• BOX OFFICE DU 16/3/1988 AU 22/3/1988

    empire-du-soleil.jpg

    TITRE

    SEM

    SALLES

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

     

     

     

     

     

     

     

     

    LE LIVRE DE LA JUNGLE

    1

    42

    104 604

    104 604

    WALT DISNEY

    ANIMATION

     

    L'EMPIRE DU SOLEIL

    1

    38

    103 806

    103 806

    SPIELBERG

    BALE

    MALKOVICH

    RUNNING MAN

    1

    42

    86 902

    86 902

    GLASER

    SCHWARZENEGGER

    ALONSO

    LA VIE EST UN LONG
    FLEUVE TRANQUILLE

    7

    41

    64 211

    596 198

    CHATILIEZ

    VINCENT

    WILMS

    ECLAIR DE LUNE

    1

    22

    39 262

    39 262

    JEWISON

    CHER

    CAGE

    L'INSOUTENABLE LEGERETE
     DE L'ÊTRE

    3

    23

    39 043

    137 242

    KAUFMAN

    BINOCHE

    DAY-LEWIS

    AU REVOIR LES ENFANTS

    24

    30

    36 353

    722 090

    MALLE

    MAJESSE

    FETJO

    SEPTEMBER

    2

    21

    33 293

    84 548

    ALLEN

    FARROW

    WIEST

    BROADCAST NEWS

    2

    21

    28 386

    76 465

    BROOKS

    W. HURT

    HUNTER

    WALL STREET

    6

    22

    19 503

    388 464

    STONE

    DOUGLAS M.

    SHEEN

    LA BOHEME

    2

    8

    18 350

    47 431

    COMENCINI

    HENDRICKS

    CANONICI

    UN TICKET POUR DEUX

    1

    18

    18 161

    18 161

    HUGUES

    MARTIN

    CANDY

    PRINCESS BRIDE

    2

    16

    17 917

    45 581

    REINER

    ELWES

    WRIGHT

    LE GRAND CHEMIN

    52

    10

    9 506

    670 959

    HUBERT

    ANEMONE

    BOHRINGER

    SUSPECT

    4

    10

    9 081

    107 651

    YATES

    NEESON

    CHER


    Walt Disney resort une valeur sûre du Box Office et ça marche encore une fois puisque "le livre de la jungle" pren encore une fois la tête du Box Office.
    Le nouveau SPIELBERG en surprend plus d'un: film ambitieux sans effets spéciaux, il demeure une oeuvre méconnue du maestro. Il procure le premier grand rôle d'un adolescent qui sera un des rares à connaître une grande carrière une fois adulte : Christian BALE (Batman entre autres).
    "Running man" est une énorme déception pour les fans de Schwarzy: anodin, le film a tout d'un téléfilm. Après "Prédator" c'est inquiétant.
    "La vie est un long fleuve" marque le pas, mais rien d'inquiétant.
    Cher est en pleine bourre: gros succès aux States "Eclair de Lune" marche pas mal en France et en plus, ily a Nicolas CAGE en pleine forme. Alors....

    « BOX OFFICE PARIS DU 23/3/1988 AU 30/3/1988BOX OFFICE DU 9/3/1988 AU 15/3/1988 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :