• AVEC LES COMPLIMENTS DE CHARLIE - CHARLES BRONSON BOX OFFICE 1979

    AVEC LES COMPLIMENTS DE CHARLIE

    (LOVE AND BULLETS)

     14 SEPTEMBRE 1979 (USA)

    14 AOUT 1979

     

     

     

    AVEC-LES-COMPLIMENTS-DE-CHARLIE.jpg

     

     

    Réalisation

    Stuart ROSENBERG

    Scénario

    WENDELL MAYES
    WENDELL MELSON

    Photographie

    ANTHONY KOENEKAMP

    Musique

    LALO SCHIFRIN

    Production

    Poncho KOHNER

    Distribution

    GAUMONT

    Durée

    103 minutes

    Tournage

     

    Charlie Congers

    Charles BRONSON

    Jackie Pruit

    Jill IRELAND

    Joe Bomposa

    Rod STEIGER

    Vittorio Farroni

    Henry SILVA

     

    Ray Jackie la petite amie du caïd Joe BOMPOSA, est une fille écervelée et son bavardage pourrait mettre « l’organisation » en danger. C’est pourquoi Joe l’a cachée en Suisse. Mais ses collègues ne sont pas satisfaits. Aussi exigent-ils, et obtiennent-ils l’arrête de mort de la jeune femme. Au courant de la situation, la police Américaine envoie Charlie CONGERS pour protéger et ramener celle qui pourrait devenir un témoin intéressant. Dès lors c’est une course de vitesse entre Vittorio FARRONI, le tuer dépêché par Joe, et le couple Charlie-Jackie. Jackie, bien sûr, tombe amoureuse de Charlie. Elle ne sait rien sur les trafics de Joe et c’est pour rien qu’elle mourra dans les bras de Charlie. Pour ce dernier la vengeance est un plat qui se mange chaud….
     

    Jusqu’à la fin des années 70, la filmographie de Charles BRONSON sera des plus correctes. Encore soutenu par de bons producteurs et de bons studios, il aura à sa disposition de bons réalisateurs et de bons acteurs pour l’accompagner dans ces projets. Une fois encore, il a sa femme Jill à ses cotés qui pour le besoin du film n’est pas sophistiqué, elle est nature, malgré une coupe de cheveux qui ne lui va pas très bien, mais les années 80 approchent… Le réalisateur Stuart ROSENBERG est estimé. Il a tourné dans les années 60 et 70 de bons films avec Paul NEWMAN, dont « Luke la main froide ». Mais à l’orée des années 80, il vivote en tournant des projets moins ambitieux, uniquement pour faire bouillir la marmite, c’est ainsi qu’il mettra en scène un petit film, « Amityville » qui juge crétin, mais qui lui fera gagner beaucoup d’argent. En attendant il met son talent au service de tout projet, et dans le cas de celui-ci, il n’est pas très motivé. Il faut dire que cette histoire possède un relent de « déjà vu » notoire, et que Clint EASTWOOD, dans le genre a déjà filmé le maître étalon du genre, avec « l’épreuve de force ». Les acteurs font ce qu’ils peuvent pour donner quelque originalité au film bourré de poncifs à commencer par Charles BRONSON lui-même, toujours à l’aise lorsqu’il tourne avec Madame. Rod STEIGER déjà bien has been (donc pas cher) joue de sa tronche de séries B pour incarner le mafioso de service, et Henry SILVA bien connu des fans de séries B, voire Z, le tueur, comme de bien entendu, belle originalité.

    C’est platement que nous assistons aux diverses courses poursuites, cascades, dangers en tous genres qui pimentent cette course, et bien sûr à la vengeance de Charles, comme de bien entendu…

    Sorti en plein été en France, le film prend la première place du Box Office, le public n’ ayant pas grand-chose d’autre à se mettre sous la dent, mais le film s’écroule bien vite, comme toute série B qui se respecte. Néanmoins le film parvient à approcher les 500 000 entrées France, ce qui somme toute est un score bien payé au vu de cet aimable téléfilm. Les années 80 sont là, et il semble bien que la belle période des bons films de Charles BRONSON semble être derrière lui… 

     

    love_and_bullets.jpg

     

     

    ENTREES France

     

    442 622

     

     

    Total ENTREES Paris

     

     

    128 392

     

    ENTREES Paris

     

    1ère semaine  n°1

    2ème semaine n°5

    3ème semaine n°15  

     

     

     

    54 182 (24)

    30 589 (22)

    15 382 ( 9 )

     

    NOMBRE DE SEMAINES PARIS

    9

    NOMBRE DE SALLES  Paris semaine de sortie

    24

    Moyenne entrées par salles 1ère semaine

    2 257

    COTE DU SUCCES

    * *

     

    « CABO BLANCO - BOX OFFICE CHARLES BRONSON 1980UN ESPION DE TROP - CHARLES BRONSON BOX OFFICE 1977 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :