• BO OFFICE PARIS DU 11/5/1988 AU 17/5/1988

    GRAND-BLEU.jpg

    TITRE

    SEM

    SALLES

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

     

     

     

     

     

     

     

     

    LE GRAND BLEU

    1

    25

    97 817

    97 817

    BESSON

    BARR

    RENO

    BAGDAD CAFE

    4

    16

    40 460

    137 724

    ADLON

    SAGEBRECHT

    PALANCE

    LA VIE EST UN LONG
     FLEUVE TRANQUILLE

    15

    24

    29 663

    889 724

    CHATILIEZ

    VINCENT

    WILMS

    KARATE TIGER

    1

    22

    27 261

    27 261

    YUEN

    VAN DAMME

    SILENO

    L'EMPRISE DES TENEBRES

    1

    22

    18 764

    18 764

    CRAVEN

    PULLMAN

    TYSON

    FRANTIC

    7

    21

    18 761

    429 822

    POLANSKI

    FORD

    SEIGNER

    LE RETOUR DES MORT VIVANTS 2

    2

    30

    18 292

    47 264

    WIEDERHORN

    KENWORTHY

    SNYDER

    RENDEZ-VOUS AVEC LAMORT

    3

    24

    17 818

    87 522

    WINNER

    USTINOV

    BACALL

    L'ŒUVRE AU NOIR

    1

    8

    16 904

    16 904

    DELVAUX

    VOLONTE

    FREY

    LES ANNEES SANDWICHES

    5

    16

    14 968

    90 622

    BOUTRON

    PSZONIAK

    ARIE

    TOP GUN

    1

    26

    14 919

    14 919

    SCOTT

    CRUISE

    McGILLIS

    L'INSOUTENABLE LEGERETE
     DE L'ÊTRE

    11

    12

    12 218

    283 662

    KAUFMAN

    BINOCHE

    DAY-LEWIS

    CAMOMILLE

    2

    12

    10 875

    24 387

    CHAREF

    MARTIN

    LEROY-BEAULIEU

    TRAQUEE

    5

    13

    10 689

    148 065

    SCOTT R.

    BERANGER

    ROGERS

    LE FESTIN DE BABETTE

    5

    10

    10 574

     

    AXEL

    AUDRAN

    LAFONT

     "Le grand bleu" devait être l'évènement du festival de Cannes. Luc BESSON avait connu un grand succès avec "Subway" deux ans avant, et il pouvait légitimement penser qu'il représentait la nouvelle génération gagnante des réalisateurs français. Hélas, la presse impitoyable, casse le film durant le festival et tout le monde se moque de l'homme dauphin. Le résultat au box office est attendu avec des sourires arquois de la part des spécialistes. Contre toute attente, le public jeune accroche et le film prend largement la tête du Box office dans seulement 25 salles. Je me souviens d'être allé au Grand REX avec ma copine à sa sortie. Le film était projeté en "grand large". Je pensais que c'était un truc genre panavision et autres. Bref, occupé, nous ne remarquons pas l'écran géant descendre dans la salle. Or, à l'époque l'aacès à la salle du bas n'était pas interdit durant une projection en grand large. Ce qui fait que nous étions littéralement dans l'image. Donc bon mal de tête et désormais seul le balcon à accès à l'écran. Mais grand souvenir quand même !...
    "Bagdad café" confirme qu'il sera la grande surprise de l'année.
    Et oui, cette semaine est aussi le premier succès pour Jean Claude VAN DAMME. Encore clean, sa prestation physique interpelle les jeunes fans de films d'action.
    Wes CRAVEN survit avec des scores pas terribles et SCREAM n'est que dans 10 ans...dur, dur!

    « BOX OFFICE PARIS DU 18/5/1988 AU 24/5/1988BOX OFFICE DU 04/05/1988 AU 10/5/1988 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :