• AIRPORT - BURT LANCASTER BOX OFFICE 1970

     

    AIRPORT

     

    28 AOUT 1969 (USA)

    13 AVRIL 1970

     

    AIRPORT - BOX OFFICE BURT LANCASTER 1970

     

     

    • Réalisation : George Seaton
    • Scénario : George Seaton d'après le roman de Arthur Hailey
    • Photographie : Ernest Laszlo
    • Musique : Alfred Newman
    • Production : Ross Hunter
    • Société(s) de production : Universal Pictures et Ross Hunter Productions
    • Société(s) de distribution : Universal Pictures France
    • Format : couleur (Technicolor) — 35 mm — 2,20:1 — son : Stéréo 4 pistes / 70 mm 6 pistes 
    • Durée : 137 minutes

     

    • Burt Lancaster (VF : Claude Bertrand) : Mel Bakersfeld
    • Dean Martin (VF : Jean-Claude Michel) : Capt. Vernon Demerest
    • Jean Seberg (VF : Jeanine Freson) : Tanya Livingston
    • Jacqueline Bisset (VF : Évelyn Séléna) : Gwen Meighen
    • George Kennedy (VF : André Valmy) : Joe Patroni
    • Helen Hayes (VF : Henriette Marion) : Ada Quonsett
    • Van Heflin (VF : Serge Nadaud) : D. O. Guerrero

     

     

    A cause d'une tempête de neige, un avion s'embourbe sur la piste principale de l'aéroport de Lincoln et bloque le trafic. Le directeur général, Mel Bakersfeld, fait appel à Joe Patroni pour diriger les équipes de secours.Pendant ce temps, Vernon Demarest, pilote et beau-frère de Bakersfeld, prépare le vol de son Boeing à destination de Rome et retrouve sa maîtresse Gwen Meighen, une hôtesse, enceinte de lui. Parmi les passagers s'est glissé Ada Quonsett, une voyageuse clandestine et, à ses côtés, D.O. Guerrero, un chômeur qui projette de faire sauter l'avion pour que sa veuve touche son assurance sur la vie. Découvrant que son mari est à bord, Mrs Guerrero alerte les autorités. Demarest tente de raisonner Guerrero, mais la bombe explose accidentellement, ouvrant un trou dans la carlingue. Guerrero est happé dans le vide et Gwen grièvement blessée. L'avion en perdition fait demi-tour vers Lincoln.A la dernière minute, Patroni réussit à dégager la piste principale et le Boeing se pose sans dommages. Délaissant sa femme, Demarest accompagne Gwen à l'hôpital.

     

     ********************************************************

    Avant la sortie d' "Airport" sur les écrans américains, les temps sont durs pour Burt LANCASTER. En effet, il a rencontré une série d' échecs inhabituels chez lui. "Un château en enfer", "les parachutistes arrivent" mais surtout "the swimmer" bide phénoménal non diffusé hors du sol américain. Evidemment un bon succès serait le bienvenu quitte à faire fi de prétentions artistiques. Cela tombe bien. Toujours prompt à adapter les romans à succès, Universal achète les droits d'un roman d'Arthur HAILEY "Airport". En fait le studio va donner naissance au premier film "catastrophe", même si la catastrophe proprement dite n'est pas encore des plus impressionnantes. Le studio va débloquer un budget conséquent pour reconstituer l'environnement d'un célèbre aéroport américain situé dans le Nebraska. Mais surtout, le casting est en béton armé et comprend un bel aréopage de gloires  des années 50 et 60. Burt LANCASTER, bien sûr, mais aussi Van HEFLIN, Dean MARTIN, George KENNEDY, Jean SEBERG, Helen HEYES, mais aussi la jeune Jacqueline BISSET. Comme le décrit le résumé le film est divisé en deux sous intrigues soit le dégagement d'un Boeing 707 bloqué sur une piste très enneigée en pleine tempête de neige et d'autre part un Boeing 707 qui doit atterrir d'urgence sur la dite piste. Une reconstitution très réaliste est mise en œuvre, mais le film ne va pas reprendre l'ensemble des détails techniques du livre qui risquent de plomber l'intérêt des spectateurs. Le film va donc meubler les temps morts par d'insupportables triangles amoureux représentés par Burt LANCASTER et Dean MARTIN. Ce qui rend le film intéressant c'est qu'il met en place une sorte de cahier des charges qui sera repris par l'ensemble des films catastrophes qui suivront. Le début du film présente donc l'aéroport Lincoln traversé par une exceptionnelle tempête de neige (un blizzard en langage US). Les équipes veillent au grain sous la supervision de Mel campé par un Burt LANCASTER des plus monolithique que jamais. Il dirige l'aéroport d'une main de maître, mais son couple bat de l'aile. Il éprouve du béguin pour son assistante, la très belle Jean SEBERG, transformé en poupée américaine, tant et si bien  qu'on ne la reconnait pas au premier abord. La magnifique actrice ne devra pas faire appel à toutes ses qualités d'actrice, c'est "Sois belle et tais-toi"... Bref, Mel déçoit sa femme qui rêvait d'un destin plus glorieux pour son mari, surtout que son riche père lui offrait des places en or. Ensuite, nous faisons connaissance de Vernon, le beau frère de Mel, commandant de bord d'un Boeing 707. Dean MARTIN apporte sa nonchalance et son charme de latin lover tout en décontraction. Marié, lui aussi, il a une aventure avec une hôtesse de l'air, enceinte de surcroît. Lorsqu'on sait que l'hôtesse en question n'est autre que la sublime Jacqueline BISSET on le comprend aisément. Evidemment la première du film présente l'ensemble des personnages ce qui plombe un peu le début du film, assez soporifique il faut bien l'admettre. VAN HEFLING ancienne gloire du cinéma US campe un très bon chômeur qui apporte une bombe dans l'avion afin que sa femme adorable et bien aimée touche l'assurance. George KENNEDY toujours bon quelque soit le film va camper l'épatant Joe PATRONI le chef mécano de l'aéroport, un génie de la mécanique. Mais aussi Ada une vieille dame charmante qui joue au passager clandestin jouée par Helen HAYES qui obtiendra un Oscar du second rôle. Et plein d'autres personnages qui composent une galerie plus ou moins savoureuse qui auront tous un rôle à jouer dans cette tragédie. La réalisation est cependant très solide et ne lésine pas sur les décors et la tempête de neige est bien retranscrite, mais on s'ennuie ferme d'autant plus que Burt LANCASTER nous sort le service minimum. Pour faire illusion le réalisateur use et abuse de la technique du "screensplit" genre à la mode depuis "Bullit" et "L'affaire Thomas Crown". Les scènes dans le Boeing piloté par Dean MARTIN et son équipe sont sympathiques et on a vraiment l'impression d'être au club Med. Le copilote fume la pipe (!!) en discutant avec son commandant des bienfaits de la vie familiale, sous entendu que l'adultère n'est pas une bonne chose. Les passagers sont savoureux, y compris le jeune étudiant boutonneux qui joue les scientifiques devant ses parents. VAN HEFLIN met sa menace à exécution et fait exploser sa bombe dans les toilettes, blessant gravement l'hôtesse de l'air. Mais le Boeing 707 est un sacré beau bestiau, blessé mais pas mort, et Dean MARTIN va le reconduire à son point de départ. Mais il faut dégager la piste. Joe PATRONI fait tout son possible pour dégager le Boeing 707 qui bloque la piste, mais échoue. Mel envoie les chasses neige pour pousser l'avion ce qui lui causera des dommages matériels très importants. Joe PATRONI et son mécano refusent de sortir de l'avion. Joe pousse les gaz à fond au risque de disloquer l'avion et parvient à le sortir de la piste. Ce qui vaut un dialogue fameux entre le mécano et Joe:

    - Ils disent pourtant dans le manuel que c'est impossible.

    - C'est une des qualités du Boeing 707, mon petit, il est capable de tout faire, sauf lire !

    Car le film est surtout une ode triomphante au Boeing 707 présenté comme un appareil invincible, une merveille due à l'industrie des USA.

    L'avion et ses passagers sauvés, Sauf VAN HEFLIN expédié ad patres, Mel va assumer son amour pour son assistante et quitter sa femme.

    "Airport" film hollywoodien sans failles pose donc les bases du film catastrophe quitte à être fort laborieux dans sa première partie. La seconde partie, dont le sauvetage de l'avion au sol par Patroni sont plus passionnants. Sorti à la rentrée 1969, "Airport" va s'avérer être un triomphe total  au box office où il lutte au coude à coude avec "Love story" autre énorme triomphe pour la première place annuelle. Il demeure pas moins de 9 semaines en tête du Box office et est présent plusieurs mois dans le top 50 américain. Le film atteint la colossale recette de 100 millions dans dollars et rentre dans les meilleures recettes "all time". Le film triomphe en Angleterre, en Espagne, mais rencontre un résultat plus mitigé en Italie  et est accueilli très sobrement en France avec à peine plus de 500 000 entrées. Le film demeure un modèle du genre et a été littéralement pillé dans son pastiche, le célèbre "Y-a-t-il un pilote dans l'avion" qui parodie avec talent les scènes du film qui a d'ailleurs rencontré en France un succès considérable. Le film va donner naissance à de nombreuses séquelles, qui rencontreront moins de succès mais surtout imposer un modèle a de fameuses productions telles "L'aventure du Poséidon" ou "La tour infernale". Burt LANCASTER reconnait avoir tourné dans un superbe "rossignol" ce qui montre ce qu'il pense de son rôle et du film...c'est à dire pas grand chose. Mais le film lui rapporte énormément d'argent et le relance, de quoi rassurer les producteurs quand à sa capacité d'attirer les spectateurs dans les salles.    

                               

     

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

     

    541 320

     

    ENTREES PARIS

     

    166 041

     

    1ère semaine

    3

    41 570

    7

    2ème semaine

    4

    30 260

    7

    3ème semaine

    9

    17 385

    6

    Nombre de semaines Paris

     

    8

     

    Moyenne salles Paris 1ère sem

     

    5 939

     

    Budget

     

    10 M$

     

    Recettes USA

    2

    100 M$
    ( 620 M$ 2012)

     

    Nombre de semaines  top 10 US

     

    24

     

    Nombre de semaines n° 1  US

     

    9

     

    Box office annuel Espagne

     

    3 111 884

     

    Box office annuel Italie

    39

     

     

    Box office UK

    6 sem n°1

     

     

    Cote du succès

     

    *

     

     

     

     

    AIRPORT- BURT LANCASTER -DEAN MARTIN

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    vlcsnap-2012-04-07-02h11m35s124.png

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    vlcsnap-2012-04-07-02h12m07s197.png

     

    AIRPORT - BURT LANCASTER

     

    AIRPORT - DEAN MARTIN - JACQUELINE BISSET

     

    vlcsnap-2012-04-07-02h16m07s27.png

     

    vlcsnap-2012-04-07-02h16m20s164.png

     

      AIRPORT - BURT LANCASTER - DEBORRAH KERR

     

     

    AIRPORT - VAN HEFLIN

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    vlcsnap-2012-04-07-02h18m22s100.png

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    vlcsnap-2012-04-07-02h20m24s46.png

     

    AIRPORT - DEAN MARTIN

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    vlcsnap-2012-04-07-02h21m54s170.png

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    AIRPORT - BURT LANCASTER - GEORGE KENNEDY

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    vlcsnap-2012-04-07-02h24m38s24.png

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    AIRRPORT - DEAN MARTIN

     

    vlcsnap-2012-04-07-02h25m53s2.png

     

    AIRPORT - DEAN MARTIN

     

    vlcsnap-2012-04-07-02h26m17s242.png

     

    vlcsnap-2012-04-07-02h27m39s39.png

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    vlcsnap-2012-04-07-02h28m12s118.png

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    AIRPORT - JEAN SEBERG - BURT LANCASTER

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    AIRPORT - GEORGE KENNEDY

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    vlcsnap-2012-04-07-02h31m02s23.png

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    vlcsnap-2012-04-07-02h31m34s81.png

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    vlcsnap-2012-04-07-02h32m25s85.png

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    vlcsnap-2012-04-07-02h33m33s253.png

     

     

     

     

     

    .

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ..

    « LES PARACHUTISTES ARRIVENT - BURT LANCASTER BOX OFFICE 1970UN CHATEAU EN ENFER - BURT LANCASTER BOX OFFICE 1969 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :