• ALIEN VS PREDATOR BOX OFFICE

     

    ALIEN vs PREDATOR

    (AVP : ALIEN VS. PREATOR)
    13 AOUT 2004 (USA)

     27 OCTOBRE 2004

     

     

    Réalisation

    Paul WS Anderson

    Scénario

    Paul WS Anderson

    Directeur de la photographie

    David Johnson

    Musique

    Harald Kloser

    Production

    Brandywine / Davis Entertainment

    Distribution

    UFD

    Durée

    100 minutes

    Tournage

    24 octobre 2003 / février 2004

    Alexa Woods

    Sanaa Lathan

    Sebastien DeRosa

    Raoul Bova

    Charles Bishop Weyland

    Lance Henriksen

     

    Un satellite à la recherche de gisements miniers vient de détecter une forte émission thermique en provenance du continent antarctique. Premier averti, le riche industriel Weyland invite sur son brise-glace « Piper Maru » quelques spécialistes afin d’explorer la découverte. Il s’agit d’une étrange pyramide, synthèse de toutes celles construites dans l’Antiquité. Sous les ordres de la guide de haute montagne Alexa Woods, un petit groupe comprenant Weyland et son assistant Maxwell Stafford, un archéologue, De Rosa, un expert en chimie organique, le docteur Miller, et divers autres scientifiques, est déposé par hélicoptère dans un ancien port baleinier à l’abandon. Ils trouvent un tunnel parfaitement rond creusé dans la glace, qui aboutit à l’énigmatique édifice. Tous parviennent à la pyramide et s’enfoncent à l’intérieur. Mais la porte se referme sur eux tandis que la structure de la construction se déforme périodiquement. Alors que, dans une chambre sous eux, une reine Alien ramenée à la vie après décongélation se met à pondre des œufs, le professeur De Rosa comprend qu’ils sont la proie d’une race de chasseurs extra-terrestres. La pyramide est consacrée à l’élevage des Aliens et le combat pour s’en échapper constitue un test de bravoure. Tandis que chacun des humains pris au piège par les Aliens donnera naissance à une créature reptilienne, les autres seront les victimes des Prédators. Un à un, les explorateurs sont décimés. Seule survivante, Alexa sauve la vie d’un Prédator et finit par fraterniser avec lui contre les Aliens qui les pourchassent. Revenue à la surface en sa compagnie, Alexa est marquée du sang acide d’un Alien par son allié, preuve qu’elle a réussi le rite de passage. Attaqué par la reine des Aliens, le Prédator est tué mais Alexa réussira à précipiter le monstre dans l’abîme.
     

    Il  semblait clair que l’épisode 5 de la saga se déroulerait sur terre avec Sigourney WEAVER . Mais les discussions avec la belle durent. De plus la saga est moins rentable d’épisode en épisode, sans doute la FOX n’a pas l’intention de faire un pont d’or à l’actrice.

    Entre temps un petit film d’horreur qui a vu Freedy des « griffes de la nuit »rencontrer le Jason des « vendredi 13 » a fait un petit carton aux USA. La FOX qui ne sait donc pas trop quoi faire de son illustre personnage décide de croiser le destin de la bête avec un autre personnage fantastique en stand-by, le « Prédator ». En effet l’épisode 2 de « Prédator » n’a pas rencontré un grand succès au Box Office mais le personnage est resté populaire. De plus les auteurs de comics ont depuis longtemps déjà réuni  les deux bêtes. Donc go pour Alien contre Prédator. Paul Anderson admirateur de la franchise est embauché. Il a déjà prouvé son efficacité sur des séries B et il ne coûte pas très cher. Il dispose d’un budget correct, mais d’un délai de tournage relativement court et de jeunes acteurs peu connus sauf Lance HERIKSEN.

    Le film doit être fun, spectaculaire et en donner pour son argent au spectateur. Le réalisateur s’exécute et réalise le film rapidement et tire profit du budget en proposant de beaux décors et une belle horde de xénomorphes et de Prédators.

    Le cahier des charges est respecté. Dans une pénombre quelque peu envahissante de beaux duels ont lieu entre les deux bêtes, les humains étant  pris entre le marteau et l’enclume. Le point de dépert de l’intrigue est tiré par le cheveux, c’est le moins qu’on puisse dire. Mais tout est prétexte à des combats funs, plus impressionnants que réellement violents. L’acide vert c’est sympa et cela n’a pas la couleur du sang. Bref, c’est typiquement un spectacle du samedi soir entre potes, une bière à la main, mais très loin des prétentions de la première partie de la saga.

    Contre toute attente le film fait un début très intéressant au Box Office Américain avec près de 40 millions de dollars de recettes le premier week-end. Certes le film s’essouffle très vite mais rembourse son budget aux USA. En Europe si la première semaine est bonne, le film s’effondre très vite, c’est particulièrement visible à Paris où le film reste 3 semaines seulement à l’affiche. Les fans se sont rués aux premières séances. Point barre. Le reste du public s’en fichant, ce fait accentué par un bouche à oreille pas vraiment fameux.

    Devant les quelques profits fait par le film, le studio ne s’arrêtera pas là, hélas…         

     

     

    ENTREES France

     

    870 856

     

    ENTREES France détail

     

    1ère semaine  n°3

    2ème semaine n°4

    3ème semaine n°10

     

     

     

    554 037(568)

    188 226(541)

    100 714(431)

     

     

     

    ENTREES Paris

     

     

    180 060

     

    ENTREES Paris

     

    1ère semaine  n°3

    2ème semaine n°6

    3ème semaine n°14

     

     

     

    122 341(35)

    40 595(35)

    17 124(23)

     

    NOMBRE DE SEMAINES PARIS

    3

    NOMBRE DE SALLES  Paris semaine de sortie

    35

    Moyenne entrées par salles 1ère semaine

    3 495

    1er JOUR Paris

    25 698

    Budget

    60 M$

    (95 M$ 2008)

    Recettes US

    (n°1 semaine de sortie)

    80.3 M$

    (86 M$ 2008)

    Recettes mondiales

     

    171.8 M$

    (250 M$ 2008)

     

    BOX OFFICE ANNUEL USA

    N°36

    BOX OFFICE ANNUEL France

    N°59

    BOX OFFICE ANNUEL Italie

    N° 53

    BOX OFFICE Allemagne – 1 068 095 entrées-

    N°40

    BOX OFFICE Espagne – 857 484 entrées -

     

    BOX OFFICE Pays Bas -  87 991 entrées -

    N° 70

    COTE DU SUCCES

    * *

     

    « ALIEN 6ALIEN 4 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 13 Septembre 2008 à 13:22
    c'est ce que je pense; encore que AVP  est plaisant en DVD  ou en pirate, quand à requiem  c'est à chier  !!
    2
    orteils
    Mercredi 29 Mai 2013 à 04:57
    une putain de grosse merde ce film
    les predators sont bouffis et n'ont plus rien de la classe d'antant
    au secours pitié pas de numero 3!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :