• 125 RUE MONTMARTRE - LINO VENTURA BOX OFFICE 1959

     

    125, RUE MONTMARTRE


    9 SEPTEMBRE 1959

     


    125 RUE MONTMARTRE - LINO VENTURA BOX OFFICE 1959

     

     

    • Réalisation : Gilles Grangier
    • Scénario : Jacques Robert, André Gillois, Gilles Grangier d’après le roman homonyme 125, rue Montmartre d’André Gillois (aux éditions Hachette, 1958), roman qui reçut le prix du Quai des Orfèvres.
    • Dialoguiste : Michel Audiard
    • Directeur de la photographie : Jacques Lemare, assisté de Claude Zidi
    • Musique : Jean Yatove
    • Société de production : Orex Films
    • Producteur : Lucien Viard
    • Directeur de production : Paul Joly
    • Distribution : Pathé Consortium Cinéma, une production Orex Films
    • Affiche : Yves Thos
    • Tournage du 25 mai au 12 juillet 1959
    • Durée : 85 minutes
    • Pellicule 35 mm, noir et blanc
    • Genre : Policier

     

    • Lino Ventura : Pascal, le crieur de journaux
    • Andréa Parisy : Catherine Barrachet
    • Robert Hirsch : Didier Barrachet
    • Dora Doll : Mémène, l'amie de Pascal
    • Jean Desailly : Commissaire Dodelot
    • Alfred Adam : Philippe Barachet, le directeur du cirque
    • Lucien Raimbourg : Victor
    • Valérie Vivin : Paulette, la serveuse
    • Christian Lude : le turfiste
    • Henri Crémieux : le juge d'instruction

     

     

     

    Pascal, crieur de journaux, sauve Didier qui vient de se jeter dans la Seine. Comme Didier semble seul, perdu, et qu'il a faim sans avoir d'argent, Pascal sent fondre sa misanthropie, lui offre à manger et le reçoit dans sa chambre. Didier parle, parle sans cesse de lui, de son histoire, de sa femme qui veut le faire interner. Il fait si bien qu'il finit par attendrir le coeur de Pascal et que celui-ci décide de venir en aide son unique ami. Pascal trouve d'abord du travail pour Didier qui devient lui aussi crieur de journaux. Et comme Didier n'ose pas rentrer chez lui par peur de sa femme, c'est Pascal qui, sur les indications de son ami, pénètre dans le pavillon puis dans le bureau où il trouvera une certaine somme que Didier a cachée. Mais Catherine, femme de Didier, survient. Elle appelle la police. On arrête Pascal qui n'a pu s'enfuir, en même temps que les policiers trouvent, dans une pièce contiguë, le cadavre d'un homme. Pascal est accusé du meurtre. Pourtant, le commissaire, qui ne croit pas à sa culpabilité, le remet en liberté provisoire. Pascal se lance à la recherche de Didier qui, entre temps, a disparu. Il finit par le découvrir, dans un cirque, sous le maquillage d'un clown. L'effroi soudain de Didier quand il aperçoit Pascal est la preuve de sa culpabilité. La police survient à temps pour arracher Didier des mains de Pascal. Car Didier n'était pas le mari mais l'amant de Catherine. Le cadavre, lui, c'était celui du mari.

    ******************************************

     
    Alors que la nouvelle vague va débarquer bientôt avec son discours anti "films a papa", Gilles Grangier nous propose un film qui est une sorte de témoignage sur le Paris des années 50. Pour se faire le réalisateur délaisse temporairement Jean Gabin pour tourner avec Lino Ventura mais aussi Michel Audiard aux dialogues et des acteurs comme Dora Doll et Jean Desailly et bien sûr Robert Hirsch.
     
    Cette adaptation d'un polar propose un Lino Ventura prolo comme on les aime. A cette époque, France Soir qui bénéficie ici d'une publicité assez énorme, était le quotidien le plus vendu de France ( quand on sait qu'il a misérablement disparu depuis) avec son édition du matin et du soir. Pour gagnere quelque argent, des vendeurs à la criée avaient le droit d'acheter 100 exemplaires au journal pour les vendre dans la rue (impensable à l'heure d'internet). Lino est un de ces vendeurs. Un bon gars qui est dragué par une des administratives du journal ce qui donne lieu à quelques bons dialogues signés Audiard. Pascal, qui se rend sur un quai de Seine parisien repêche Didier qui est tombé à l'eau. Didier, c'est Robert Hirsch génial acteur, on ne le dira jamais assez. Didier qui est dans la mouise va demander de l'aide à Didier. Celui-ci, bonne pomme, va l'aider et tomber ainsi dans le piège de ce manipulateur. Un classique du polar où le manipulé se retrouve inculpé de meurtre et va devoir prouver à la police qu'il n'est pas coupable. Malgré une trame cousue de fil blanc et filmé "à la Grangier" le film possède une patine charmante qu'on ne retrouve plus.
     
    Ce film témoigne d'un Paname qu'on ne reverra plus. Ses quartiers, ses voitures, ses chambres de bonne, ses bistrots, la vie trépidante des quotidiens, bref une vraie machine à remonter le temps. Au niveau des acteurs tout est bon. Si Jean Desailly possède la rigidité des acteurs "à l'ancienne" Robert Hirsch est fabuleux dans son cabotinage très en avance sur son temps et son rôle en clown Pinder est épatant. Rien que pour lui le film vaut le coup. Dora Doll est charmante et bien sûr Lino Ventura est encore une fois merveilleux de charisme et de justesse dans son rôle de prolo courageux. Bref un bon petit film à voir sans modération n'en déplaise aux fans des Truffaut et compagnie.
     
    Le film sort à Paris dans 4 salles : Le Balzac, le Helder, le Vivienne et la Scala où il attire 13 760 spectateurs. Au total 38 105 spectateurs se déplacent dans les salles pour sa première semaine parisienne où il a fort à faire dans la grosse période de ce mois de septembre où les grosses sorties sont nombreuses. Le film est en concurrence avec "Maigret et l'affaire Saint Fiacre" et "Les liaisons dangereuses" de Vadim. La semaine suivante sort un  gros succès de Brigitte Bardot avec "Babette s'en va-t-en guerre". Dans ces conditions son résultat France est honnête avec près de 1.7 millions de spectateurs dont plus de 500 000 sur Paris et sa banlieue.
     
    Pour Lino Ventura les tournages s'enchainent mais il recherche toujours son premier grand rôle en dehors des gangsters et autres prolos sympas.                   
     

    CATEGORIE POS NOMBRE SALLES
    ENTREES FRANCE   1 689 674
     
    ENTREES PARIS
      317 952
     
    ENTREES PARIS BANLIEUE
      + 500 000
     
    1ère semaine  3 38 105
    4
    2ème semaine   27 536
    4
    Cote du succès   * *
     

     

                     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    125 RUE MONTMARTRE - LINO VENTURA BOX OFFICE 1959

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    125 RUE MONTMARTRE - LINO VENTURA BOX OFFICE 1959

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    125 RUE MONTMARTRE - LINO VENTURA BOX OFFICE 1959

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    125 RUE MONTMARTRE - LINO VENTURA BOX OFFICE 1959

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    125 RUE MONTMARTRE - LINO VENTURA BOX OFFICE 1959

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    125 RUE MONTMARTRE - LINO VENTURA BOX OFFICE 1959

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     125 RUE MONTMARTRE - LINO VENTURA BOX OFFICE 1959

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    125 RUE MONTMARTRE - LINO VENTURA BOX OFFICE 1959

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    125 RUE MONTMARTRE - LINO VENTURA BOX OFFICE 1959

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    125 RUE MONTMARTRE - LINO VENTURA BOX OFFICE 1959

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    125 RUE MONTMARTRE - LINO VENTURA BOX OFFICE 1959

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    125 RUE MONTMARTRE - LINO VENTURA BOX OFFICE 1959

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    125 RUE MONTMARTRE - LINO VENTURA BOX OFFICE 1959

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    125 RUE MONTMARTRE - LINO VENTURA BOX OFFICE 1959

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ...

    « LINO VENTURA BOX OFFICEJEAN LEFEBVRE BOX OFFICE »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :