• BOX OFFICE ANNUEL FRANCE TOP 51 A 60

     

     TOP 10 - TOP 11 A 20TOP 21 A 30TOP 31 A 40TOP 41 A 50TOP 51 A 60 - TOP 61 A 70

     

    FILM

    FRANCE

    PARIS

    1ère sem
     Paris

    REALISATEUR

    INTERPRETE

    INTERPRETE

     51

    The rocky horror picture show

    741 726

    493 197

    4 796

    SHERMAN

    CURRY

    SARANDON

    BOX OFFICE PARIS / FRANCE 1976 (PARTIE 2) SUITE DU TOP 25 The Rocky Horror Picture Show est un film musical américain de Jim Sharman, sorti en 1975 et adapté de la comédie musicale de Richard O'Brien, The Rocky Horror Show créée à Londres en 1973. Le film fut présenté hors compétition lors du Festival international du film fantastique d'Avoriaz 1976. Ce film qui rend un hommage parodique aux films de science-fiction, d'horreur et de série B, fut un échec commercial au moment de sa sortie. On lui reprocha en particulier d'avoir une intrigue lacunaire, une ambiance de dessin animé et un caractère trop sexuel. Malgré cela, The Rocky Horror Picture Show est considéré aujourd'hui comme un film culte parmi les midnight movies et il jouit d'un très large public de fans dans le monde entier. Premier film du marché des midnight movies à avoir été produit par une major, il fait toujours partie des midnight movies les plus connus et les plus rentables financièrement.

      52

    Calmos

    739 646

    233 513

    82 146

    BLIER

    ROCHEFORT

    MARIELLE

    BOX OFFICE PARIS / FRANCE 1976 (PARTIE 2) SUITE DU TOP 25 Harassé par le spectacle quotidien et inlassablement répété des atours intimes de ses clientes, le gynécologue Paul Dufour quitte tout, travail et famille, et part avec un ami de rencontre, Albert, dans un petit village paisible et serein, où il fait bon vivre en toute liberté, où seuls comptent le Beaujolais et la bonne chère. Devant l'arrivée impromptue des épouses, le curé du village, l'abbé Emile, les convainc toutefois de rejoindre leur foyer et d'assumer leur devoir conjugal. Les deux hommes s'enfuient et, faisant des adeptes, se retrouvent à la tête d'un long cortège masculin. Les trains s'arrêtent en pleine campagne, chauffeur et voyageurs mâles rejoignent leurs congénères au grand affolement des épouses éperdues, et tous prennent le maquis. Surgissent alors un char d'assaut, et un bataillon armé. En tenue militaire de combat, les femmes ont déclaré la guerre aux hommes, qu'elles traquent et dont elles abusent jusqu'à leur épuisement total. La capitaine Simone laisse une chance à Paul et Albert, mais, affamés, ceux-ci sont vite repris. Ils sont drogués, gavés d'hormones et, seuls hommes encore vaillants, servent d'étalons à une société devenue exclusivement féminine. Devant leur chambre-laboratoire, les files d'attente sont si importantes que le temps imparti pour chacune devient sévèrement réglementé. Atteints de sénilité précoce, usés au point d'être devenus miniaturisés, Paul et Albert s'égarent accidentellement dans l'organe génital d'une jeune mûlatre allongée sur une plage exotique. Ils y retrouvent l'abbé Emile qui, à leur grande stupeur, leur révèle la nature exacte du lieu. Sur la place, arrive l'amoureux de la jeune fille...

      53

    La marge

    725 502

    228 498

    38 045

    BOROWCZYK

    KRISTEL

    DALLESSANDRO

    BOX OFFICE PARIS / FRANCE 1976 (PARTIE 2) SUITE DU TOP 25 Sigismond coule, apparemment, des jours heureux avec sa jolie femme Sergine, leur fils et leur domestique. Tout ce monde habite une luxueuse villa avec piscine, sur la Côte d'Azur. Un jour, l'oncle de la famille, propriétaire d'un gros commerce d'alcools et vins fins, demande à Sigismond de le remplacer dans sa tournée de représentation à Paris. Le soir, après son travail, Sigismond finit par échouer dans un bar où il fait la connaissance d'une fascinante prostituée, Diana. C'est le début de deux journées "en marge", au cours desquelles Sigismond parvient à transformer les relations de prostituée à client en relations plus ambiguës, où se mêlent passion et érotisme, dans une recherche commune du plaisir. Mais le souteneur de Diana s'aperçoit bientôt que son employée s'intéresse plus que de raison à ce client et cherche à lui plaire. Il la bat, et Diana ne verra plus Sigismond. Ce dernier, après l'avoir vainement recherchée, ouvre enfin la lettre qu'il a reçue deux jours plus tôt. L'expéditrice en est la domestique Féline. Elle lui annonce la mort par noyade de son fils et le suicide de sa femme. Sigismond prend sa voiture, la stoppe dans une allée du Bois de Boulogne et se tire une balle dans la tête.

      54

    Sex o 'clock USA

    724 030

    242 281

    38 843

    REICHENBACH

    DOCUMENTAIRE

     

    BOX OFFICE PARIS / FRANCE 1976 (PARTIE 2) SUITE DU TOP 25 A New York, Houston, Chicago et jusqu'en Californie, François Reichenbach filme la révolution qui touche les moeurs sexuelles des Etats-Unis. Il est témoin de scènes étonnantes : deux hommes tenus en laisse et obéissant docilement aux ordres de leur maîtresse, un homosexuel qui s'exhibe sur scène, un père de famille noir qui fait vivre les siens en faisant l'amour dans un spectacle de sex-shop. Reichenbach filme des gens ordinaires alors qu'ils se livrent à leurs pratiques sexuelles habituelles, donnant une idée de la complexité des moeurs aux Etats-Unis, pays où la morale puritaine la plus stricte cohabite avec les excès les plus improbables...

      55

    Monsieur Klein

    719 539

    288 319

    58 326

    LOSEY

    DELON

    MOREAU

    BOX OFFICE PARIS / FRANCE 1976 (PARTIE 2) SUITE DU TOP 25 En 1942, dans le Paris de l'occupation allemande, Robert Klein, quadragénaire riche et séduisant, est de ces hommes pour qui la persécution des juifs par le régime pétainiste est une source de profits. Ainsi le voit-on acheter à l'un d'entre eux un tableau de maître à un prix fort bas. Ce même jour, il trouve sous sa porte un exemplaire du bulletin "Les Information juives", portant son nom et son adresse. Inquiet, il enquête et découvre que son nom figure sur le fichier de la Préfecture. Alors que les autorités voient en lui un suspect, il découvre de façon sûre que le Robert Klein en question n'est qu'un homonyme, dont il parvient à trouver l'adresse. Mais cet homme demeure introuvable, son entourage affirme ignorer où il se trouve, que ce soit la concierge de son immeuble ou Florence, femme au charme étrange, rencontrée au cours d'une soirée dans un château de banlieue. Impossible également de rencontrer la jeune maîtresse de Klein, que différentes personnes disent avoir connue sous des prénoms différents. L'appartement et les biens de Robert Klein sont saisis par la police, ce à quoi Pierre, son avocat et ami, ne peut rien... pour autant, du reste, qu'il le veuille réellement. Robert Klein n'a, alors, d'autre choix que de s'enfuir. Dans le train pour Marseille, il rencontre la jeune fille mystérieuse aux multiples prénoms... Une pensée soudaine le fait alors rentrer à Paris, en pleine nuit. Ayant compris que celui qui est maintenant devenu son "double" vit à l'adresse connue, mais uniquement la nuit, il lui téléphone de chez Pierre, lui disant souhaiter le rencontrer. Rendez-vous est pris, mais Robert Klein arrive trop tard; prévenue par Pierre, la police est déjà là... Pris dans la rafle du Vel' d'Hiv', Klein, à la poursuite de l'autre, se laisse emporter dans le flot des juifs. Direction: les camps nazis.

      56

    Attention les yeux

    718 131

    202 188

    77 874

    PIRES

    BRASSEUR

    MARCHAND

    BOX OFFICE PARIS / FRANCE 1976 (PARTIE 2) SUITE DU TOP 25 A la place de l'adaptation - bien trop chère - de "La Chartreuse de Parme", l'avare producteur (mais c'est un pléonasme) Rotberger propose à Manuel, jeune réalisateur génial (re-pléonasme), de tourner un porno. Mais, attention, pas le porno bête et vulgaire, un porno "de classe", inspiré par l'oeuvre d'un membre éminent de l'Académie des Affaires Culturelles et Catholiques, intitulée "Dialogues imaginaires entre le docteur Schweitzer, le père de Foucauld et Mermoz", le tout rebaptisé - il faut ce qu'il faut - "Il est moins une, docteur Sexe"! Peu enthousiaste mais très désargenté, Manuel s'attelle au projet. Lors du tournage, les incidents se multiplient: les décors s'avèrent ridicules, les figurants - dûment sélectionnés, pourtant - moins nombreux que prévu et la nourriture (par la faute de l'avarice de Rotberger) absolument immangeable. De plus, le chef-opérateur ne pense qu'à la bagatelle, la styliste se fait voler sa voiture emplie d'objet érotico-sado-masochistes et la "vedette", Bob Panzani, lorsqu'elle ne perd pas sa "jaquette" dentaire, se dispute férocement avec Barbi, sa partenaire détestée! Manuel est saisi par l'angoisse: sa maîtresse menace de partir, sa fille, confiée à son ex-femme le temps d'un samedi, disparaît; impossible de tourner la scène - indispensable - de bestialité; l'orgie finale dégénère en désordre; la publicité introduite par Rotberger modifie curieusement certaines séquences; enfin, acteurs et techniciens menacent de faire grève... Après le dernier tour de manivelle, alors qu'il pense au "vrai" film qu'il va entreprendre, Manuel reçoit un appel de Rotberger l'informant que le projet inspiré de "La Chartreuse de Parme", légèrement modifié, est devenu "La Châtreuse de charme"...

      57

    Le grand escogriffe

    708 219

    239 733

    74 314

    PINOTEAU

    MONTAND

    BRASSEUR C.

    BOX OFFICE PARIS / FRANCE 1976 (PARTIE 2) SUITE DU TOP 25 Impossible de contrarier un ouragan: c'est bien ce que se dit Aristide qui, après une héroïque résistance due à de trop mauvais souvenirs communs, se trouve embarqué dans la dernière "combine" de ce cabotin, ce bonimenteur, ce grand escogriffe d'Emile Morland, pompeusement rebaptisé Marc-Antoine. D'organisateur de tournées théâtrales (minables), celui-ci est devenu auteur. Mais les rocambolesques scénarii qu'il invente, c'est dans la vie qu'il les met en scène. Ainsi, avec l'aide d'Aristide et d'Amandine, une comédienne qu'il a "découverte" personnellement, Emile se prépare-t-il à enlever le fils du richissime Rifai. Arrivé à Rome, le trio "loue" un bébé professionnel (propre, obéissant et silencieux) du nom d'Alberto puis, au grand chagrin d'Amandine qui s'était habituée à pouponner, l'échange dans un parc contre Selim, insupportable bambin criard. Tandis qu'Aristide et Amandine continuent à jouer au couple parfait, Emile pose ses conditions au milliardaire: 600 000 dollars contre la restitution de Selim. Hélas, séduit par le calme Alberto, Rifai refuse le marché. Les choses deviennent alors vite confuses: Tony, qui avait "prêté" Alberto, le réclame, et Amandine aussi. Tandis qu'Emile tente une dérisoire manoeuvre d'intimidation, la jeune femme parvient à "récupérer" Alberto. Selim, lui, retrouve le foyer familial au moment où, désorienté, son père allait verser à Emile la rançon exigée. Tout est bien qui finit bien pour Amandine et Aristide qui, après avoir "acheté" Alberto à Tony, s'en vont, pauvres et "honnêtes"... Et ce grand escogriffe d'Emile, après un bref moment de découragement, dénichera vite sur place des touristes crédules qu'il pourra arnaquer tout à son aise...

      58

    Affreux, sales et méchants

    683 836

    195 634

    23 775

    SCOLA

    MANFREDI

    BOSCO

     BOX OFFICE PARIS / FRANCE 1976 (PARTIE 2) SUITE DU TOP 25Le film raconte la vie quotidienne d'une famille italienne du quart-monde, originaire des Pouilles, dans un bidonville de Rome au début des années 1970. Une vingtaine de personnes — parents, enfants, leurs conjoints ou amants, petits-enfants et la grand-mère — s'entassent dans un sordide taudis, vivant de larcins et de prostitution, sous l'autorité tyrannique du patriarche borgne, Giacinto Mazzatella (Nino Manfredi), avare et violent. Celui-ci possède une liasse d'un million de lires, reçues en indemnité pour avoir perdu l'usage d'un œil. Il est obsédé par la crainte qu'un de ses proches puisse lui dérober son magot. Il s'entiche alors d'une prostituée obèse, commence à dépenser son argent avec elle et l'invite même à venir habiter chez lui avec sa famille, ce qui attise la colère de son épouse. Celle-ci, pour laver l'affront, organise avec toute la famille l'assassinat du mari et père indigne.

      59

    Barocco

    678 734

    285 138

    78 864

    TECHINE

    DEPARDIEU

    ADJANI

    BOX OFFICE PARIS / FRANCE 1976 (PARTIE 2) SUITE DU TOP 25 Les uns paient, et cher, Samson pour qu'il parle. Les autres, tout aussi cher, pour qu'il se taise. Las des combines qui se dissimulent sous la campagne électorale qui fait rage, Samson voudrait s'enfuir avec Laure et l'argent des uns et des autres. Il n'en a pas le temps : sous les yeux de Laure, il est abattu à bout portant par un tueur qui outrepasse la mission confiée par Gauthier, dont les fonctions de directeur de sauna dissimulent mal les activités politiques. Dans l'espoir de retrouver le magot que Laure a dissimulé, l'assassin rôde autour de la maison de Nelly chez qui habite la jeune femme. Il la menace une fois puis, afin de la convaincre de partager l'argent, il s'introduit chez Nelly qui, pour boucler ses fins de mois, entre deux soins à son bébé, est contrainte de se prostituer. Activement recherché par la police, l'assassin est, de plus, poursuivi par Gauthier. Celui-ci a compromis Walt, directeur du quotidien "Nuit" dans l'affaire. Terrorisé, ce dernier décide de partir en vacances, laissant son assistante, Antoinette, s'occuper du journal... Entre Laure et l'assassin, un jeu curieux et cruel a commencé : transférant son amour pour Samson sur cet autre lui-même, elle décide de s'enfuir avec lui. Par ses hommes, qui ont suivi Laure, Gauthier apprend son départ imminent avec un inconnu qui ne peut être que l'homme qu'il doit faire taire. Sur l'embarcadère du port, tandis que l'assassin s'introduit sur le bateau par ses propres moyens, Laure rencontre Walt. C'est lui que les tueurs abattent... Tandis que Laure et l'assassin s'éloignent, Nelly entame une nouvelle soirée de travail...

      60

    L' invasion des araignées géantes

    661 189

    67 235

     

    REBANE

    EASTON

    BRODIE

     BOX OFFICE PARIS / FRANCE 1976 (PARTIE 2) SUITE DU TOP 25Suite à l’impact d’un météore venu du fin fond de l’espace, une explosion va bouleverser la vie tranquille d’une petite cité américaine. Près de l’impact, Ev et son mari vont découvrir des géodes ouvertes contenant d’énormes diamants. Inconscients du danger, ils continuent leurs recherches. La vu d’un cadavre horriblement mutilé, la prolifération d’araignées inconnues, les disparitions qui se succèdent, n’entament pas leur enthousiasme… Pourtant le danger est de plus en plus pressant, de plus en plus oppressant

     

    .

    « BOX OFFICE FRANCE ANNUEL 1976 TOP 61 A 70BOX OFFICE ANNUEL FRANCE 1976 TOP 41 A 50 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Mercredi 13 Avril 2016 à 17:37

    Salut Renaud,

    "The Rocky Horror Picture Show" va bénéficier d'une reprise à l'occasion de son 40ème anniversaire.

    Apparemment, selon le Directeur des ventes de Fox-France, une vingtaine de dates sont prévues à travers la France pour des projections événementielles.

    Les scores France et Paris indiqués dans le tableau ci-dessus ont-ils évolués depuis la rédaction de l'article ?

    N'étant pas parisien, j'ai lu quelque part que le film était aussi régulièrement projeté au Studio Galande. Est-ce exact ?

    Merci à toi ou à Didier d'éclairer ma lanterne, et bravo pour ce blog.

    Bonne continuation.

      • Mercredi 13 Avril 2016 à 17:56

        Je pense qu'il a du augmenter ( c'est le chiffres fin 2010) surtout qu'il cela fait 30 ans qu'il est joué au moins une fois par semaine au Studio Galande. Je ne dais pas si cela se fait toujours mais en général les séances dont folkloriques ( farine, eau, chansons chantées par les fans)

        Pour le reste peut être Didier pourra te renseigner.

    2
    Didier Noisy
    Jeudi 14 Avril 2016 à 15:55

    14 avril 2016 : JOYEUX ANNIVERSAIRE au "ROCKY HORROR PICTURES SHOW" !!! 

    Effectivement, cette semaine est l'occasion de fêter dignement les 40 ans, jour pour jour (le film est sorti le 14 avril 1976) du "Rocky Horror Pictures Show", qui a la particularité de détenir le record de longévité de programmation en France (en est-il de même aux Etats-Unis ?) !!!

    Il se trouve que j'ai l'occasion d'avoir plusieurs fois par semaine l'équipe du Studio Galande au téléphone, pour récupérer les entrées de la journée. Et tous les vendredi et samedi (le film n'étant projeté que ces deux jours là, chaque semaine), nous récupérons les entrées du "Rocky Horror...".

    Le directeur du Galande est un vrai fan de chiffres ! A tel point qu'il a demandé au CNC de lui sortir le fichier détaillé, semaine par semaine, depuis ses début dans cette salle... soit depuis le 13 décembre 1978 !!! Non-stop ! Evidemment, comme on parle souvent chiffres, il m'a transmis le précieux fichier ! 

    Donc, petit retour en arrière ! Le film est tout d'abord sorti sur deux écrans parisiens (à l'Elysées Point Show et au Luxembourg, ou il a respectivement fait 2 310 et 2 484 entrées en première semaine). Sa première exploitation s'arrêtera au bout de 5 semaines, avec un cumul de 14 690 entrées ! 

    Puis, en décembre 1978, le Studio Galande va accueillir le film. C'est une histoire passionnelle de plus de 37 ans qui débute alors !!!

    A ce jour, rien que dans cette salle, le film a attiré 565 875 spectateurs (chiffre arrêté au 12/04/2016) !!! 

    Aujourd'hui (toujours au 12/04/2016), le cumul total du film est de 741 726 entrées sur la France, dont 618 474 sur Paris !

    Et le "Rocky Horror Pictures Show" Must Go On !!! intello

     

      • Samedi 16 Avril 2016 à 11:40

        Merci Didier !

        Effectivement, c'est un record magnifique, 37 ans !

        Je savais déjà que "Emmanuelle" était resté 553 semaines à l'affiche de l'UGC TRIOMPHE mais là j'avoue être sidéré par la longévité de "The Rocky..." dans cette salle.

        J'ai trouvé une liste des cinémas (mondiaux) où le film est projeté chaque week-end, comme au Studio Galande.

         

        http://www.rockyhorror.com/participation/showtimes_listings.php?type=r

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :