quand je parle du grand Chuck, c'est l'émotion.

    3
    cedric
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:04
    cedric
    a ce chuck, quel acteur, ce film avait ete proposé a clint eastwood, le grand clint ne l'a pas fait. Et quand même la chute est brutal passer du clint a chuck. c'est du lourd.

    Autrement les oies sauvages, rien que , comme tu dis, pour revoir lee van cleef. Une gueule de cinema, il n'aurait pas deplu a Mocky.
    4
    bebel93
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:04
    chuck norris???c'est l'heritier de l'inspecteur derrick, avec sa serie le dimanche sur la 1!!!ça permet de faire la sieste pour les uns et pour les autres pour peu qu'il y a un temps pourri ce jour là c'est la depression assurée
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :