• ANGELIQUE MARQUISE DES ANGES - MICHELE MERCIER BOX OFFICE 1964

     

    ANGÉLIQUE MARQUISE DES ANGES

    9 DÉCEMBRE 1964

     

     

     

     

     

    • Réalisation : Bernard Borderie
    • Scénario : Claude Brulé, Bernard Borderie et Francis Cosne, d'après le roman éponyme d'Anne et Serge Golon
    • Dialogues : Daniel Boulanger
    • Photographie : Henri Persin
    • Montage : Christian Gaudin
    • Musique : Michel Magne
    • Production : Francis Cosne et Raymond Borderie
    • Sociétés de production : Francos Films et CICC (France) ; Gloria Film Gmbh (coproduction allemande), FonoRoma (coproduction italienne) et Pro-Artis Iberica (coproduction espagnole)
    • Société de distribution : SN Prodis
    • Pays d'origine : France, Italie et Allemagne
    • Langue originale : français
    • Tournage dans les studios de Boulogne et de Cinecittà
    • Format : couleur - 35 mm - 2,35:1 (Cinémascope - procédé Dyaliscope) - Son mono
    • Durée : 115 minutes
    • Genre : aventure
    • Tournage : 20 avril 1964 - 20 août 1964

     

    • Michèle Mercier : Angélique de Sancé de Monteloup
    • Robert Hossein : Joffrey de Peyrac
    • Jean Rochefort : l'avocat François Desgrez
    • Giuliano Gemma (V.F. : Jacques Thébault) : Nicolas Merlot, alias « Calembredaine »
    • Jacques Toja : le roi Louis XIV
    • Claude Giraud : Philippe de Plessis-Bellière
    • Jacques Castelot : Pierre de Marca, l'archevêque de Toulouse
    • Charles Régnier (V.F. : Robert Porte) : Conan Bécher, le moine inquisiteur
    • Bernard Woringer : Bernard d'Andijos
    • Robert Porte : Monsieur, frère du roi
    • Madeleine Lebeau : la Grande Mademoiselle
    • Philippe Lemaire : Vardes
    • François Maistre : le prince de Condé
    • Geneviève Fontanel : Carmencita, une maîtresse de Joffrey
    • Jean Topart : Maître Bourié, le chef de l'accusation
    • Etchika Choureau : Hortense de Sancé de Monteloup, la sœur aînée d'Angélique
    • Jacques Mignot : Frère Raymond de Sancé de Monteloup, le frère d'Angélique

     

     SYNOPSIS

     A la sortie du couvent Angélique de Sancé se voit marier par son père, qui est ruiné, au riche gentilhomme Joffrey de Peyrac, dont l'atroce laideur ne lui inspire que répulsion. De plus Peyrac passe pour etre un sorcier. Mais peu à peu, elle découvre les vraies qualités de son mari et se met à l'aimer comme il l'avait toujours espéré. Ils ont deux enfants. Louis XIV qui vient d'épouser l'Infante d'Espagne fait étape au chateau de Peyrac. Le luxe de son hote tout autant que la beauté de sa femme irrite le souverain. Peu après, Peyrac arreté sous l'inculpation de sorcellerie est incarcéré à la Bastille. Elle se rend aussitot à Paris afin de faire l'impossible pour assurer la défense de som mari. Mais Angélique qui, autrefois a surpris chez ses cousins les Plessis-Bellières un complot mené par les membres de la Fronde et qui a gardé les preuves de leur trahison, échappe de peu à plusieurs attentats. Elle ne doit son salut qu'à un mystérieux truand, en qui elle reconnait son plus tendre ami d'enfance Nicolas. Malgré les efforts de l'avocat Desgrez, Peyrac est condamné à mort au cours d'un simulacre de procès et brulé vif en place de grève, sous les yeux de son épouse. Après avoir confié ses enfants à une femme sure, Angélique revient à Paris, bien résolue, avec l'aide de Nicolas, à venger son mari.

    ANALYSE ET BOX OFFICE
     

    La fin d'année 1964 fut particulièrement riche en terme de classiques dit populaires au box office français. Louis de Funès triomphe avec le premier "gendarme" suivi du premier "Fantômas" signant le renouveau de franchises à succès. A cette époque les genres se côtoient sur les écrans, que ce soit les films de Cape et d'épées, d'aventures, d'espionnage ou les comédies. Le producteur et scénariste Francis Cosne a connu bien des succès dans des genres différents, que ce soit avec "Fanfan la Tulipe" en 1952 qui a lancé la carrière de Gina Lollobrigida en France, ou des films "en costumes" comme "Madame du Barry" ou "Lucrèce Borgia" avec Martine Carol et bien sûr trois films avec Brigitte Bardot ; "Voulez-vous danser avec moi", "La bride sur le cou" et " Le repos du guerrier".  Tous des films à succès et il n'échappera a personnes que ces films donnent la part belle aux très belles actrices justement. C'est pourquoi il semble finalement assez naturel qu'il se dirige vers l'adaptation d'Angélique Marquise des Anges dont le premier volume est sorti en Allemagne en 1956 et en France en 1957. Ce sont des romans écrits par Anne et Serge Golon qui racontent l'histoire romantique et soyons francs un brin érotiques d'Angélique de Sancé de Monteloup, comtesse de Peyrac, marquise de Plessis-Bellière (surnommée Marquise des Anges), sous le règne de Louis XIV. Si les histoires sont très romanesques le cadre se veut rigoureusement documenté. Un mixte qui a de quoi plaire à Francis Cosne et Raymond Borderie. Ce sera une production européenne essentiellement franco-italo-allemande qui représentent un gros potentiel de succès. Dotée d'un beau budget celle-ci verra la production des deux premiers films lors d'un seul et même tournage, des suites éventuelles étant prévues en cas de succès.

    Le choix de l'actrice pour incarner Angélique s'avèrera prépondérant. A priori Brigitte Bardot n'étant pas intéressée, il convient de piocher dans le réservoir des jeunes et belles actrices de l'époque. Il y a Claudia cardinale, Catherine Deneuve, mais le choix se fait sur Michèle Mercier. Si cette actrice n'est pas inconnue en France, elle n'en est pas vraiment une tête d'affiche même si on a pu la voir dans "Tirez sur le pianiste" où le public a pu constater qu'elle avait une magnifique poitrine, mais aussi dans "L'ainé des Ferchaux" avec jean-Paul Belmondo, mais c'est surtout en Italie que l'actrice s'est fait connaitre où elle tourne régulièrement dans des films à succès. Dans ses mémoires nous apprenons qu'elle a une relation difficile avec son mari et qu'elle tire toujours le diable par la queue ce qui lui impose de tourner beaucoup en Italie, voire en France. Il y a donc des avantages à la choisir : elle ne coûte pas très cher et tout le monde l'aura remarqué elle possède non seulement la beauté mais un corps magnifique. La candidate idéale. Pourtant elle se plaindra d'être dénigrée lors des tournages, ne possédant pas de caravane dédiée, ne bénéficiant d' aucun égard alors qu'en Italie elle est traitée comme une star.

    Robert Hossein qui vient de tourner "Le repos du guerrier" avec Cosne sera de la partie dans le rôle de Joffrey de Peyrac. Il tourne beaucoup bien qu'il ne soit plus la vedette qu'il fut à la fin des années 50 car de nouveaux jeunes acteurs sont arrivés tels Belmondo ou Delon. Il reste cependant une valeur sûre et on admettra qu'il joue le rôle d'un boiteux et d'un balafré, que c'est pas tout à fait catastrophique sur Robert Hossein, on a vu pire.

    Ajoutons le troisième rôle celui de Nicolas. Coproduction oblige c'est le jeune Giuliano Gemma qui vient directement d'Italie. L'acteur est en quelque sorte le Alain Delon italien et sa côte ne cesse de monter, d'ailleurs après Angélique il connaitra d'énormes succès avec "Le dollar troué" et "Ringo"- entre autres. Bénéficiant lui aussi d'un physique on ne peut plus avantageux on peut dire qu'il fait la paire avec Michèle Mercier. Et bien oui, les acteurs sont beaux, on attire pas les mouches avec du vinaigre. Le reste du casting est composé d'acteurs de compléments bien connus, des seconds couteaux de talent comme jean Topart, Jacques Toja, François Maistre, Claude Giraud et un acteur qui commence à s'extirper de cette catégorie : Jean Rochefort qui est vraiment excellent dans le rôle de l'avocat François Desgrez.

    Sans surprise Bernard Borderie le fils de Raymond Borderie s'attelle à la réalisation. C'est un artisan chevronné qui n'a pas laissé son nom à la postérité mais qui sait mettre en boite des films bien troussés. Le résultat est à la hauteur des ambitions de l'équipe du film. "Angélique Marquise des Anges" s'avère être un mètre étalon du film d'aventures français des années 60. Tous les ingrédients sont là. Les intrigues et les complots sont nombreux, les rebondissements multiples et c'est avec passion que l'on suit les aventures d'Angélique et de Joffrey de Peyrac. Le film semble luxueux et déborde de décors et de couleurs magnifiques le tout sublimé par la musique omniprésente de Michel Magne, à écouter à fond de préférence si on aime le piano et les violons à foison. Il n y a rien à reprocher au casting impeccable. Giuliano gemma impose sa fougue, sa beauté et sa jeunesse, Jean Rochefort impose sa maturité et son esprit calculateur, Robert Hossein impose sa force et son romantisme et bien sûr il y a Michèle Mercier. Angélique peut être ingénue, teigneuse, colérique mais elle a un sacré caractère. C'est bien sûr un personnage hautement féministe violentée, humiliée et aussi violée, elle est résiliente, telle l'a voulu son auteure. Angélique malgré toutes ses contraintes sait y faire dans un Monde d'hommes complètement obsédés à l'idée de pouvoir la posséder physiquement. Car Michèle Mercier est terriblement belle et sait jouer et parfois surjouer si nécessaire. Elle peut prendre la pose, pleurer, soupirer, crier comme personne avec son phrasé très particulier presque titi parisien, son cri "Joffrey" est resté célèbre. Et bien sûr elle dévoile un corps à faire pâmer l’eunuque le plus robuste,car Angélique se réserve le droit de disposer de sa sexualité ce qui en fait une héroïne très moderne Le film distille aussi un petit parfum de fantastique et d'érotisme discret qui en font une fort belle réussite que les autres épisodes auront du mal à égaler. Un grand classique du genre.

    Le film sort à Paris le 9 décembre 1964 le même jour que "Les Barbouzes" de Georges Lautner et une semaine avant "Week-end à Zuydcoote" avec Belmondo et "Merlin l'enchanteur" dans une combinaison de 5 salles dont le Miramar (15 900 spectateurs) ou le Paris  (14 400 spectateurs) et le Moulin Rouge (13 420 entrées). Le film prend facilement la première place avec 60 274 entrées, mais doit laisser son trône à "Week-end à Zuydcoote", cependant il prend la première place au top France hebdomadaire sur 20 salles. gros succès de la fin d'année en France avec des films comme "L'âge ingrat" ou "Merlin l'enchanteur","Les barbouzes" et "Week-end à Zuydcoote"  le film reste 16 semaines dans le top 10 France hebdomadaire. Au total le film totalise 3 millions d'entrées en France et occupe le top 11 des films sortis en 1964. 

    A Bruxelles le film sort sur 3 salles d'exclusivité le 24 décembre 1964. Il rapporte 219 000 francs à l'Avenue A, 325 000 francs à l'Etoile et 392 000 francs au Plaza (salle de 1250 places). Avec 936 000 francs récoltés en première semaine il se classe second des exclusivités Bruxelloises derrière "Merlin l'enchanteur". Au total le film rapporte 3 019 000 francs pour son exclusivité soit 125 000 entrées, un très bon résultat.

    En Italie le film triomphe et rapporte plus de 1.2 milliards de lires ce qui le classe top 7 de la saison 1964-1965. Comme évoqué plus haut, Giuliano Gemma verra sa popularité exploser avec le succès du film.

    En Allemagne le succès est considérable. Avec une estimation de 5.5 millions de spectateurs le film se classe top 5 de l'année. Michèle Mercier devient une star.

    En Russie le film est également un triomphe avec 40 millions d'entrées.

    "Angélique Marquise des Anges" est un des plus gros succès du cinéma français des années 60.

    La seconde partie du film, "Merveilleuse Angélique" sort en France le 7 juillet 1965, et sera suivi par 3 nouvelles suites jusqu'en 1968.  

    Malgré ce triomphe tous ne sont pas heureux du succès de la franchise. Michèle Mercier s'est toujours estimée lésée dans la répartition des gains générés par les films. C'est après un voyage en Allemagne qu'elle constate son immense popularité là-bas qu'elle menace la production de ne pas tourner les deux derniers Angélique. Elle obtient finalement un contrat un peu plus avantageux qui fait qu'aujourd'hui elle perçoit encore quelques droits sur la diffusion des films en France. Mais au-delà de cela le succès d'Angélique lui a plus fermé les portes qu'autre chose. On se souvient que Sean Connery a eu toutes les peines du Monde à se débarrasser de James Bond pour poursuivre sa carrière, Michèle Mercier n'a pas eu cette chance et le rôle d'Angélique lui a toujours collé à la peau, de plus la critique l'a toujours déconsidérée alors qu'elle a donné un caractère inimitable au personnage. D'ailleurs le triste remake du film sorti en 2014 a totalement bidé.

    Robert Hossein estime lui aussi ne pas avoir eu sa part du gâteau. Les droits cinématographiques d'Angélique ont été vendu a UGC puis au Studio canal. L'acteur s'estime avoir été spolié en ne touchant pas d'intéressement sur les diffusions de l'oeuvre. Il réclame 780 000 euros à canal + mais est débouté de sa demande par le Tribunal de Grande Instance de Paris. 

    Anne Golon elle même s'estima avoir été flouée par ses éditeurs qui ne lui ont pas payé grand chose sur la vente de ses livres et qui ont même fait un peu n'importe quoi avec. Démunie elle se battra jusqu'à sa mort pour récupérer les droits et réécrire la saga dans sa version définitive.

    La saga d'Angélique a fait le bonheur des télévisions française qui ont diffusé et rediffusé les films et qui continuent même de les diffuser très régulièrement.

                                                                         

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTRÉES FRANCE

    11

    2 992 227

     

    1ère semaine

    7

    60 567

    6

    2ème semaine

    1

    120 171

    20

    3ème semaine

    5

    200 502

    34

    4ème semaine

    2

    284 502

    43

    5ème semaine

    1

    191 048

    40

    6ème semaine

    1

    106 838

    38

    7ème semaine

    4

    82 275

    26

           

    ENTRÉES PARIS BANLIEUE

     

    800 000

     

    Exclusivités

     

     

     

    1ère semaine

    1

    60 274

    5

    2ème semaine

    2

    47 361

    5

    3ème semaine

    4

    60 670

    5

    4ème semaine

    4

    55 720

    4

    5ème semaine

    3

    30 070

    4

    6ème semaine

    5

    26 570

    5

    7ème semaine

    7

    17 320

    3

    Box office annuel Italie

    7

    5 440 000

     

    Box office annuel Allemagne

    5

    5 500 000

     

    Cote du succès

     

    * * * * * *

     

     Chiffres France: Fabrice Ferment

     

     

     

     

    ANGELIQUE MARQUISE DES ANGES - GIULIANO GEMMA ET MICHELE MERCIE

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ANGELIQUE MARQUISE DES ANGES - MICHELE MERCIER BOX OFFICE 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ANGELIQUE MARQUISE DES ANGES - MICHELE MERCIER BOX OFFICE 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ANGELIQUE MARQUISE DES ANGES - MICHELE MERCIER BOX OFFICE 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ANGELIQUE MARQUISE DES ANGES - MICHELE MERCIER BOX OFFICE 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ANGELIQUE MARQUISE DES ANGES - ROBERT HOSSEIN

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ANGELIQUE MARQUISE DES ANGES - MICHELE MERCIER NUE

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ANGELIQUE MARQUISE DES ANGES - MICHELE MERCIER BOX OFFICE 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ANGELIQUE MARQUISE DES ANGES - MICHELE MERCIER BOX OFFICE 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ANGELIQUE MARQUISE DES ANGES - MICHELE MERCIER BOX OFFICE 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ANGELIQUE MARQUISE DES ANGES - MICHELE MERCIER BOX OFFICE 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ANGELIQUE MARQUISE DES ANGES - MICHELE MERCIER BOX OFFICE 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ANGELIQUE MARQUISE DES ANGES - JEAN ROCHEFORT

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ANGELIQUE MARQUISE DES ANGES - MICHELE MERCIER BOX OFFICE 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ANGELIQUE MARQUISE DES ANGES - MICHELE MERCIER BOX OFFICE 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ANGELIQUE MARQUISE DES ANGES - MICHELE MERCIER BOX OFFICE 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ANGELIQUE MARQUISE DES ANGES - MICHELE MERCIER BOX OFFICE 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ANGELIQUE MARQUISE DES ANGES - MICHELE MERCIER BOX OFFICE 1964

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ANGELIQUE MARQUISE DES ANGES - BERNARD BORDERIE

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    AFFICHE ESPAGNE

     

     

    RÉÉDITION DU FILM SOUS UN NOUVEAU MONTAGE

     

     

     

     AFFICHE ITALIE

     

     

     AFFICHE ALLEMAGNE
     

     

     

     

     

     

     

     

    « BOX OFFICE MONDE DU 23 FEVRIER 2018 AU 25 FEVRIER 2018WESTERN - BOX OFFICE 1972 - 2ème PARTIE »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Paul
    Lundi 26 Février à 21:32

    Très belle fiche, avec une excellente analyse. Merci Renaud.

    2
    Didier Noisy
    Mardi 27 Février à 01:34

    Salut Renaud, 

    Je me permets juste une petite rectification sur le lien de parenté de Raymond et Bernard Borderie. Le premier étant le père (et non le frère) du second ! Et Borderie père, producteur-distributeur de son état ("Les Misérables" (1934), "Les enfants du paradis" (1945), "Le salaire de la peur" (1951), pour ne cité que ceux-là), avait créé la société Prodis (devenue plus tard la Société Nouvelle Prodis) qui a produit et distribué beaucoup de succès populaires durant les années 1960's/1970's, souvent réalisés par... Bernard Borderie ("Les 3 Mousquetaires" (1961), tous les "Angélique", quelques Eddie Constantine, etc...) ! Comme ça, ça ne sortait pas de la famille ! 

    Sinon, je ne pense pas que le chiffre total France de "Angélique, Marquise..." provienne de la source nommée au bas du tableau-chiffré de ton article !  no winktongue

      • Mardi 27 Février à 17:28

        Oui le chiffre France provient de tes tableaux en effet.

        Merci pour la précision, j'ai toujours cru que les Borderie étaient frères. Mais au niveau des sociétés de Production je sais que tu n'as pas de concurrence.

    3
    Laurent
    Mardi 27 Février à 08:36

    Sorti en en Russie en première exclusivité en 1969 sur une combinaison initiale de 370 salles, le film est le 21ème plus gros succès de l'histoire du BO Russe pour un film étranger avec ses 44.1 millions d'entrées ! Score qui peut paraître hors-norme pour un film qui n'a finalement pas connu un succès extraordinaire chez nous (nul n'est prophète chez lui), mais il faut savoir que la saga des Angéliques fut l’une des plus populaire de l'histoire du BO Russe.

     

    Les films ont été respectivement 21ème, 241ème, 23ème, 212ème  des films étrangers, totalisant plus de 125 millions d’entrées ! Ce qui est curieux, c’est l’ordre de leurs diffusions. En effet sortit d’abord Angélique et le roi en 1968, suivi d’Angélique marquise des anges. Mais malgré ses deux énormes succès, il faudra attendre 1985 pour voir sortir Merveilleuse Angélique et encore deux ans pour que sortent les deux derniers films (projeté en double programme). 

      • Mardi 27 Février à 23:20

        Merci Laurent

        Ca c'est exclusif et inédit !

    4
    Adda chentouf
    Mardi 27 Février à 17:08

    Bonjour. Les chiffres inédits d' "Angélique" en Allemagne et en Russie sont très intéressants. N'y auraient-ils pas d'autres sur d'autres grands succès du cinéma français de la même époque ?

      • Mardi 27 Février à 23:26

        Bonsoir Adda...

        je n'ai pas vraiment de choses prévues à ce sujet. Je suis un peu en roue libre comme toujours sur le blog, je fais des choses selon mes envies ou mes motivations et si je n'ai pas envie je fais rien.. Tout ça pour dire que j'ai pas grand chose de prévu. J'essaie de terminer la filmo de Alberto Sordi et en parallèle je vais remettre les fiches des films sortis en 1964 et 1965, mes années préférées, et peut être même faire une section dédiée du genre les films de 1964 ou 1965... Et puis peut être le second Angelique. A partir de  là j'indique les chiffres en ma possession. Puis s'ils ont envie et qu'ils disposent de chiffres supplémentaires, Laurent et Didier peuvent rajouter ou corriger des données. Donc ce sera selon l'actualité.   

    5
    Adda chentouf
    Mercredi 28 Février à 16:26

    Le BO du grand Sordi est une excellente idée, cher Renaud. J'ai hâte de le découvrir en espérant un jour celui du non moins génial Nino Manfredi. Je voulais juste demander à Laurent s'il dispose de chiffres inédit du BO russe ou allemand de certains grands classiques français des années 60 comme " Les tontons flingueurs", "L'homme de Rio" ou "La grande vadrouille". 

      • Laurent
        Jeudi 1er Mars à 09:23

        Bonjour Adda,

        De ces trois films je ne peux vous donner des chiffres que pour la Grande Vadrouille :

        Sortit en Russie en 1971, il attira 37.8 millions de spectateurs (66ème plus gros succès pour un film étranger).

        Quand à l'Allemagne il fut un échec lors de sa sortie en 1967 avec 1/2 million d'entrées. Mais De Funès n'était pas encore la star qu'il allait devenir en Allemagne. Aussi, lors de sa reprise en 1974 le film fit 3.3 millions d'entrées supplémentaires dont 2 036 000 en seulement trois mois.

      • Rémi
        Jeudi 1er Mars à 14:19

        Pour l'histoire assez mouvementée de La Grande Vadrouille en Allemagne, lisez cette étude.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :