• ARCHIMEDE LE CLOCHARD - BOX OFFICE JEAN GABIN 1959

    ARCHIMEDE LE CLOCHARD

     

    8 avril 1959

     

     

    ARCHIMEDE-LE-CLOCHARD.jpg

     

    Réalisation Gilles GRANGIER
    Scénario Albert VALENTIN
    Dialogues Michel AUDIARD
    Photographie Louis PAGE
    Musique Jean PRODROMIDES
    Production FILMSONOR
    Distribution CINEDIS
    Durée 90  minutes
    Archimède Jean GABIN
    Arsène Darry COWL
    Madame PICHON Dora DOLL
    Monsieur PICHON Bernard BLIER
    Madame MARJORIE Jacqueline MAILLAN

     

    Archimède, un clochard bien élevé et très cultivé, est contraint de quitter la maison en construction où il avait élu domicile. L'hiver s'annonce particulièrement rude. Il imagine un plan pour se faire emprisonner et passer ainsi la mauvaise saison au chaud. Il s'emploie tout d'abord à saccager un café, mais la maréchaussée ne juge pas utile de l'incarcérer. Il s'attaque alors à un défilé militaire, avant de provoquer un scandale dans le métro. Rien à faire, les autorités refusent de réagir. Le monde douillet de la prison se refuse à Archimède, qui n'a plus que ses citations d'auteurs et son gros rouge pour se protéger des premiers frimas de l'hiver...Finalement il se résoudra de descendre à la Cote d’Azur pour l’hiver.

     ********************

    L’idée du film vient de Jean GABIN lui-même. Il avait des sympathies pour les clochards avec qui il était souvent généreux. Il racontait souvent ses rencontres avec un Clochard « magnifique », un vrai lord qui savait choisir ses mégots. Il demande donc à son ami Gilles GRANGIER de mettre en route un film basé sur ce type de personnage. Comme à l’époque Jean GABIN est une immense star qui obtient des résultats énormes au Box Office, il pourrait demander une adaptation de l’almanach Vermot que ce serait accepté. Bref, Albert VALENTIN se met à écrire un scénario, qui le moins que l’on puisse dire, n’obtiendra pas le prix Nobel de littérature. Pour ajouter un peu d’éléments consistants, le fidèle Michel AUDIARD concoctera des dialogues dont il a le secret pour donner de la truculence au personnage d’Archimède. Dans le film tout est prétexte à des gags récurrents, selon le principe des meilleurs Tex AVERY (toutes proportions gardées). Donc Archimède, magnifique clochard, cultivé et irrévérencieux, désire à tout prix passer l’hiver en prison parce que l’on installe le gaz dans sa maison. Evidemment il fera de multiples tentatives pour y parvenir, échouant naturellement régulièrement dans son entreprise. Sa cible favorite, un café bar qu’il dégrade régulièrement. Les forces de l’ordre sont régulièrement bafouées sans succès. L’ensemble est sympathique mais n’est prétexte qu’à servir la soupe à GABIN. Reste de bonnes scènes et de bons dialogues de AUDIARD. Dans une bonne scène, l’impeccable Bernard BLIER décidément inséparable de Jean GABIN, fait boire un horrible tord boyaux à GABIN qui vante la boisson. L’occasion faite pour AUDIARD d’écrire des monologues à BLIER qui préfigure le fameux Raoul VOLFONI des « tontons flingueurs ». Une autre bonne scène voit GABIN s’exercer à agacer, sans succès, les gardiens de la Prison où il n’est resté que quelques jours. La plus fameuse scène est celle de GABIN dansant le Charleston chez la baronne interprétée par Jacqueline MAILLAN. Poussé par GRANGIER, il interprète un charleston de feu, retrouvant la fougue de ses 20 ans lorsqu’il jouait au Music Hall. Donc, une très belle distribution, dont la belle Dora DOLL, seule personne du film étant capable d’amadouer cet Archimède bien remuant. A noter aussi un Darry COWL très bon et plutôt posé. Avec peu d’effets cette comédie tape les 4 millions d’entrées en France et près de 800 000 entrées à Paris. D’ailleurs le succès du film se fera essentiellement dans les quartiers. Quoi qu’il fasse GABIN remplit les salles.

     

    Un bon dialogue d' AUDIARD en très grande forme:

     

    Bernard BLIER, le tenancier du bistrot, concocte, dans l'arrière boutique, une boisson plutôt salée à destination d'Archimède: du vin blanc coupé au "miror" un produit d'entretien bien connu, c'est un lustrant à métaux.

    " J't'en foutrais d'la cirrhose....j'vais t'faire écouter pousser mes granules,tiens ! Pour du spécial, ça va être du spécial ! Ahh, le pourri ! Si j'ai le foie en fleur, j'sais pas en quoi y va être le sien, chromé, qu'il va être ! Tout métal !...Tiens, bec en zinc, si t'en crève pas, mort aux cocus !

    Il revient au comptoir et sert Archimède.

    "Vous allez m'en dire des nouvelles !"

    - Qu'est-ce que c'est ?

    - Du tapanelle supérieur ! De la réserve...goutez-moi ça !

    Archimède boit d'un trait. Il tique légèrement.

    " Il manque un peu de moelleux, ça doit être un coupage. Mais...il est tonique, hein, on le sent descendre!

    Il fait signe d'en remettre un devant un BLIER incrédule.

    "On le sent même vachement descendre, hein ! Permettez ? Il est taquin, on s'y ferait vite !

    Il prend la bouteille.

     

    ENTREES France

     

    4 073 891

     

     

    ENTREES Paris

     

     

    782 757

     

    ENTREES Paris  exclusivité

    294 787

    ENTREES Paris

     

    1ère semaine  n°1

    2ème semaine n°3

    3ème semaine n°3

    4ème semaine n°5

    5ème semaine n°7

    6ème semaine n°7

    7ème semaine n°7

    8ème semaine n°10

     

     

     

    55 403

    49 562

    37 383

    35 718

    23 105

    23 577

    15 083

    14 775

     

     

    NOMBRE DE SEMAINES PARIS

    13

    NOMBRE DE SALLES  Paris semaine de sortie

    4

    Moyenne entrées par salles 1ère semaine

    13 851

    COTE DU SUCCES

    * * * *

     

     

    ARCHIMEDE LE CLOCHARD - JEAN GABIN

     

    JEAN GABIN - ARCHIMEDE LE CLOCHARD

     

    vlcsnap-2010-03-07-02h43m33s212.png

     

    ARCHIMEDE LE CLOCHARD - BERNARD BLIER

     

    ARCHIMEDE LE CLOCHARD - BERNARD BLIER

     

     

    vlcsnap-2010-03-07-02h46m46s77.png

     

    vlcsnap-2010-03-07-02h48m03s42.png

    « MAIGRET ET L'AFFAIRE SAINT FIACRE - BOX OFFICE JEAN GABIN 1959LES GRANDES FAMILLES - BOX OFFICE JEAN GABIN 1958 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :