• ABYSS - BOX OFFICE JAMES CAMERON 1989

     

     

    ABYSS

    ( THE ABYSS)

    9 AOUT 1989 (USA)

    27 SEPTEMBRE 1989

     

     

     

    xxxxxxxx

     


     

    • Réalisation, scénario et dialogues : James Cameron
    • Production : Gale Anne Hurd et Van Ling
    • Décors : Joseph Nemec III (chef), Russell Christian (chef) et Anne Kuljian
    • Costume : Deborah Everton
    • Directeur de la photographie : Mikael Salomon
    • Musique originale : Alan Silvestri
    • Format : 2.35 : 1 CinemaScope
    • Durée : 171 minutes
    • Ed Harris (V. F. : Jacques Frantz) : Virgil « Bud » Brigman
    • Mary Elizabeth Mastrantonio (V. F. : Maïk Darah) : Lindsey Brigman
    • Leo Burmester (V. F. : Jean-Paul Richepin) : Catfish De Vries
    • Todd Graff (V. F. : Georges Caudron) : Alan « Hippy » Carnes
    • Michael Biehn (V. F. : Roland Timsit) : le lieutenant Hiram Coffey
    • John Bedford Lloyd (V. F. : Michel Papineschi) : Jammer Willis

     

    L'USS Montana, un sous-marin nucléaire américain, a fait naufrage par 274 mètres de fond au bord de la fosse des Caïmans, de près de 7 686 mètres de profondeur. Afin de porter secours aux éventuels survivants, la marine réquisitionne le Deepcore, une plate-forme sous-marine de forage pétrolier, pour y envoyer quatre membres du SEAL. Mais à la suite du passage d'un cyclone qui provoque des avaries majeures, les Seals et l'équipe de forage se retrouvent isolés du reste du monde. D'étranges phénomènes se produisent.

     

    ************************************

     

    Avec le succès de "Aliens" James CAMERON vient de prouver qu' il est capable d'enchainer deux succès de suite au box office et dans un genre particulier qu'est la Science Fiction. Alors que le public attend une suite au "Terminator" celui-ci se lance dans un projet spectaculaire avec la FOX. "The Abyss" est un film au concept mystérieux qui symbolisera le désir du réalisateur d'être considéré comme un auteur respectable du niveau des Spielberg ou des Kubrick qui l'ont bien influencé. Son film sera un mélange de "2001" et de "Rencontres du 3ème type" en milieu aquatique. Pas vraiment de quoi inspirer les pontes de la FOX car tous les films aquatiques entrepris les années précédentes ont été de beaux flops. Qui plus est CAMERON est bien décidé de relever un défi de taille qui est de tourner en conditions réelles en immersion dans une chemine de centrale nucléaire désaffectée. Un immense bassin d'eau qui rendra le tournage très éprouvant physiquement pour CAMERON lui même ainsi que les acteurs et l'équipe technique. Bien sûr ce tournage aura un coup très important pour l'époque de 70 millions de dollars soit le double du "Batman" de Tim BURTON. Le casting est cependant risqué. Ed HARRIS est un merveilleux acteur bien connu des spectateurs de "L'étoffe des héros", mais son potentiel au box office semble limité tout comme Elizabeth MASTRANTONIO, elle aussi actrice de qualité. Bien sûr Michael BIEHN est bien présent en marine américain bien fêlé.

    Le tournage est épique et fera le bonheur de revues spécialisées comme Cinéfex. James CAMERON y gagne une réputation de réalisateur très exigeant capable de faire craquer l'équipe technique et quelques acteurs. Etant donné que lui même n'hésite pas à passer des centaines d'heures dans le bassin on le compare déjà à un nouveau Kubrick. Reste le film lui même. Il est évident que CAMERON désirait montrer un film de plus de 3 heures, ce que la FOX lui aurait refusé. La fin du film restera donc une sorte d'énigme pour le spectateur qui ne saisira pas le message écologique et idéologique des extra terrestres. Car CAMERON en désirant aborder ce mélange de "2001" et de "Rencontre du 3ème type" avec de jolis E.T se prend un peu les pieds dans le tapis. Sa belle scène d'introduction et la présentation de la station prennent déjà un temps fou et étant donné qu'il doit aussi gérer l'intrigue principale du film et de l'affrontement entre l'équipe et les marines sans compter la récupération d'une ogive nucléaire au fin fond des abysses. Toujours dans le même laps de temps, CAMERON s'intéresse aussi à l'histoire d'un couple qui se découvre enfin à l'issue d'une noyade (presque) fatale et d'un sauvetage in extremis du à un gentil alien des profondeurs. C'est riche, très riche et parfois trop riche et CAMERON doit couper dans son matériau à sa grande déception on s'en doute. "Abyss" est un film pétri de qualités parfois plombé par une mièvrerie à la SPIELBERG lorsque les gentils aliens emmènent le héros dans leur beau vaisseau sur une magnifique musique que n'aurait pas renié un John WILLIAMS. Reste à savoir comment le film au budget fort onéreux sera accueilli par les spectateurs américains. La promotion de la FOX s'est concentrée sur l'exploit technique du tournage tout en oubliant quelque peu de faire comprendre au public les enjeux du film. De plus il sort après quelques succès laminoir dont l'écrasant "Batman" de Tim BURTON qui a fracassé le record de vitesse pour atteindre les 100 millions de dollars, sans compter un petit "Indiana Jones" ou un "Arme fatale 2".

    Hélas pour CAMERON et la FOX "Abyss" ne se classe que deuxième lors de son week end de sortie derrière "Parenthood" la comédie de Ron HOWARD pourtant en deuxième semaine et juste devant "Freddy 5" ce qui marque un peu mal. Une grosse déception donc amplifiée par le fait que le film sera mangé par la nouveauté "Uncle Buck" de John HUGHES la semaine suivante, pas fameux quand on connait la lourdeur de cette comédie. Malgré un beau bouche à oreille le film dépasse juste les 50 millions de dollars de recettes, loin de pouvoir rembourser son budget. A l'international le film est très bien accueilli en France où les critiques sont excellentes. Le film est clairement un des succès de cet automne 1989 où il prend un beau départ sur Paris et surtout se maintien très bien au vu du bouche à oreille très favorable. Pour le public français un grand réalisateur est né. Au niveau des autres pays européens c'est plus mitigé et au final le film ne rapporte même pas 100 millions de dollars. C'est le premier échec financier pour James CAMERON qui doit certainement l'avoir mauvaise, la faute à un casting de qualité mais à l'impact nul au box office. Ed HARRIS est un acteur fort respecté mais il n'a jamais rapporté un kopeck au box office. Une leçon dont saura se servir CAMERON car il a développé une expertise dans la technologie qui lui permet désormais de faire à peu près ce qu'il désire sur pellicule et son exigence sur les plateaux est devenue légendaire. Reste à trouver un sujet fort pour son prochain film et si possible une star internationale. Ca tombe bien car il a tout cela sous la main....

    Concernant "Abyss" la FOX et CAMERON sauront se servir des plans non utilisés pour la sortie salle dont une fin alternative qui sera fort bien exploitée sous forme de Laserdisc version japonaise ou US NTSC dont les coffrets se vendront fort chers ainsi que la K7 vidéo qui va devenir un hit mondial à une époque ou la vidéo est une une colossale pompe à fric pour les studios. Nul doute qu'avec la notoriété de CAMERON les ventes vidéo et les diffusions télé ont très largement remboursé le budget de "Abyss".    

     

     

    CATEGORIE POS NOMBRE SALLES
    ENTREES FRANCE 14 1 991 298  
    ENTREES PARIS BANLIEUE   525 651  
    1ère semaine 1 154 430 39
    2ème semaine 2 115 409 41
    3ème semaine 2 80 753 41
    4ème semaine 3 39 539 38
    5ème semaine 4 53 152 31
    6ème semaine 6 37 574 29
    Budget   69 M$  
    BOX OFFICE USA 24 54,2 M$  
    1ère semaine 1 17,5 M$ 1 533
    2ème semaine 3 10,7 M$ 1 538
    3ème semaine 3 7 M$ 1 525
    4ème semaine 3 6,3 M$ 1 532
    Box office mondial   90 M$  
    Cote du succès   * * *  

     

     

     

     

     

    CLIQUEZ SUR LES PHOTOS POUR LES VOIR EN GRAND FORMAT ET EN HD

     

    xxxxxxxx

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    xxxxxxxx

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    xxxxxxxx

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    xxxxxxxx

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ABYSS

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ABYSS

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ABYSS

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ABYSS

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ABYSS

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ABYSS

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ABYSS

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ABYSS

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ABYSS

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ABYSS

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ABYSS

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ABYSS

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ABYSS

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ABYSS

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ABYSS

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ABYSS

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ABYSS

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    **

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    .

    « TOM CRUISE BOX OFFICEFRANCK DUBOSC BOX OFFICE »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :